L'Union européenne restera à 28 pendant les cinq prochaines années (Juncker)

Élu président de la Commission européenne mardi par 422 voix contre 250, Jean-Claude Juncker est partisan d'une "pause dans le processus d'élargissement" afin de "consolider ce qui a été fait à 28". Les négociations à l'entrée de nouveaux membres restent néanmoins ouvertes.
L'ex-Premier ministre luxembourgeois a pris acte du ralentissement du processus d'élargissement ces dernières années. (Photo : Reuters)
L'ex-Premier ministre luxembourgeois a pris acte du ralentissement du processus d'élargissement ces dernières années. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

"Il n'y aura pas de nouvel élargissement dans les cinq prochaines années."Jean-Claude Juncker a été clair mardi devant les députés européens, avant que ceux-ci ne l'élisent président de la Commission européenne. 

"L'UE a besoin de faire une pause dans son processus d'élargissement afin de consolider ce qui a été fait à 28", a-t-il expliqué, en rappelant que 13 États avaient rejoint l'Union en dix ans.

>> LIRE : Quels sont les dangers de l'élargissement d'une Europe sans enthousiasme ?

Pas d'arrêt des négociations 

Si aucun nouveau pays ne devrait rejoindre l'Union européenne au cours des cinq ans de son mandat, celle-ci devrait toutefois à terme s'ouvrir aux États des Balkans (Albanie, Bosnie, Croatie, Monténégro, Kosovo, Macédoine, Serbie et Slovénie), comme l'a précisé Jean-Claude Juncker. 

"Sous ma présidence de la Commission, les négociations en cours continueront, notamment avec les Balkans occidentaux qui ont besoin d'une perspective européenne."

>> LIRE AUSSI : Qui sont les futurs membres de l'Union européenne ?

Une position partagée par la chancelière allemande Angela Merkel qui a assuré mardi les pays des Balkans de son ferme soutien, expliquant que l'Union européenne n'allait "pas abandonner" même si "il y a encore beaucoup de travail devant nous".

Renforcer la politique étrangère de l'UE

Jean-Claude Juncker s'est par ailleurs prononcé pour "une Europe plus forte sur la scène internationale".

"Nous ne pouvons nous satisfaire de notre politique étrangère actuelle", a-t-il déclaré, regrettant que l'action de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, soit parfois "freinée" par les ministres des Affaires étrangères des États membres.

Le nouveau président de la Commission européenne a donc souhaité que le prochain Haut représentant pour les affaires étrangères soit "une personnalité respectée et expérimentée". Une déclaration qui a toute son importance alors que les dirigeants de l'UE devraient désigner mercredi à Bruxelles le successeur de la femme politique britannique. Les noms de la ministre des Affaires étrangères italienne Federica Mogherini et de la commissaire à l'Aide humanitaire, la Bulgare Kristalina Georgieva, sont cités.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 16/07/2014 à 9:50
Signaler
Je crois que cela est une bonne nouvelle, l'Europe ne fonctionne pas correctement dernièrement, il nous faut régler le problème de cette démocratie qui ne fonctionne pas, il doit être installer un système de contrôle de la représentation parlementair...

le 16/07/2014 à 12:10
Signaler
Je dirais plutôt: Halte à la dictature des technocrates... Ce serait plus juste...

à écrit le 16/07/2014 à 9:13
Signaler
Il me semble que la Slovénie et la Croatie sont déjà membre de l'UE.

à écrit le 15/07/2014 à 22:02
Signaler
Purée ça y est ils deviennent intelligents?

le 16/07/2014 à 8:55
Signaler
Pas du tout car il n'est encore pas question d'alléger la voilure...

à écrit le 15/07/2014 à 18:10
Signaler
Désolé, mais la Slovénie (depuis plusieurs années) et la croatie sont déjà membres de l'UE !

à écrit le 15/07/2014 à 15:18
Signaler
Ni élargissement maintenant ni dans 30 ans non plus. Ce qui tue l'EU c'est l'absence de cohésion....Les états de l'euro devraient s'émanciper et créer leur propre union à quelques 'uns... l'UE à 28 ne fonctionne pas car nous ne sommes pas une vraie ...

le 15/07/2014 à 17:30
Signaler
Cette solution d’un groupe restreint est- déjà périmée: la seule nation intégrante en Europe, au sens économique, est l’Allemagne et son giron historique de nations : Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Autriche et la Hongrie. Par sur-extension :...

à écrit le 15/07/2014 à 15:04
Signaler
La Slovénie et depuis l'an dernier la Croatie sont déjà dans l'Union !

le 15/07/2014 à 17:03
Signaler
Et la Slovénie fait même partie de la zone euro.

à écrit le 15/07/2014 à 14:50
Signaler
Inutile de citer la Slovénie et la Croatie parmi les Etats des Balkans à intégrer à termes. Ils sont déjà dans l'UE.

à écrit le 15/07/2014 à 14:13
Signaler
Non ! car l' Angleterre va bientot sortir de cette union lamentable et de sa monnaie d'escroc

le 15/07/2014 à 14:52
Signaler
Pour sortir de l'euro, il aurait fallu que les Britanniques l'adoptent... Calmez-vous et prenez donc un aller simple en Eurostar si vous souffrez tant ici.

le 15/07/2014 à 15:15
Signaler
L'Ecosse remplacera la Grande-Bretagne. Cela fera 28.

à écrit le 15/07/2014 à 14:13
Signaler
C'est amusant, on inculpe l'euro, pour l'austérité, seulement a-t-on les règles économiques qui disent non ZMO, monnaie forte économie compétitive, bref il y aurait des idiots suicidaires en Europe? On trouve cela dans tous les livres d'économie... r...

le 15/07/2014 à 14:16
Signaler
Pour l'austérité, viser la masse des obligations vendues à l'étranger. Sans oublier les entreprises...

à écrit le 15/07/2014 à 13:58
Signaler
Quel optimisme! La soi-disante "crise" va terminer par en réduire le nombre!

à écrit le 15/07/2014 à 13:45
Signaler
Quand on voit la conduite catastrophique des affaires de la part de Mme Ashton, on peut espérer que les ministres de certains états un peu plus responsables vont continuer de freiner (Allemagne en particulier). L'UE nous a déjà plongé dans une grave ...

le 15/07/2014 à 17:05
Signaler
Message plutôt obscur.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.