Euro fort : Manuel Valls taclé par le gouverneur de la Banque de France

Devant l'Assemblée nationale mardi, le Premier ministre a estimé que la politique de la BCE était l'une des causes de la faible reprise en zone euro. Une analyse rejetée par le patron de la Banque de France, Christian Noyer.
Christian Noyer, le patron de la Banque de France, critique une erreur d'analyse de la part de Manuel Valls. (Photo : Reuters)
Christian Noyer, le patron de la Banque de France, critique une "erreur d'analyse" de la part de Manuel Valls. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

"Ce n'est pas la politique monétaire qui rend l'euro fort, c'est l'attrait de la zone euro."

C'est ainsi que Christian Noyer, membre du conseil des gouverneurs de la BCE à répondu à l'analyse de Manuel Valls. Lors de son premier discours en tant que Premier ministre, face aux députés mardi, le nouveau chef du gouvernement a affirmé: 

"La Banque Centrale Européenne mène une politique monétaire moins expansionniste que ses consœurs américaine, anglaise ou japonaise." 

>> La rodomontade opportuniste de Manuel Valls sur l'euro

Cette sortie est une "erreur de diagnostic" au yeux du gouverneur de la Banque de France. "La BCE n'a pas la politique la moins expansionniste", a-t-il affirmé sur LCI, soulignant que "la BCE a la politique monétaire la plus accommodante" en matière de taux d'intérêt. 

Des taux plus bas que les américains

La BCE a fait "tout ce qu'il fallait pour mettre les taux au plancher", a-t-il ajouté. Il a également pointé le fait que les taux européens à moyen et long terme sont "plus bas que les taux américains". Jeudi, la BCE a indiqué son intention d'agir au cas où les menaces sur les prix s'intensifieraient. Elle prévoirait notamment un programme de rachat d'obligations souveraines (quantitative easing). 

>> Ce que la BCE pourrait faire

Pas "sûr de comprendre pourquoi la France a besoin d'un délai"

Par ailleurs, sur le report de l'objectif de réduction du déficit public sous 3% du PIB, actuellement fixé à fin 2015, Christian Noyer a déclaré  "ne pas [être] sûr de comprendre aujourd'hui pourquoi la France a besoin d'un délai".

Pour le gouverneur de la Banque de France, réduire de 50 milliards d'euros la dépense publique de 2015 à 2017 est "tout a fait réalisable", par le biais d'une réduction des dépenses et non pas par de nouveaux impôts.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 73
à écrit le 11/04/2014 à 18:37
Signaler
Vous voyez ce qu il arrive quand on a des premiers ministres ou presidents formes au ministere de l interieur. En gros on a le chef des flics qui doit remettre en marche l economie

à écrit le 10/04/2014 à 12:47
Signaler
PLUS DE VENTES A L ETRANGER RESTERAS TOUJOURS T ENCORE PAR UNE BAISE DE L EUROS? LEUROS FORT NE REJOUIES QUE LES CAPITALISTES ET LES RENTIERS ET AUTRE BOURSICOTEURS???

le 12/05/2014 à 13:38
Signaler
Sauf que la france importe plus qu'elle n'exporte (hors zone euro) et donc une baisse de l'euro signifie directement une hausse des prix.

à écrit le 10/04/2014 à 10:13
Signaler
Pourquoi les commentaires publiés hier 9 avril après 10H00 ont il été tous supprimés ?

à écrit le 10/04/2014 à 9:21
Signaler
Quand on maitrise plus la monnaie,à savoir l'économie,comme on dit on peut aller à la pêche. Mr Noyer connait les disparités des économies de la zone euro,dire que l'euro n'est pas un facteur qui rend le process plus difficile pour les états en sous ...

à écrit le 10/04/2014 à 8:00
Signaler
Noyer est bien le seul à croire à ses inepties . Avec l'Euro-fort, le risque de déflation est là et même Mario Draghi reconnait le problème et le risque de déflation. La monnaie fait partie des instruments importants de la politique économique comme...

le 12/05/2014 à 13:44
Signaler
La banque d'angleterre n'obéit pas au gouvernement britannique c'est une société privée. Deplus les exportations de l'allemagne hors zone euro vont bien merci. Ce n'est pas en tripatouillant les compteurs et les themomètre que nous nous en sortirons.

à écrit le 09/04/2014 à 23:34
Signaler
Pour le patron de la Banque de France depuis 2003, le patron de La Banque des règlements internationaux (Bâle) et le membre du conseil des gouverneurs de la BCE, "la réduction de 50 milliards d'euros la dépense publique de 2015 à 2017 est tout a fai...

à écrit le 09/04/2014 à 18:35
Signaler
Mais bien sûr, ce n'est jamais de la faute de l'Europe, ni de l'Euro sauf que c'est justement la zone euro qui a la croissance la moins forte dans cette reprise. Et dire qu'on prédisait l'apocalypse aux anglais, aux suisses et aux norvégiens car i...

le 12/05/2014 à 13:48
Signaler
Vous confondez politique monétaire et politique économique, l'economie de certains pays européen se porte bien en tous cas aussi bien que l'angleterre et ce sont ceux qui ont réalisé les réformes structurelles qui nous manquent. l'Europe n'y est pour...

à écrit le 09/04/2014 à 18:04
Signaler
On commence a dire c est pas notre faute mais c est de la leur cela n est pas une action économique c est de l imcompetance

à écrit le 09/04/2014 à 18:01
Signaler
Le FN sera au pouvoir , Noyer sera au chômage. Il pourra collectionner les timbres.

le 05/05/2014 à 13:19
Signaler
Avec le FN au pouvoir et s'il appliquait son programme, ce qu'il ne fera pas, il n'y a pas que Noyer qui serait au chômage on serait nombreux à être au chômage et le pays deviendrait une colonie chinoise.

à écrit le 09/04/2014 à 17:27
Signaler
La correction de m noyer est comprehensible. Son incomprehension egalement. Valls n'a deja plus aucune credibilite. Fh va devoir le remplacer d'urgence. Le probleme de fond. Hollande doit partir. La situation devient intenable et ingerable en france...

le 09/04/2014 à 18:02
Signaler
Vous avez écrit populisme...je suppose que vous pensiez à Eli-proutisme ?

à écrit le 09/04/2014 à 17:15
Signaler
Aie ! Il se permet de critiquer la politique de ce gouvernement en excellent économiste qu'il est. Tout sera bon pour pouvoir le virer!

à écrit le 09/04/2014 à 15:41
Signaler
Que nous dit Christian Noyer : que l'éventualité toute improbable d'un Q.E.E ne ferait pas remonter le dollar. Donc que l'argument ne vaut pas pour nos entreprises et qu'une hystérie organisée sur le thème n'est pas souhaitable. Il le dit quand la co...

à écrit le 09/04/2014 à 15:33
Signaler
Noyer n'est ni un économiste de renom, ni un pragmatique, il a encore de la chance de ne pas être débarqué d'où il est, ça va peut être pas durer !

à écrit le 09/04/2014 à 14:48
Signaler
"Ce n'est pas la politique monétaire qui rend l'euro fort, c'est l'attrait de la zone euro." Quand cessera l'attrait de la dite zone euro vis à vis de ses obligations monétaires puisqu'il ne s'agit que de réduire "ses" dépenses. Là ce serait attracti...

à écrit le 09/04/2014 à 14:15
Signaler
Voyons! Noyer ne va pas cracher dans la soupe grasse qui lui est anctuarirée....

à écrit le 09/04/2014 à 13:06
Signaler
Noyer comme son nom l'indique

à écrit le 09/04/2014 à 13:05
Signaler
Noyer comme son nom l'indique

à écrit le 09/04/2014 à 13:00
Signaler
Évidement le problème unique et permanent est notre incapacité a produire de la qualité et des produits que les clients veulent

le 09/04/2014 à 14:26
Signaler
Produire des taxes au lieu de richesses, ne permettra jamais de se redresser...

à écrit le 09/04/2014 à 12:52
Signaler
Manuel Valls n'a certainement pas le sens de l'Economie . Mais, il cause .

le 09/04/2014 à 15:35
Signaler
Noyer non plus, il est juste là pour que vous vous "noyer" encore plus et profiter de vous au maximum ! Il faut savoir lire entres les lignes ...

à écrit le 09/04/2014 à 12:47
Signaler
Est aux Ordres de la BCE. Donc , Noyer est prié de se taire.

à écrit le 09/04/2014 à 12:37
Signaler
L UMP a été ridicule et anti démocratique en vociférant sans cesse pendant un discours d un 1 er minisitre...Quel exemple donne l uMP aux jeunes ...qui ne comprennent pas ces impolitesses et ne voteront pas ...Copé et Jacob ne tiennent pas leurs tro...

à écrit le 09/04/2014 à 11:55
Signaler
Pour faire baisser l'euro, une solution serait peut-etre que la BCE rachète de la dette des états européens (pour un montant /hab qui soit le meme pour tous les états européens), en faisant marcher la planche à billet : l'euro baisserait mécaniquemen...

le 09/04/2014 à 12:58
Signaler
Ça ferait une dévaluation au niveau européen mais les banquiers et compagnie seront sans doute pas d accord

le 09/04/2014 à 13:33
Signaler
Je pense la même chose que Lyon.

le 09/04/2014 à 15:24
Signaler
suis aussi 100% d'accord avec Lyon

à écrit le 09/04/2014 à 11:38
Signaler
l'euro n'est pas encore assez fort : il y a encore des traces d'industrie en France. L'aéronautique commence à disparaître. Il faut qu'il augmente plus encore comme ça il n'y aura plus un seul ouvrier en France.

le 09/04/2014 à 11:49
Signaler
La disparition de l'industrie en France n'a pas attendu l'euro !! Par contre, les dévaluations continues du franc arrivaient à masquer cette faillite de l'économie française !!! Vous ne semblez pas avoir connu les dévaluation tous les 3 mois sous Mit...

le 09/04/2014 à 12:41
Signaler
un retour en arrière ou les gens vivaient mieux et ou il y avait de l'industrie en France. C'est un bon retour en arrière

le 09/04/2014 à 15:05
Signaler
notre pays n'a pas été parmi les plus industrialisés. Allemagne est bien plus industrialisée que nous depuis au moins 100 ans. mais contrairement à ce que l'on entend, il semble qu'elle (ainsi que le UK) se soit désindustrialisée un peu plus que nous...

à écrit le 09/04/2014 à 11:16
Signaler
Si l'euro pose était un problème pour la competivite de la zone euro comment se fait il que sa balance commercial soit passée de - 2% a +4% 2ans et demi. La réalité c'est que tous les pays ont vu leur balance commercial s'améliorer sauf la France. La...

à écrit le 09/04/2014 à 10:57
Signaler
Noyer est gouverneur de la Banque de France ou de la Banque d'Allemagne ? le piège se referme sur nous

à écrit le 09/04/2014 à 10:32
Signaler
Qu'ils continuent a défendre leur Euro, de toute façon si on le conserve on va dans le mur. Laissons l'Euro a l'Allemagne et sortons et vite de ce système. De plus en plus d'économistes s'en aperçoivent et c'est très bien ainsi.

le 09/04/2014 à 11:08
Signaler
Ouvrez les yeux, grand, et imaginez que nous soyons nu face aux marchés ! Également, expliquez-nous pourquoi la Grèce se cramponne tellement à l'euro...

le 09/04/2014 à 18:46
Signaler
Ce n'est pas la Grèce qui se cramponne a l'Euro mais plutot le contraire, sinon l'édifice s'écroule ce qui ne saurait tarder de tout façon. (et je ne suis pas écomiste)

à écrit le 09/04/2014 à 10:04
Signaler
Ne pas oublier que Mr Noyer s'était insurgé contre la loi de séparation bancaire...depuis ce jour, on sait désormais pour qui ce monsieur roule: les grands banquiers. (en même temps on ne peut pas lui reprocher de protéger ses intérêts...) "Si vou...

le 09/04/2014 à 10:34
Signaler
C'est tout à fait exact : cela revient à donner un chèque en blanc aux banques. On tombe ici dans le capitalisme de connivence qui n'a rien de libéral mais est plutôt un modèle d’intérêts mutuels entre les hommes politiques et les grands patrons. Ce...

le 09/04/2014 à 12:52
Signaler
"...on ne peut pas lui reprôcher de protéger ses intérêts "... Et voilà comment on en est arrivé oû l'on en est. De compromission , en acceptation , des arnaques et autres escroqueries...les hommes politiques sont tous devenus malhônnetes , mais ...

à écrit le 09/04/2014 à 10:03
Signaler
Encore un qui vit dans sa tour d'ivoire! Mais bon sang qu'il vienne rencontrer les commerciaux des PME qui se battent à l'export! Un euro cher c'est un boulet qu'on doit se trainer face aux concurrents américains, chinois. Ma boite exporte du matérie...

le 09/04/2014 à 11:23
Signaler
vous avez raison et le pire c'est que certains pensent que c'est bien ainsi qu'il faut surtout bénir le saint euro de sa providence , mais pour l'export tout faux depuis 2 ans , mieux on est obligé d'accepter les chinois au niveau usine pour s'en sor...

à écrit le 09/04/2014 à 10:03
Signaler
monsieur Noyer, USA et Angleterre retrouve la croissance en partie à cause d'une politique monétaire très différente........ et ce depuis le début de la crise..... l'inflation en zone euro est de 0.5%, autant dire que nous sommes en déflation, et que...

le 09/04/2014 à 11:33
Signaler
Les exportations et la balance commerciale sont en baisses aux RU, au Japon aussi il y a un déficit commercial. Quand aux US la moyenne de LT de l'euro/dollar est reste globalement stable depuis 10 ans (le commerce extérieur pèse peu pour une économi...

à écrit le 09/04/2014 à 9:55
Signaler
La France est le seul pays au monde à avoir un gouvernement "low cost".... donc les prestations et les résultats sont eux aussi "low cost". Personnellement je préfèrerai avoir un gouvernement compétent, bien payé, et donc capable de redresser la Fra...

le 09/04/2014 à 13:14
Signaler
Si je vous suis, vous pensez doc que les gens qui nous gouvernent (ministres, secrétaires d'Etat et tous leurs cabinets autour) seraient mal payés, c'est bien cela ? Première fois que je lis un truc pareil ! Je serais curieux d'en connaître plus sur ...

à écrit le 09/04/2014 à 9:53
Signaler
Monsieur Noyer..... vous avez en face de vous des socialistes..... qui n'aiment pas l'opposition d'idée, de valeur, .... préparez vos valises, votre remplaçant sera un ami de Vals.... pas un économiste comme vous.... mais plutot un mouton aux ordres ...

à écrit le 09/04/2014 à 9:53
Signaler
Il est gonflé Noyer. Quels peuvent être les effets attendus d'une politique de taux bas quand les crédits ne sont pas distribués par ce que n'ayant pas confiance en l'avenir personne ne veut emprunter pour investir ? Si l'euro est élevé c'est parce q...

le 09/04/2014 à 10:00
Signaler
en achetant des obligations d'Etat.... tu vas faire remonter l'euro !!!! pour le faire baisser alors que les taux sont aux plus bas.... faut faire tourner la planche à billet..... ca va augmenter la dette des Etats mais faire repartir l'économie qui ...

le 09/04/2014 à 10:09
Signaler
@Ecovals, Bonjour, "faire tourner la planche a billet" est un abus de langage...on n'imprime pas des billets, JG a raison, ce sont les banques centrales qui rachètent des obligations d'états en réalité. ce qui fait bien baisser le cours de la ...

le 09/04/2014 à 10:31
Signaler
@écovals: le postulat planche à billets -> relance de l'économie n'est pas prouvé. En revanche la planche à billet créée de l'inflation (c'est prouvé et observé: Argentine entre autres) ce qui détruit l'épargne donc hypothèque une reprise de la conso...

le 09/04/2014 à 11:27
Signaler
oui mais l'inflation détruit la dette , cela ruine les épargnants c'est vrai mais aussi la dette de l'état s'en trouve allégée , avec une déflation les dettes restent due en dur et en plus les ménages comme les entreprises sont étranglées , respecter...

à écrit le 09/04/2014 à 9:51
Signaler
et oui... il a bien raison Monsieur Noyer.... la BCE a la politique la plus accommodante qui soit ....et il ne faut pas mettre des taux négatifs...ont sait les effets que ca produit. Malheureusement pour la France, et Monsieur Vals ne l'a jamais nié ...

le 09/04/2014 à 13:20
Signaler
d'accord, on a bien compris où vous voulez en venir : depuis mai 2012 doc l'élection d'un socialiste au pouvoir, tout va mal, à commencer par la dette publique. Alors qu'avant mai 2012 notre dette était tout à fait acceptable, si si. Mais en un mois ...

à écrit le 09/04/2014 à 9:50
Signaler
il ne veulent pas que l'euro baisse ? on sort de l'euro !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 09/04/2014 à 9:48
Signaler
M Noyer qui aime l'austérité devrait faire baisser son salaire au niveau du smic pour faire l'effort de redressement de nos finances.

à écrit le 09/04/2014 à 9:14
Signaler
Il va y avoir un nouveau gouverneur de la Banque de France

à écrit le 09/04/2014 à 9:13
Signaler
de quoi s’en mêle-t-il ?

à écrit le 09/04/2014 à 9:12
Signaler
il aurait pu rajouter que la mauvaise performance sur la croissance de la zone euro est à mettre au crédit de la France. Nous sommes" le vilain petit canard"

le 09/04/2014 à 12:53
Signaler
C'est vrai qu'il faut rattraper les déficits énormes creusés sous sarkozy, vous avez raison de la rappeler !

à écrit le 09/04/2014 à 9:03
Signaler
Je pense plutôt que c'est Mr Noyer qui ne comprend pas grand chose. Il nie des évidences et tombe franchement dans le ridicule. Mr Valls serait bien inspiré de ne pas tenir compte de l'avis de ce genre de personne.

le 09/04/2014 à 9:31
Signaler
C'est sûr ! Vous, en revanche, avez une solide connaissance de la macro-économie, étudié les différentes théories économiques ainsi que les courants d'économie politique. Je suppose également que vous avez dirigé une banque centrale. Les évidences ...

le 09/04/2014 à 9:46
Signaler
je crois que c'est vous qui n'avait jamais fait d'économie. En grèce le système de santé est celui d'un pays en guerre selon certains experts, l'espérance de vie recule, les gens fuient le pays...

le 09/04/2014 à 9:51
Signaler
Ne pense pas jane ca te depasse

le 09/04/2014 à 10:21
Signaler
@YANN: je vous enverrai bien mon CV mais on peut être prix Nobel et sortir de grosses conneries cf. Stiglitz donc je préfère faire appel à l'observation, au bon sens et à l’honnêteté intellectuelle, ce qui n'empêche pas d'être barder de diplômes... ...

le 09/04/2014 à 11:04
Signaler
Stiglitz, Krugman, Allais et Nourriel sont contre l'euro. La Grèce a eu ses comptes trafiqués pour entrer dans l'euro. Irlande profite de l'optimisation fiscale et a un taux de chomage élevé. l' Italie est tout sauf un pays qui va bien.

le 09/04/2014 à 12:08
Signaler
d'accord avec Yann. la Grèce, l'Irlande, l'Italie seraient des modèles ?! Grèce : chômage massif, pays passé de développé à émergent, banques en proie au risque de "subprimes"... Irlande : pays le plus fragile en Europe avec UK (etude Natixis tena...

à écrit le 09/04/2014 à 8:51
Signaler
Enfin un dirigeant français qui ose s'opposer aux grands manitous de la finance. Espérons qu'il aura plus de c... que Sarko 1er et ira au bout de ses idées.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.