L'Italie enregistre une baisse surprise de son chômage

 |   |  186  mots
Plus d'un jeune italien sur 10 est en recherche d'emploi
Plus d'un jeune italien sur 10 est en recherche d'emploi (Crédits : reuters.com)
En décembre, le taux du chômage italien s'est affiché à 12,7% de la population active contre 12,8% le mois précédent, alors que les analystes prévoyaient une hausse. Chez les jeunes (15-24 ans), il s'établit à 41,6%.

L'Italie connaît une légère baisse du chômage. Toujours proche du record de novembre (12,8%), celui-ci s'établissant à 12,7% de la population active, selon une estimation provisoire publiée vendredi par l'Institut national des statistiques italien (Istat).

Au mois de décembre, ce sont 3,229 millions d'Italiens qui étaient au chômage, soit 1% de moins qu'en novembre. Le nombre de chômeurs a augmenté de 10% en 2013 (+293.000 personnes), note Istat. 

Un jeune sur 10 sans emploi

Le chômage reste particulièrement haut chez les jeunes actifs de 15-24 ans, où il s'est établi à 41,6%, en légère baisse après avoir atteint des niveaux record en novembre. Plus d'un jeune sur 10 (11,2%) dans cette tranche d'âge recherche un travail. 

Après deux années de récession avec un chômage en hausse constante depuis des mois, le gouvernement table sur une inversion de la courbe au quatrième trimestre, avec une croissance du PIB de 1% en 2014.

Passé de 11,5% à 12,7% au cours de l'année, le taux de chômage italien reste toutefois supérieur à celui dans l'ensemble de la zone euro, où il reste inchangé à 12,0% selon Eurostat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2014 à 11:27 :
Qu'ils appellent SFR on ne sait jamais...
a écrit le 01/02/2014 à 13:48 :
Le nombre de personnes actives en Italie a baissé de 424 000 entre décembre 2012 - décembre 2013 (-25 000 rien que le mois passé). Le taux de la population italienne considéré comme "actif" économiquement se tient à 55,3%, un chiffre extrèmement bas (certains dirait catastrophique pour une économie du G7). Mes sources sont ISTAT (l'ONS italienne) pour ceux qui veullent vérifier.
a écrit le 31/01/2014 à 13:59 :
ces chiffres sont trompeurs. Le chomage reste à des niveaux très élevés en Italie et ne prend pas en compte de certaines catégories de chomeurs. N'oublions pas non plus que bon nombre de jeunes ont (déjà) rénoncé à chercher du travail.
Quant aux prévisions de croissance de 1% en Italie sur 2014, je suis très dubitatif.
Réponse de le 01/02/2014 à 13:04 :
bon nombres sont partis à l'étranger aussi...
a écrit le 31/01/2014 à 13:51 :
0,1% de baisse?! Et avec une barre d'erreur de combien?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :