La zone euro toujours en récession ?

 |   |  289  mots
La zone euro est sortie de récession au deuxième trimestre 2013 / Reuters.
La zone euro est sortie de récession au deuxième trimestre 2013 / Reuters. (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La zone euro est sortie de récession... jusqu'à preuve du contraire. Un groupe d'experts du Centre for Economic Policy Research, basé à Washington, estime qu'il est encore trop tôt pour pouvoir dire que la zone euro est réellement sortie de récession, rapporte, ce samedi, le Wall Street Journal.

Mieux vaut ne pas crier victoire trop vite. Le 14 août dernier, l'institut de statistique européen Eurostat annonçait que la zone euro avait bénéficié d'une croissance de 0,3% au deuxième trimestre 2013. Un résultat mettant fin à six trimestres de récession. Mais cette récession ne serait en fait pas vraiment finie, écrit, ce samedi 19 octobre, le Wall Street Journal.

> La zone euro sort de la récession avec un PIB trimestriel en hausse de 0,3%.

Le quotidien américain rapporte les résultats d'une étude du Centre for Economic Policy Research - un institut basé à Washington regroupant 700 économistes dont de nombreux Européens - publiée vendredi. "S'il est possible que la récession soit finie, l'ampleur et la durée de la reprise ne sont suffisantes pour déclarer, ce 9 octobre 2013, que la zone euro est sortie de récession", nuance son comité consacré à la zone euro, qui s'est réuni il y a une dizaine de jours.

Les résultats du 3ème trimestre très attendus

Le comité a indiqué que pour être sûr que la zone euro était bien sortie de récession, il faudrait avoir les preuves d'une "croissance durable". Ce ne sont pas les seuls à douter de la reprise de l'union monétaire. Dans une étude récemment publiée, des économistes d'HSBC ont également émis des doutes. La faible croissance de la zone euro, dopée par les exportations vers les pays émergents, pourrait, en effet, pâtir des difficultés économiques que ces pays traversent en ce moment. L'Eurostat publiera, en tout cas, les résultats de la croissance du 3ème trimestre le 14 novembre prochain.

>> La fin de la tempête en zone euro ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/10/2013 à 23:38 :
Euro monnaie d'escroc!
Réponse de le 21/10/2013 à 11:53 :
+1000. Un petit lien pour ceux qu eça intéresse de comprendre cette supercherie européenne : http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/la-tragedie-de-euro
a écrit le 20/10/2013 à 20:00 :
Je pense que nous avons fait du bon boulot avec notre abri MK III. L'unité de survie résiste aux mauvaises nouvelles ( d'où qu'elles viennent ). Elle stoppe l'intox , d'où qu'elle vienne. Elle permet une très forte décorrélation des indices boursiers sans pour autant passer en gestion Gamma. Le mode d'emploi est complet. Livré avec 3 unités de calcul et tous les charts mondiaux , tous indices , tous secteurs , avec tactiques asymétriques brevetées. En somme , un petit coin pépère et sympa.
a écrit le 20/10/2013 à 18:51 :
Les super dettes des USA et des pays de l'Europe nous étouffent. La vraie reprise ne se fera pas tant que nous n'aurons pas résolu le problème non seulement de son remboursement mais aussi de sa maitrise! Gauche ou droite, le mal vient du même endroit: lisez sur Dianne Reidy et son intervention. Elle n'est pas couverte par les médias Francais. Dommage car le fond du problème est la. Je ne peux pas en dire plus. Je laisse les propos de Dianne résonner dans vos consciences! J'espère qu'un journaliste Francais aura le courage de couvrir l'intégrité de ses propos.
a écrit le 20/10/2013 à 12:24 :
C'est sûr que si le nouveau modèle économique est le modèle exportateur pour tous les pays de toutes les zones (Asie, USA, Europe) on est pas le cul sortie des ronces !! Car pour qu'un modèle exportateur fonctionne encore faut il un importateur qui arrive a faire vivre tous les exportateurs. Mais il n'y en a plus.
a écrit le 20/10/2013 à 11:05 :

un constat !! les riches sont de plus en plus riche ( et sans partage svp)
Réponse de le 20/10/2013 à 14:16 :
kamlot, si meme les riches l'admetent par ce que c'est tellement evident ; warren buffet a declaré que la lutte des classes existait et que c'etait sa classe sociale qui l'avait gagné, il s'est meme plaint de de ne pas payé assez d'impot par rapport à sa femme de menage.
Réponse de le 20/10/2013 à 17:53 :
Tous ne pensent pas comme Warren Buffet. Il est par ailleurs facile pour lui de s'en apercevoir au crépuscule de sa vie.
a écrit le 20/10/2013 à 10:13 :
Nous ne sortirons de récession que quand ces 2 problèmes seront résolus ; 1 pouvoir d achat 2 Balance des échanges commerciaux en équilibre. La seule piste pour y parvenir réduction du taux de change euro trop fort et une inflation controlée égale ou supérieure en perte de valeur , des intérêts d emprunts dus aux banques, salaire indéxé sur l inflation plus une légère augmentation en péréquation des gains de productivité .
Réponse de le 20/10/2013 à 20:44 :
@Jojo. Votre remarque nous amène à dire que quand on est l ennemi de la finance , l inflation est une bonne solution pour l état.
Réponse de le 20/10/2013 à 21:56 :
Evitons de philosopher sur inflation ou pas ... S'il y a trop d'inflation alors ce seront les petits qui vont perdre du pouvoir d'achat et les entreprises devront délocaliser car plus assez compétitives pour augmenter les salaires. Pour éviter cela alors il faut sortir de l'euro, convertir notre dette en francs et ainsi nous pouvons compenser notre écart de compétitivité petit à petit par des dévaluations sans pour autant massacrer le pouvoir d'achat et faire payer encore ceux qui sont les plus exposés. Il n'y a pas de solutions miracle mais un cap (ou un chemin), même ce que je propose n'est pas sans difficultés car quoiqu'il arrive les francais vont devoir passer par une situation bien plus difficile que celle actuelle. Le tout est d'être sur que le cap que l'on va prendre est bien celui qui va nous en sortir ... L'Argentine à fait ce choix en 2003 et cela a porté ces fruits ...
a écrit le 20/10/2013 à 8:32 :
Sortir de récession avec un 0,+ est un pur produit mathématique cela ne signifie aucunement que l'économie est dans le vert mais dans une période transitoire. La crise de la dette américaine à donner un mauvais coup de pouce à l'Euro qui lui est un des principaux éléments d'une sortie de crise. Le yoyo de l'euro que la BCE sous la pression indirecte des politiques par la gouvernance des patrons des banques nationales n'arrive pas à stabiliser la monnaie européenne entre 1,1 /1,2 pour un $ qui est un des points essentiels d'une reprises saine et durable. Nous sommes en Europe dans la course à la com pour un besoin politique pas économique. La France est dans cette com de façade de réussite, l'exemple le plus concret un chômage qui monte la baisse est artificielle plus due aux contrats aidés sans lendemain, une dette qui continue à gravir des sommets, une impossibilité politique a inverser la dépense structurelle, les charges qui explosent avec cette nouvelle com ridicule de la fiscalisation temporaire un an ou deux ce qui signifie en politique pour longtemps,nous réussissons à dépenser 30 milliards hors budget, une prouesse non pas économique mais politico-politicienne. Pour sortir d'une récession plus mathématique que réelle il faut de l'endurance non politique, avec un chiffre entier au moins 1 pour cent.
a écrit le 20/10/2013 à 8:17 :
un article dans les echos disait que sous Obama les starts-up n'avaient jamais créer aussi peu d'emplois même en Californie : en cause les millions de règlements qui bloquaient les entreprises : merci Mrs Obama et Hollande !!!! et si vous lisez la Chronique Agora, vous serez encore plus édifés !!!!! La situation financière dans laquelle, les USA et l'Europe, ont mis le Monde est véritablement dramatique !!!!
Réponse de le 20/10/2013 à 14:26 :
Hollande est meme responsable de la reglementation americaine ?
a écrit le 20/10/2013 à 8:11 :
il est normal qu'il y ait une crise car vu le nombre de fonctionnaires inutiles et rentiers aussi bien en Europe qu'aux USA : que d'inutiles à faire partir en vacances, manger , etc... cela ne peut grever que formidablement une croissance anémique !!!
a écrit le 19/10/2013 à 19:38 :
un trimestre positif suffit pour sortir d'une recession, et deux trimestre consécutif négatif pour entrer en recession, c'est la régle admise qui permet de parler la même langue statistique sur toute la planete. Une chose est certaine l'europe bashing n'est visiblement pas fini outre atlantique où tous ces economistes ne sont pas encore sortis de leur euro-pessimisme. Il ferait mieux se poser la question de deux bombes à retardement que sont l'hyper endettement des USA et ce qui va arriver à la Chine quand l'effet rattrapage va se terminer et où il ne restera qu'une dette des collectivités locales phenomemale avec une population plus que viellissante et avec peu de protection sociale?
a écrit le 19/10/2013 à 19:25 :
Récession pour l'économie et Croissance sur les marchés, décidément c'est le monde à l'envers !
a écrit le 19/10/2013 à 18:31 :
vers un scénario de ''Double-Dip'' !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :