Les fraudes à la carte bancaire ont représenté 1,33 milliard d'euros en Europe en 2012

 |   |  270  mots
60% des escroqueries à la carte bancaire en 2012 ont été le fait de paiements postaux, par téléphone ou sur internet.
60% des escroqueries à la carte bancaire en 2012 ont été le fait de paiements postaux, par téléphone ou sur internet. (Crédits : DR)
Les fraudes à la carte bancaire en Europe sont reparties à la hausse en 2012. Principalement du fait d'un grand nombre d'escroqueries sur internet.

Le montant total de la fraude à la carte bancaire en Europe a augmenté de 14,8% entre 2011 et 2012 pour s'élever à 1,33 milliard de dollars, selon un rapport de la Banque centrale européenne (BCE) publié mardi et portant sur les pays de la zone SEPA (Union européenne, plus l'Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège et la Suisse).

Augmenter la sécurité du paiement en ligne

Ce résultat s'explique entre autres par le succès explosif de l'achat en ligne depuis quelques années. Environ 60% des escroqueries à la carte bancaire en 2012 ont été le fait de paiements postaux, par téléphone ou sur internet, liés à l'achat en ligne, rapporte la BCE.

Ce type de fraude, en hausse de 21% de 2011 à 2012, a même été observé dans des pays ayant fait d'importants efforts pour améliorer la sécurité des paiements par carte sur internet, souligne le rapport.

"Ces données montrent que nous devons rester vigilants face aux fraudes à la carte bancaire même s'il est rassurant de voir que le niveau de contrefaçon est inférieur au sein de la zone SEPA qu'en dehors, grâce à des standards de sécurité plus élevés", a commenté Vitor Constancio, vice-président de la BCE.

0,038% des transactions totales

La fraude connaît toutefois un recul de 9,3% par rapport à son niveau de 2008, alors que la valeur totale des transactions par carte bancaire en zone SEPA a parallèlement progressé de 17% pour s'élever à 3.500 milliards de d'euros en 2012.

En proportion, les escroqueries par carte bancaire ont ainsi représenté 0,038% des transactions en 2012, contre un pic de 0,05% en 2009, précise la BCE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2014 à 14:35 :
C'est clair qu'avec 3D Secure et les puces sans contact les fraudeurs ne sont pas prêt d'être stoppés... c'est que les banquiers appellent des normes de "sécurité".
Réponse de le 25/02/2014 à 14:51 :
Et comme en plus la Commission européenne rêve de supprimer à terme l'argent liquide, les fraudeurs vont prospérer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :