Allemagne : le taux de chômage inchangé, à 6,8%

Le nombre de demandeurs d’emplois a diminué de 28.000 en janvier, à 2,927 millions, soit un recul nettement plus marqué que les 5.000 qui étaient attendus.
Les analystes ont salué l'ampleur de la baisse du nombre de chômeurs. REUTERS/Michaela Rehle
Les analystes ont salué l'ampleur de la baisse du nombre de chômeurs. REUTERS/Michaela Rehle (Crédits : Reuters)

Pas de changement pour le taux de chômage en Allemagne, qui reste à 6,8% en janvier, selon un chiffre corrigé des variations saisonnières publié jeudi par l'Agence pour l'emploi.

Le nombre de chômeurs recule de 28.000, permettant ainsi au pays de descendre à 2,927 millions de chômeurs et de faire mieux qu'attendu par le consensus d'analystes de l'agence Dow Jones Newswires qui tablait sur un taux de chômage CVS de 6,9% avec une diminution du nombre de chômeurs de 5.000.

Selon les experts de Natixis, «le taux de chômage [CVS] est proche de son plus bas niveau depuis la réunification».

Reprise de l'activité

En données brutes, moins représentatives pour les experts mais qui font référence dans le débat public, le taux de chômage a connu une forte augmentation par rapport à décembre (6,7%) et s'établit à 7,3%.

"Le nombre de chômeurs a nettement augmenté en janvier pour des raisons liées à la saison" hivernale, a expliqué dans un communiqué Heinrich Alt, un responsable de l'Agence pour l'emploi, qui note une hausse "plus faible que ces dernières années" entre décembre et janvier.

Une analyse partagée par Annalisa Piazza, analyste du courtier Newedge:

"Les indications en provenance des enquêtes sur le marché du travail ont été nuancées ces derniers mois mais le rapport d'aujourd'hui montre clairement que le bon rythme de l'activité est parvenu jusqu'au marché du travail, soutenant la création d'emplois."

Le marché du travail allemand poursuit sa reprise entamée en 2013, année pendant laquelle 232.000 emplois ont été créés outre-Rhin

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 03/02/2014 à 11:17
Signaler
L industrie allemande dispose de 7 fois plus de robots que la France. Plus la production est automatisée, plus elle est rentable donc compétitive. Plus elle est competitive plus elle embauche ( au lieu de débaucher ....) Tourt cela na ...

à écrit le 01/02/2014 à 19:11
Signaler
Si vous voulez tout comprendre sur le miracle allmand il faut lire jacque sapir.

à écrit le 31/01/2014 à 10:02
Signaler
n allemagne 7.5 millions de personnes ont un minijobs et 1.2 millions de ces personnes sont aidés par l'état allemand pour survivre car leur revenu est trop faible

à écrit le 31/01/2014 à 6:52
Signaler
Le chomage baisse en Allemagne.C'est la faute de l'Euro! ;-) Stupide anti-euro mouvement

le 01/02/2014 à 10:56
Signaler
ce qui est drole c'est que le chomage baisse en allemagne grace à l'euro et augmente en france à cause de l'euro. Mais le problème de gens comme vous c'est que vous ne comprennez rien aux mécanismes monétaires. Ainsi quand un pays dévolue une monnaie...

le 01/02/2014 à 13:03
Signaler
Ainsi quand un pays dévolue une monnaie sont chomage peut baisser grace à la baisse de sa monnaie et augmanté à cause de cette meme baisse de monnaie dans d'autres pays (j'avais oublié la fin)

à écrit le 30/01/2014 à 22:15
Signaler
Je suis technicien en France, et je constate toute la différence avec nos voisins concernant la façon dont les métiers techniques sont considérés dans nos deux pays. En France le technique a toujours été dévalorisé aux profits de professions plus int...

à écrit le 30/01/2014 à 21:23
Signaler
L'Allemagne a 6% de chômage, nous sommes au double officiel, 5 millions toutes catégories. Et on nous annonce, tenez-vous bien 50% des diplômés sont sur le carreau entre 20 et 35 ans... voila une société de progrès!

à écrit le 30/01/2014 à 19:34
Signaler
L'allemagne s'est réunifiée, a moins de chômeurs que nous, elle exporte pour 150 milliards quand on fait 70 de déficit, elle a moitié moins de chômage, elle a fait une monnaie forte et financé les dettes des pays du sud, elle n'a pas de déficit. qu'a...

le 01/02/2014 à 10:59
Signaler
nous nous sommes fait bouffés par l'euromark monnaie surcotée servant à l'allemagne a mangé les parts de marché de la france de l'italie de l'espagne et des autres. Et maintenant on nous oblige à une austérité en accéléré qui détruit notre économie

à écrit le 30/01/2014 à 19:30
Signaler
Pour faire court: Les Allemands sont capables, les Français malheureusement non. Et à tous ceux qui ne cessent de répéter qu'on Allemagne les gens auraient des jobs à 400 EUR le mois et 1 EUR l'heure ... merci enfin de vous renseigner correctement, c...

à écrit le 30/01/2014 à 19:20
Signaler
Oui l'Allemagne se porte bien, alors qu'aux USA on parle de bulles menaçantes. L'économie rhénane reste équilibrée, mais avec beaucoup de chômeurs. On note au passage que mr Hartz de la réforme du travaille, conseille le président français. Seulement...

à écrit le 30/01/2014 à 17:40
Signaler
En allemagne, il ya 82 millions d'habitants et 350 000 jeunes qui rentrent sur le marché du travail chaque année. En france, il y a 66 millions d'habitants et 650 000 jeunes à 680 000 jeunes qui rentrent sur le marché du travail chaque année . Vo...

le 30/01/2014 à 21:15
Signaler
il y a un problème en France: Naissances annuelles en Allemagne début des années 90 par an: environ 900 000; bien plus qu'en France à l'époque; 1,6 enfant par femme contre 1,7 en France à l'époque. Le taux d'emploi actuel est de 10 point de % plus ...

à écrit le 30/01/2014 à 16:13
Signaler
Il faut combien de JOBS à quelques Euros l'heure pour payer un loyer,certes moins élévé qu'en France????? Au moins 3 disent les analystes,qui parlent aussi de millions de travailleurs pauvres!!!!!! mais comme ILS ont un/des Jobs ILS ne sont plus en...

le 30/01/2014 à 21:58
Signaler
tu crois qu'y a pas des travailleurs pauvres en France ??? En Allemagne, la plupart des jobs a 400 euros sont des temps partiels pour ceux qui veulent pas d'un plein temps. En France, le gt a interdit tout simplement les emplois temps partiels (avec ...

à écrit le 30/01/2014 à 13:45
Signaler
ce qui est très surprenant en allemagne (positivement pour nos voisins) c'est la capacité de l'économie allemande à ne pas détruire d'emplois y compris en temps de récession ou de croissance faible. La croissance cette année outre-rhinr fut bien maig...

le 30/01/2014 à 14:48
Signaler
Juridiquement, le marché du travail y est aussi rigide qu'en France. Mais la société allemande est une société de loisirs. Le but du travail consiste uniquement à encore moins travailler qu'avant. Le présentéisme n'existe qu'en France. L'absentéisme ...

le 30/01/2014 à 15:15
Signaler
C'est en parti grâce au chômage partiel lors de diminution de commandes.

le 30/01/2014 à 17:11
Signaler
C’est aussi du à une arithmétique démographique très favorable à court terme à nos voisins. La population active allemande se contracte de 250 000 personnes/an contre une croissance de 300 000/an pour la France (cela fait tout de même un différent...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.