La Grèce et l'Espagne obtiennent un relèvement de leur note

 |   |  236  mots
L'agence prévoit un excédent brut primaire de 1,4% du PIB pour la Grèce en 2014.
L'agence prévoit un excédent brut primaire de 1,4% du PIB pour la Grèce en 2014. (Crédits : reuters.com)
Les efforts budgétaires engagés par la Grèce sont salués par l'agence Fitch qui fait passer sa note de B- à B. De son côté "S&P" a relevé la note de l'Espagne de BBB- à BBB.

Le redressement budgétaire et la perspective de croissance en Grèce lui valent un relèvement de sa notation par l'agence de notation financière Fitch. Ce vendredi cette dernière a fait passer celle-ci de "B-" à "B". Elle reste donc dans la catégorie spéculative. 

Réduction du déficit remarquable

Cependant, l'agence a salué des efforts accomplis par le pays. Dans une note, ses analystes écrivent que "la réduction du déficit de la Grèce ces quatre dernières années a été remarquable." Le pays a dégagé un excédent primaire de 0,8% du PIB en 2013. L'agence prévoit un excédent bien plus important pour cette année: de 1,4% du PIB. 

"Touche le fond"... mais remonte la pente

Par ailleurs, concernant la croissance, Fitch estime juge que "l'économie (grecque) touche le fond". Mais que "la reprise va se raffermir graduellement cette année". L'agence dit ainsi prévoir une croissance de 0,5% du PIB en Grèce cette année, et de 2,5% l'an prochain. La perspective de la note est jugée "stable". 

Bon point aussi pour l'Espagne

Pendant ce temps, une autre agence, Standard & Poor's, a relevé la note de l'Espagne. Celle-ci passe à "BBB" avec perspective stable (contre BBB- auparavant). Elle a également relevé sa prévision de croissance, tablant sur un PIB en hausse de 1,6% pour 2014-2016, contre 1,2% dans ses précédentes prévisions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2014 à 21:29 :
Notez aussi que les américains ont intérêt à ce que l'euro subsiste car ils ont beaucoup d’investissements en euros. Ceci vaut bien des relèvements de recommandations à la veille d'élections européennes où une certaine poussée eurosceptique est prévue.
a écrit le 23/05/2014 à 15:36 :
ça leur fait un belle jambe aux Grecs de savoir ça, alors qu'ils sont dans la misère noire !
a écrit le 23/05/2014 à 13:11 :
Voilà qui confirme les progrès rélisés par la Grèce et surtout l'Espagne .
La compétitivité de l'Espagne , sa croissance revues à la huasse cette année , bien mieux que tous les pays d'Europe excepté l'Allemagne , montre qu'elle est sur la bonne voie ... et ceux qui disent que tout va mal dans ce pays ... n'ont jamais voyagé ...il suffit de se rendre à Barcelone , Madrid , Bilbao ( ville sans déficit en Espagne et dont le maire a été élu meilleur maire d'Europe ° pour constater le dynamisme qui revient dans ce pays qui a fait et fait encore des efforts pour rejoindre le peloton de tête des pays de l'Europe . L'Italie fait-elle mieux ?
Réponse de le 23/05/2014 à 15:19 :
un quart des chomeurs espagnols cherchent du travail depuis 3 ans au moins.
Réponse de le 23/05/2014 à 15:22 :
Vous parlez sérieusement vous connaissez des personnes en espagne qui disent que ça va mieux ? Vous parlez espagnol ? lisez lisez la presse espagnol, allez en espagne, parlez en avec des gens de là bas;
Réponse de le 23/05/2014 à 15:38 :
vaut mieux être sourds que d'entendre de telles gabegies !!! réfléchissez un peu, renseignez vous, lisez avant de causer dans le vide ..
Réponse de le 23/05/2014 à 17:31 :
Baratin ! il suffit de se rendre à Athènes pour constater le désastre économique et social.
a écrit le 23/05/2014 à 13:02 :
ils ne peuvent pas dire que l euro ne leur a pas apporter le plein emploi.
a écrit le 23/05/2014 à 13:00 :
quand la famine et la disette vont arriver ils vont leur mettre triple aaa
a écrit le 23/05/2014 à 13:00 :
quand la famine et la disette vont arriver ils vont leur mettre triple aaa
a écrit le 23/05/2014 à 12:58 :
en 2010 Grèce 8 % de chomage maintenant 28 % de chomage. Les agences de notation trouvent que c'est mieux maintenant ?
Réponse de le 23/05/2014 à 15:40 :
nous sommes tous, dans le giron d'olibrius qui font la pluie et le beau temps avec les politiques de tous bords ! il n'y a rien de logique !!
a écrit le 23/05/2014 à 12:54 :
dire que la situation s'améliore dans ces pays est une blague. Ces pays sont complètement ravagés par la crise ils vont mettre des décennies pour se relever.
a écrit le 23/05/2014 à 12:51 :
l'enfer ultralibérale est en train de se réaliser en Grèce et en Espagne ! les agences de notation sont contentes !
Réponse de le 23/05/2014 à 15:41 :
oui, hélas, l'enfer! certains vivent l'enfer sur terre! dégueulasse !
a écrit le 23/05/2014 à 12:49 :
Ils sont déjà allés en Espagne et en Grèce ? En Grèce 70 % des jeunes sont au chomage alors que des milliers sont déjà partis à l'étranger; l'accès au soin des gens se dégradent à vitesse grand v.
a écrit le 23/05/2014 à 12:31 :
...elles croient rendre service aux pouvoirs en place dans chaque état et dans l'Union en remontant les notes à quelques jours du scrutin. Lamentable démagogie et lamentable système de collusion généralisée.
a écrit le 23/05/2014 à 12:30 :
Voilà encore une fois la preuve que ces agences de notation américaines suivent plutôt de consignes politiques en venant de Wall Street et du FMI que des indicateurs économiques avérés. Après les élections, selon les résultats, les notes de la Grèce et de l'Espagne (et bien d'autres pays aussi) devront être rabaissées.
Réponse de le 23/05/2014 à 15:42 :
ce sera exactement ça, ce sont des rigolos!
a écrit le 23/05/2014 à 11:48 :
Tous les pays d'Europe se relevent et pendant ce temps, nous on continue de plonger. Merci à Pépère et ses bras cassés.
Réponse de le 23/05/2014 à 12:46 :
vous devriez en parler avec des espagnols ce que j'ai fait. il ne partage pas du tout mais pas du tout votre optimisme.
Réponse de le 23/05/2014 à 17:33 :
Idem pour les Grecs !
a écrit le 23/05/2014 à 10:55 :
Ah ! que la nouvelle est bonne ! Les notateurs devraient classer les pays à partir de la situation du Bangladesh, comme modèle de référence.
a écrit le 23/05/2014 à 10:47 :
Pour les notes ils sont forts il doit y avoir du blé a se faire en augmentant la notation sur des dettes pourries.
N'oublions jamais une chose, c'est que lehmans brothers été tout de meme notée AAA avant de faire faillite. cherchez l'erreur.
a écrit le 23/05/2014 à 9:58 :
Il faut rappeler que le ratio dettes publiques sur PIB de la Grèce est passé de 157,2% au 31 décembre 2012 à 175,1% au 31 décembre 2013, que la Grèce a encore connu une récession de 1,2% au premier trimestre 2014 et que bien évidemment après les élections européennes une nouvelle restructuration de la dette grecque devra intervenir.
a écrit le 23/05/2014 à 9:21 :
ils disaient aussi que les subprimes étaient des placements surs et non pas vu la crise venir. Les agences de notation se trompent tout le temps.
a écrit le 23/05/2014 à 9:21 :
ils disaient aussi que les subprimes étaient des placements surs et non pas vu la crise venir. Les agences de notation se trompent tout le temps.
a écrit le 23/05/2014 à 8:52 :
il n y a que les agences de notations pour dire que tout va bien en Espagne. Faites donc un reportage sur la misère des enfants, le travail au noir, les détournements d argent, l impunité totale des grands patrons,le non droit a la justice pour les moins démunis,la prison pour les manifestants qui ont perdu les travail etcccc ha ! joublié je suis de droite mais tellement deçu que je vais quitter ce pays .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :