Le trésorier du parti de Merkel soupçonné de fraude fiscale démissionne

 |   |  329  mots
Dans l'intérêt du parti et de ma famille, j'ai demandé à la direction du parti d'élire un nouveau trésorier au cours du congrès à venir en avril, a indiqué à Bild Le trésorier de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), Helmut Linssen (à droite sur la photo, avec la cravate rouge).
"Dans l'intérêt du parti et de ma famille, j'ai demandé à la direction du parti d'élire un nouveau trésorier au cours du congrès à venir en avril", a indiqué à Bild Le trésorier de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), Helmut Linssen (à droite sur la photo, avec la cravate rouge). (Crédits : Reuters)
Helmult Linssen, trésorier de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), parti de la chancelière, a démissionné. Selon la presse allemande, il aurait placé d'importantes sommes d'argent au Bahamas et au Panamas dans les années 1990.

 de la chancelière Angela Merkel, Helmut Linssen, a démissionné jeudi de ses fonctions, soupçonné d'avoir fraudé le fisc en plaçant une forte somme d'argent au Bahamas et au Panama dans les années 1990. M. Linssen avait annoncé sa décision au quotidien populaire Bild : "dans l'intérêt du parti et de ma famille, j'ai demandé à la direction du parti d'élire un nouveau trésorier au cours du congrès à venir en avril".

Objet de critiques virulentes

La CDU a confirmé cette information peu après à l'AFP, en indiquant prendre acte "avec respect de la décision" de M. Linssen. Selon Bild, c'est au terme d'une conversation téléphonique avec Mme Merkel, qui dirige aussi le parti conservateur que la décision de son retrait a été prise. Helmut Linssen était l'objet de critiques virulentes depuis que l'hebdomadaire Stern avait révélé qu'il avait placé, à la fin des années 1990, environ 800.000 marks, soit 400.000 euros, dans une société aux Bahamas, avec l'aide d'une banque luxembourgeoise.

Une procédure abandonnée, les faits étant prescrits

En 2001, cette somme avait été transférée au Panama, avant d'être récupérée au Luxembourg par M. Linssen fin 2004, avait expliqué Stern. Après l'achat d'un CD de données bancaires volées à la banque HSBC et acheté en 2010 par les autorités de l'État régional de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, l'existence de ces transactions avait été découverte. Une procédure judiciaire pour fraude fiscale avait été lancée, mais elle avait finalement dû être abandonnée en 2012, les faits étant prescrits.

Plusieurs personnalités allemandes ont été montrées du doigt ces derniers temps pour des affaires d'évasion fiscale, dont l'icône féministe Alice Schwarzer, qui a reconnu en fin de semaine dernière avoir dû payer 200.000 euros de redressement fiscal, après s'être elle-même dénoncée aux autorités pour régulariser un compte en Suisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2014 à 21:42 :
donneur de lecons ces allemands mais en haut de l'echelle ils sont aussi pourris que les notre....
Réponse de le 07/02/2014 à 0:43 :
Qui se ressemble s'assemble. Merci l'Europe!
Réponse de le 07/02/2014 à 7:55 :
Oui mais en Allemagne comme aux USA quand on est pris on paye et demissionne...le contraire de la France.... et perso je prefere le modele allemand ou US....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :