Prague et Bratislava s'opposent à de nouvelles sanctions contre la Russie

 |   |  515  mots
Les entreprises russes vont devoir faire face à de nouvelles sanctions européennes
Les entreprises russes vont devoir faire face à de nouvelles sanctions européennes (Crédits : reuters.com)
Prague et Bratislava ne veulent pas de nouvelles sanctions proposées par l'UE contre la Russie. Sur le terrain, le cessez-le-feu semble tenir tant bien que mal.

Samedi 6 septembre, les gouvernements tchèques et slovaques ont affirmé vouloir stopper de nouvelles sanctions contre Moscou. Les deux pays estiment que ces mesures seraient "nocives et contre-productives". Les deux premiers ministres, Bohuslav Sobota pour la République tchèque et Robert Fico pour la Slovaquie ont émis un communiqué dans ce sens.

Voici qui tranche avec les déclarations de vendredi soir des dirigeants européens. Dans une lettre aux chefs d'Etats et de gouvernements, le président du conseil européen Herman van Rompuy et le président de la Commission José Maria Barroso avaient indiqué que les 28 pays sont parvenus à un « accord de principe » sur un « nouveau paquet de mesures restrictives » contre Moscou. Et ce malgré l'annonce d'un cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine.

Sanctions

Ces mesures restreindraient l'accès de la Russie au marché des capitaux, de la défense et des technologies « sensibles. » Une nouvelle liste de personnes - leaders de la république autoproclamée du Donbass, de la Crimée et personnalités russes -  déclarées non grata dans l'UE est également proposée. La Russie a déjà prévenu qu'elle réagirait à ces nouvelles sanctions. Moscou a déjà décidé d'un embargo sur les produits agro-alimentaires venant de l'UE. Prague et Bratislava craignent pour leurs approvisionnement en gaz.

Un cessez-le-feu fragile

Sur le terrain, dans l'est ukrainien, le cessez-le-feu sur lequel le groupe de contact composé des autorités de Kiev, des représentants des groupes rebelles, de la Russie et de l'OSCE se sont mis d'accord vendredi à Minsk, semblait tenir samedi, tant bien que mal. Dans la matinée, Kiev et les rebelles se sont accusés mutuellement d'avoir violé ce cessez-le-feu. Mais en fin de journée, Vladimir Poutine et Petro Poroshenko ont convenu que le « cessez-le-feu tenait.» La tension entre la Russie et l'OTAN demeure cependant vive. L'alliance atlantique a décidé vendredi de la mise en place d'une force de réaction très rapide capable d'être déployée en quelques jours, ce qui a fortement irrité Vladimir Poutine. « C'est modification significative de la situation politique dans la région », a indiqué le représentant russe à l'OTAN.

Incident de frontière en Estonie

Parallèlement, un incident aurait eu lieu à la frontière russo-estonienne, deux jours après la visite du président américain dans le plus petit des Etats baltes. Un officier des services de sécurité estonien aurait en effet été retenu par les autorités russes. Tallinn affirme qu'il a été enlevé en territoire estonien, puis emmené de force en Russie. Les services de sécurité russes, le FSB, évoquent, eux, une opération de « contre-espionnage » et indiquent qu'il n'y a pas eu de violation de l'intégrité territoriale estonienne. L'Estonie, membre de l'UE, de l'OTAN et de la zone euro, est peuplée d'1,3 million d'habitant, dont 350.000 Russes principalement basés près de la frontière de la fédération de Russie. Vendredi, Barack Obama avait assuré de « l'engagement des Etats-Unis dans la défense de la sécurité de l'Estonie. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2015 à 5:03 :
Esprit revanchard des Polonais ! GABUZO a tout compris.
- 22000 officiers polonais abattus (balle des la nuque) dont 17000 au moins à Katyn
- 70000 km2 annexés avec la bénédiction initiale des nazis
- Varsovie détruite méthodiquement sous l'œil complice des Russes qui interdisent toute aide anglo-américaine.
- 40 ans de dictature communiste que seule la présence militaire russe a rendu possible
Et aucune gratitude de la part de ces Polonais débiles et emmerdeurs. C'est scandaleux. Contre ces gentils Russes si mignons depuis des siècles avec eux.
Ce GABUZO répète mot à mot tous les poncifs et éléments de langage de l'Agit-Prop de Poutine. Une grande inculture historique et une sorte de panurgisme lepéno-souverainiste qui "fait bien" mêlé à un antiaméricanisme désabusé et primaire qui lui aussi "fait bien" expliquent cette déplorable poutinisation des esprits dont GABUZÉ semble atteint.
a écrit le 08/09/2014 à 12:15 :
un début de brèche dans la pensée monolithique européenne à la remorque de l'Allemagne (et de ses intérêts économiques!) et de la Pologne (et de son esprits revanchard sur la Russie). eh oui tous les européens n'ont pas envie de "souffrir ou mourir pour Donetsk" les choses ne sont pas aussi simples en Ukraine que ce que nous assène la presse libérale anglo saxone L'histoire de l'Ukraine est beaucoup plus complexe ce pays étant malheureusement depuis des siècles tiraillé entre est et ouest.
a écrit le 08/09/2014 à 8:48 :
Prague et Bratislava? Depuis combien de temps pratiquent-ils la démocratie, s'ils la pratiquent...?
Comptons un peu "qui a tué qui" avant de crier "haro"!
Réponse de le 08/09/2014 à 12:34 :
Encore un ignare de Français qui n'est jamais sorti de ses frontières, ni aller à l'école à priori pour apprendre l'histoire... La République Tchèque et la Slovaquie anciennement Tchécoslovaquie a été abandonnée aux Allemands puis aux Russes après la guerre de 45 et c'est contre leur gré qu'ils se sont pris 40 ans de communisme. Allez faire un tour dans ses petits pays où les entreprises embauchent à tour de bras, car les gens ne sont pas des feignasses nourries par l'état. Renseignez vous avant de parler, ces pays auront 3% de croissance à la fin de l'année. Ils craignent simplement pour leurs approvisionnements énergétiques, car oui ils ne sont pas fournis à 85 % par du suicidaire nucléaire comme nous...
a écrit le 07/09/2014 à 21:56 :
les trolls de Poutine sont aux dodo avec une tisane !
Réponse de le 08/09/2014 à 11:50 :
Vous avez raison, Popov, toutes les critiques sont exactes envers les putschistes ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par les US, l'OTAN et Bruxelles. L'OTAN est bien la Responsable avec un R majuscule !
Réponse de le 08/09/2014 à 11:55 :
.... on chôme toujours à la rédaction de la trollbune ? allez, bon appétit !
a écrit le 07/09/2014 à 17:51 :
Qu'est-ce qu'on est allé s'allier avec les Tchèques ou les Slovaques qui ont avant tout des comptes à régler avec la Russie !!! Virez-moi tout ce beau monde de l'UE :-)
Réponse de le 07/09/2014 à 19:13 :
Nombreuses critiques sont exactes envers quelques dirigeants ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par Poutine. Poutine est bien le Responsable!
Réponse de le 08/09/2014 à 11:38 :
La guerre est orchestrée par les US, l'OTAN et Bruxelles, ne soit pas aussi naïf, papy.
a écrit le 07/09/2014 à 17:42 :
L'Ukraine mérite de rentrer dans l'U.E. et s'en attendre , elle a prouvé son amour pour nos valeurs et paie au prix fort dans son sang . Faisons une exception et nous atténueront ses blessures . Mais nous ne pourront pas faire revenir toutes ces petites victimes œuvre d'un seul homme avec trop d'égo pour être humain.
Réponse de le 07/09/2014 à 19:54 :
Et avec leurs salaires à 100 euro, vous les aimerez encore plus une fois au chômage!
Réponse de le 08/09/2014 à 11:39 :
Oh Solange, votre commentaire est d'une telle naïveté qui me laisse pantois.
a écrit le 07/09/2014 à 15:18 :
L'UE se retrouve engluée dans un conflit de voisinage entre Russes et Ukrainiens. Elle veut mettre l'Ukraine dans son giron (une partie de la pop le veut) et la Russie veut empêcher cette perte majeure d'influence (une autre partie de la pop le veut). Seulement, l'UE n'a ni les moyens économiques de faire peur (actuellement) ni les moyens militaires... (les armées Fr et Uk sont en littérales déliquescences, c'est catastrophique). Alors au nom de l'Otan qui est censé protéger l'Europe grâce à l'Europe, mais financé majoritairement par les USA qui donc prennent partis de l'UE dans ses propres intérêts... Et en ont les moyens. Comme d'habitude les gentils USA vs les méchants Russes avec, entre, une Europe écartelée, meurtries de ses divergences qui ne sait pas où elle va, avec ses dirigeants et technocrates des beaux quartiers complètements à la ramasses.
Réponse de le 07/09/2014 à 19:13 :
Nombreuses critiques sont exactes envers quelques dirigeants ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par Poutine. Poutine est bien le Responsable!
a écrit le 07/09/2014 à 13:56 :
Slovaquie et Rep. Techèque, combien de divisions?
Bref, ils n'ont rien à dire, ils sont le jeu européen, qu'ils en acceptent le prix. Des nations de cette importance ne doivent pas torpillées le train de mesure en cours.

Concernant l'interrogation d'une personne sur la relation Pologne-Russie : Renseignez vous sur le poids de l'histoire entre ces deux nations. Il y'a une haine identique à celle entre la France et l'Allemagne à une époque.
Réponse de le 07/09/2014 à 20:00 :
"Il y'a une haine identique à celle entre la France et l'Allemagne à une époque. "
Et donc ? Vous approuvez la nomination de Donald Duck à la présidence de la CE et la prochaine guerre mondiale ?
Réponse de le 08/09/2014 à 11:41 :
Donald Duck est ridicularisé par tous les autres politiciens européens, même par les journalistes. Sauf en France à cause de ses origines. Cherchez l'erreur.
a écrit le 07/09/2014 à 13:20 :
Pendant que Poutine cherche à créer les conditions de négociations pour la paix, l'UE, influencée par l'OTAN cherche la guerre. Leur manœuvre en Ukraine a fait long feu, parce qu'ils étaient alliés à des provocateurs qui proposaient d'exclure les citoyens de langue russe de la citoyenneté, comme dans certains pays baltes. Ils veulent se venger misérablement de leur défaite, quel qu'en soit le coût pour les ukrainiens (tous les ukrainiens)
a écrit le 07/09/2014 à 13:16 :
Bravo aux tchèques et slovaques de ne pas sombrer dans l'anti-russe primaire ! Pourtant ils ont autant que les autres à l'Est souffert du Communisme et de l'URSS. Mais ils ont tourné la page et ceci en est une preuve !
Par contre, je suis actuellement en Pologne, et j'ai vu un drapeau Ukrainien sur une voiture, et leur haine des Russes ne les ont jamais quitté. Je discute donc avec des proches ici, et ils croient que les Russes vont envahir l'Europe ! Ils sont en fait resté coincé sur la Guerre froide, j'ai même entendu que les Russes étaient encore un pays communiste... Mais ce qui est inquiétant, c'est qu'ils parlent comme les Ukrainiens, comme quoi il faudrait exterminer tout les Russes (souvenez vous de la réplique de Timochenko en Avril), bref, ici on est chez les psychopathes, j'en suis même triste pour eux.
Heureux de voir que l'ancien bloc de l'Est n'est pas uniforme sur ce point !!
a écrit le 07/09/2014 à 11:02 :
torturée par les rebelles et tabassée par les habitants.
Agence France Presse:
Les séparatistes prorusses l'ont d'abord torturée, puis l'ont exhibée en plein centre de leur bastion de Donetsk où des femmes lui ont donné des coups de pied, ont écrasé des tomates sur son visage. Le crime d'Irina ? Etre pro-Kiev.

Irina Dovgan, une blonde svelte et souriante de 52 ans, raconte à l'AFP son calvaire de quatre jours qui a pris fin lorsque des journalistes étrangers l'ont aperçue à Donetsk, donnant à son histoire un retentissement international.

Portant un t-shirt imprimé "Dieu merci je suis Ukrainienne" offert par une télévision ukrainienne, cette esthéticienne reçoit dans un appartement d'amis à la périphérie de Kiev où elle s'est réfugiée.

Le 24 août, jour de l'Indépendance de l'Ukraine, une dizaine d'hommes débarquent dans sa maison à Iassynouvata, près de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine.

- "Agente des forces punitives" -

Cagoule sur le visage, elle est accusée de guider les tirs d'artillerie pour l'armée ukrainienne et emmenée dans un QG séparatiste à Donetsk.

"Ils tiraient près de mon oreille au point de me rendre pratiquement sourde. Ils me racontaient en détail comment ils allaient me violer en groupe. Ils me frappaient à coups de poing, avec leurs pieds et les crosses de leurs armes", énumère Mme Dovgan, dont un avant-bras et une hanche portent toujours deux gros hématomes, une semaine après sa libération.

"Je me traînais sur le sol et les suppliais de ne pas me toucher", se souvient Irina.

"Puis ils m'ont montré une photo de ma fille de 15 ans en disant +Combien d'hommes va-t-elle supporter avant de crever, à ton avis? Une quarantaine, une soixantaine?+"

Selon Amnesty International qui a publié un rapport dimanche, séparatistes prorusses mais aussi milices ukrainiennes agissant au côté des forces gouvernementales se sont rendus coupables dans l'est de l'Ukraine de crimes de guerre, dont des enlèvements et actes de torture.

Après le passage à tabac, les tortionnaires d'Irina menacent de l'attacher sur la ligne de tir de l'artillerie ukrainienne, enveloppée dans le drapeau ukrainien.

"J'ai pensé +Dieu merci, je serai simplement tuée+", se souvient-elle.

Mais ils changent d'avis et Irina se retrouve dans le centre de Donetsk, drapeau ukrainien jaune et bleu sur les épaules et une pancarte "agente des forces punitives, elle tue nos enfants" sur la poitrine. Des hommes l'insultent, des jeunes se prennent en photo avec elle en arrière-plan. Mais ce sont les femmes qui s'acharnent le plus.

- "Sauvages" -

"Une femme a dit à son mari d'arrêter la voiture. Elle a sorti des tomates du coffre et les a jetées sur moi, puis elle en a écrasé plusieurs sur mon visage. Une septuagénaire m'a frappée au dos et à la tête avec son bâton", raconte Irina.

Une jeune femme lui donne un coup de pied.

C'est à ce moment-là que des journalistes étrangers aperçoivent Irina. Les photos de cette scène publiées par le New York Times suscitent une forte émotion en Ukraine et à l'étranger.

C'est visiblement ce qui sauve Irina, qui se croyait déjà condamnée à mort.

Le lendemain, un chef rebelle la convoque pour lui dire qu'il n'avait rien à lui reprocher et que ses tortionnaires ont été punis. Elle est libérée.

Originaire de Iassynouvata, une petite ville près de Donetsk, Mme Dovgan est l'une des rares à avoir affiché ouvertement sa position pro-ukrainienne dans cette région en proie à une insurrection armée prorusse.

Elle a refusé de quitter sa maison malgré les combats. "Dans toutes les guerres, quand les libérateurs arrivent, il y a ceux qui les accueillent avec un drapeau. Et là, mon destin est d'accueillir les nôtres+", pensait-elle avant son enlèvement.

Pendant deux mois, elle collecte des donations pour acheter des produits alimentaires, médicaments, uniformes et cigarettes aux soldats ukrainiens. Des photos de ces achats découvertes sur sa tablette numérique se sont transformées en principale pièce à conviction contre elle.

Pendant sa captivité, sa maison à Iassynouvata a été pillée et endommagée par des éclats d'un obus. Irina ne sait pas si elle va pouvoir retourner chez elle un jour. Sa famille, assez aisée financièrement, a tout perdu.

"Des amis nous ont dit de ne plus y mettre les pieds si on ne veut pas se faire tuer sur place", dit-elle.

Alors que le gouvernement ukrainien espère avoir négocié un cessez-le-feu durable avec les rebelles, Irina met en garde contre toute tentative d'accord avec eux.

"Ce n'est pas la peine de croire qu'on peut trouver un accord avec les rebelles, les appeler au bon sens. Ces gens n'ont pas de lois, pas d'honneur ou de pitié. Ce sont des sauvages".
Réponse de le 07/09/2014 à 11:11 :
C'est la guerre et tous les moyens sont bons pour gagner. Regrettable, oui, mais la guerre est ainsi.
Réponse de le 07/09/2014 à 18:42 :
Non la guerre ne justifie pas tous les actes criminelles , il faut avoir un peu d'humanité
surtout envers les civils de chaque camp
a écrit le 07/09/2014 à 9:21 :
Ukraine: Crimes de guerre et ingérence russe dans l'Est
UKRAINE - Des chercheurs d'Amnesty ont recueilli des informations sur des enlèvements, des cas de torture et des homicides par des séparatistes, ainsi que des tabassages par des bataillons de volontaires agissat aux côtés de l'armée...

Séparatistes prorusses et milices ukrainiennes agissant au côté des forces gouvernementales se sont rendus coupables dans l'est de l'Ukraine de crimes de guerre, dont des enlèvements et actes de torture, dénonce Amnesty International, accusant une ingérence russe dans le conflit.

«Toutes les parties au conflit se sont montrées indifférentes à l'égard de la vie des civils et négligent de manière flagrante leurs obligations internationales», a dénoncé le secrétaire général de l'association Salil Shetty, dans un communiqué publié dimanche à Kiev.

Des chercheurs d'Amnesty, présents sur le terrain avant l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu vendredi, ont recueilli des informations sur des enlèvements, des cas de torture et des homicides par des séparatistes. Amnesty a aussi reçu des informations «dignes de foi sur des enlèvements et des tabassages dont se seraient rendus coupables des bataillons de volontaires agissant aux côtés de l'armée» et sur des bombardements «aveugles» des forces gouvernementales.

L'organisation demande aux autorités ukrainiennes d'ouvrir une enquête sur les allégations de violations du droit international humanitaire et de traduire en justice les responsables présumés de crimes de guerre. «En l'absence d'une enquête approfondie et indépendante, il y a un risque réel que les Ukrainiens gardent pendant plusieurs générations les cicatrices de cette guerre», a mis en garde Salil Shetty.

Photos satellite à l'appui, Amnesty estime en outre qu'il apparaît «clairement que la Russie entretient le conflit, aussi bien par son ingérence directe que par le soutien qu'elle accorde aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine». «La Russie doit faire cesser l'afflux constant d'armements et d'autres ressources» aux rebelles impliqués «dans des violations flagrantes» des droits de l'homme, plaide-t-elle.

«Ces images satellite, les informations sur la capture de soldats russes à l'intérieur de l'Ukraine et les témoignages selon lesquels des soldats et des véhicules militaires russes ont traversé la frontière ne laissent pas de place au doute : il s'agit désormais d'un conflit armé international», a insisté Salil Shetty. Les Occidentaux ont maintes fois accusé la Russie d'aider militairement les rebelles prorusses, ce que le Kremlin dément.
Réponse de le 07/09/2014 à 10:11 :
A cause d'un seul homme qui rêve de la Grande Russie !
Réponse de le 07/09/2014 à 11:03 :
AFP n'est pas une source fiable, c'est assez connu. Pas pour vous ? alors il faut changer de source, il y a en passablement sur la toile où vous pouvez abreuver vos connaissances avec de l'information, pas avec de l'intox.
Réponse de le 07/09/2014 à 11:13 :
Partout où il y a la guerre, c'est ainsi. Regrettable? Oui, mais c'est la guerre.
Réponse de le 07/09/2014 à 11:16 :
J'avais tout à l'heure envoyé une réplique à ce Monsieur qui a reproduit ci-dessus une dépêche AFP avec des fausses informations et je ne la vois pas publiée. Pourquoi avez-vous "modéré" ma réplique si elle ne contient rien d'offensif que de montrer la voie à la véritable information ? merci de me l'expliquer.
Réponse de le 07/09/2014 à 11:43 :
On sait qui a allumé la mèche
Réponse de le 07/09/2014 à 19:14 :
Nombreuses critiques sont exactes envers quelques dirigeants ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par Poutine. Poutine est bien le Responsable!
Réponse de le 08/09/2014 à 11:45 :
Toutes les critiques sont exactes envers les putschistes ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par les US, l'OTAN et Bruxelles. L'OTAN est bien la Responsable avec un R majuscule!
a écrit le 07/09/2014 à 8:59 :
Suite au largage de BHL pour appuyer l'armée ukrainienne et de Marine Le Pen et Philippe de Villiers pour appuyer l'armée russe!
Réponse de le 07/09/2014 à 19:13 :
Nombreuses critiques sont exactes envers quelques dirigeants ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par Poutine. Poutine est bien le Responsable!
a écrit le 07/09/2014 à 8:46 :
La politique à raz las pâquerettes, un monde manichéen, des forces du mal, des armes de destruction massive, des files de camions blancs chargés de matériel militaire, des miliciens se battant pour leur Liberté, voilà ce qu'est supposé comprendre le crétin d'électeur, de lecteur, que je suis. Il me faut des vacances.
Réponse de le 07/09/2014 à 19:14 :
Nombreuses critiques sont exactes envers quelques dirigeants ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par Poutine. Poutine est bien le Responsable!
a écrit le 07/09/2014 à 4:49 :
Je pense que les occidentaux savent parfaitement où ils vont.
L’économie libérale est près du précipice, les dettes sont insurmontables, la croissance ne reviendra jamais, tous ces pays « avancés » sont des pays terminés où il n’y a plus grand chose à construire, on peut que rénover ou entretenir, ça fait un peu juste pour occuper tout le monde.
A l’export les pays « émergents » sont bien plus compétitifs, et pour les hautes technologies ça ne saurait tarder. Donc pas de grandes perspectives de ce côté là non plus.
Pas de grand travaux à l’horizon, à moins qu’un cataclysme majeur fasse table rase ? Bon prétexte pour annuler les dettes, et que tout puisse recommencer comme avant pour le plus grand plaisirs des planqués qui sont en train de se mettre à l’abris.
J’espère me tromper mais je vois toutes ces propagandes et enfumages et surtout l’alignement sans faille derrière les américains…et l’OTAN comme un très mauvais signe. Il est évident qu’ils mettent en application un plan de crash pour masquer l’impasse économique où le capitalisme nous a conduit.
Ils ne reconnaitront jamais leurs errances économiques profondes, ils veulent tout casser, ils seront des serviteurs indéfectibles aux vrais maîtres ceux qui sont dans la discretion absolue, ceux qui détiennent les vrais pouvoirs et qui feront tout et surtout le pire pour le conserver.
Les médias sont à l’unisson pour maintenir la diversion en cours, harceler les boucs émissaires ( Poutine le dictateur! ) et amplifier l’écran de fumée, tous les éléments sont réunis pour enclencher un conflit majeur, loin des US bien sûr.
Réponse de le 07/09/2014 à 19:11 :
Partout où il y a la guerre, c'est ainsi. Regrettable? Oui, mais c'est la guerre.
Réponse de le 08/09/2014 à 11:58 :
Chez toi c'est la guerre aussi ? tu habites où, en Auvergne?.... à Kiev ? en Irak ?...
a écrit le 07/09/2014 à 3:41 :
Hier soir, le cessez-le-feu, a été rompu par les “séparatistes” qui tiraient sur Marioupol. De nouveau, Poutine a berné l’Europe et L’Ukraine. Les sanctions prévues ne doivent pas être suffisamment dissuasives par rapport au gain qu’il estime des villes stratégiques de Marioupol, Melitopol pour faire le lien avec la Crimée et de Kharkiv, ou se trouve les bureaux d’étude de la défense et des hélicoptères et avions civils, ainsi que des usines de fabrications et montage, Pour aller à Kharkiv, il faut passer par Slaviansk, mais aussi contrôler le nord-est, Kramatorsk. Ca va beaucoup rapetisser l’Ukraine et faire encore des milliers de morts, civils et militaires.Le massacre organisé par la Douma va continuer. Exécutions des journalistes, tortures, pillages, otages contre rançons,....... Le classique des mercenaires qui agissent pour la Russie. Tout va bien. L’Europe est minable!!!! Une fois de plus.
Réponse de le 07/09/2014 à 8:52 :
ça ne vous tente pas partir en vacances aussi...?
a écrit le 06/09/2014 à 23:52 :
l’Ukraine avait voté non pour rentré dans l'europe du coup des mercenaires entraîné en Pologne et payer par Soros renversent le gouvernement pour mettre a leur place des fous dangereux .poutine ne veut plus payer ces échanges énergétiques en dollars mais en rouble(ca ils aiment pas les bien pensant!) et bien évidement les usa le traîne dans la boue mais ce n'est pas lui qui a le plus de sang sur les mains .
Réponse de le 07/09/2014 à 8:49 :
tout à fait juste ce que vous dites. mais les médias veulent nous faire croire que c'est la faute à Poutine.
Réponse de le 07/09/2014 à 18:16 :
Nombreuses critiques sont exactes envers quelques dirigeants ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par Poutine. Poutine est bien le Responsable!
a écrit le 06/09/2014 à 23:26 :
foutez la paix à Poutine . Ce sont ces marioles d'ukrainiens manipulés par les sbires d'Obama qui foutent la merde . Et nos gouvernants sont les caniches des USA
Réponse de le 06/09/2014 à 23:59 :
y a du vrai la-dedans sans doute...mais quand on a pour complimenteurs aussi bien marine lepen que Depardieu on est forcément suspect
Réponse de le 07/09/2014 à 19:12 :
Nombreuses critiques sont exactes envers quelques dirigeants ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par Poutine. Poutine est bien le Responsable!
a écrit le 06/09/2014 à 22:09 :
Il faut que la France s'oppose aussi à ces nouvelles sanctions. Si les russes ferment leur espace aérien transibérien, alors Air France peut dire adieu à ses plans de vols low-cost avec l'Asie. Les ciels irakien et syrien fermés ça ne fait pas ses affaires non plus. Les compagnies US n'ont pas ce problème car leurs vols sont sur le Pacifique. Quel panier de crabes.....
Réponse de le 06/09/2014 à 22:49 :
Il reste encore à Hollande une remote chance d'être ré-elu en 2017 : si il parvient à faire la France quitter l'Otan et réactiver les affaires avec la Russie et doubler l'Allemagne, il gagnera l'estime des français. Mais perso je ne le pense pas car Hollande est un soldat des américains en France et il a peur. Mais c'est son unique chance à mon avis.
Réponse de le 07/09/2014 à 8:54 :
Faire des affaires avec la Russie? Le premier marché des décennies à venir c'est l'Inde. Puis toute l'Afrique et l'Asie du sud-est. Nous n'avons rien à gagner avec un pays totalitaire, avec des dirigeants du Jurassique. Que des emmerdes avec la Russie, avant loin de nos frontières, maintenant ca se rapproche. Ca commence à être moins drôle?
Réponse de le 07/09/2014 à 10:23 :
C'est Vrai que l'Afrique et L'asie du Sub est sont un berceau et un parangon de démocratie et de respect des droits des peuples.
C'est bien connu
Réponse de le 07/09/2014 à 11:07 :
@Attila le doux

Pas bien grave puisque d'ici deux douzaine d'années, le transport aérien est condamné.
Réponse de le 07/09/2014 à 11:19 :
Pas la peine de discuter avec Patrickb (@Bobby), il fait partie de la rédaction et est consigné de faire de la propagande anti-Poutine dans ce forum, rien à faire là-dedans. Il ne nous reste que bouder ce journal tout simplement et c'est tout.
a écrit le 06/09/2014 à 21:40 :
Un grand bonsoir à tous! Je suis toujours intéressée par les articles sur la Russie et l’Ukraine, c'est merveilleux de pouvoir partager toute cette euphorie qui a lieu dans cette partie du monde, à ce moment. Pouvez-vous et dans les meilleurs délais décrire la situation économique et politique de l’Ukraine, son histoire, ses traditions et même des détails cocasses voire piquants de sa langue, les dictons, par exemple que j'adore? Pourquoi ce soulèvement dont on entend parler même dans les salons de massage les plus calfeutrés de Bruxelles, de Lyon? Quel est la condition de vie des habitants de l’Est de ce pays, ils ont de quoi faire un toast de rouge pour accompagner un rôti de veau, disons? Il y a quand même un ou des éléments qui ont déclenchés cette guerre, la rumeur court, entre l'ambassadeur et cette dame Victoria, il me semble, enfin, le Tout-Paris en parle et ceci depuis longtemps, je pense. Toutefois j’ose espérer quelques éclaircissements, merci.
Réponse de le 07/09/2014 à 8:56 :
les réponses à vos questions ne seront jamais autant stylées et amusantes que votre texte, hélas.
a écrit le 06/09/2014 à 21:10 :
C'est bine vrai les tchèques devraient être plus reconnaissant envers cette Europe Occidentale qui a tout fait pour que leurs chaines sautent et deviennent libre.
a écrit le 06/09/2014 à 21:10 :
Donc les russes peuvent envahir la Tchéquie et la Hongrie la porte est grande ouverte !
Réponse de le 07/09/2014 à 9:05 :
Tu nous agite l'épouvantaille du méchant Russe qui veut envahir l'europe. Mais depuis des siècles, c'est le contraire qui c'est produit. C'est l'Europe qui a cherché à prendre la Russie (Napoléon en est un exemple). Et il est normal que la Russie s'inquiète de l'avancé de l'OTAN aux portes de Moscou. Quant les Russes ont défendu l'Ossétie, c'était pas pour envahir la Géorgie. Arrêtez de vouloir faire peur aux européens, on est pas des américain craintif et fanatiques. Et on ne croit pas comme eux aux bobards des politiques.
a écrit le 06/09/2014 à 21:03 :
Le dernier sommet de l’OTAN a une visée particulière qui est, disent bien des gens à Bruxelles, d’obtenir la certitude que l’article V de l’alliance ne soit pas que du papier. Or, historiquement, l’article V de l’alliance n’est que du papier. Il n’a quasiment jamais été mis en œuvre et ne le sera pas plus face à la Russie qui est, avec les armées française et britannique, les seules vraies armées du continent. La force réactive de l’OTAN, même poussée au maximum, ne peut pas défier l’armée russe. Je pense donc que ce sommet verra avant tout beaucoup de rodomontades, beaucoup de boniments pour rassurer les pays de l’Europe de l’Est qui à moins de 500 km d’un Russe ont des crises d’urticaire. Ce n’est pas tant le sommet que les manœuvres qui seront déterminantes. C’est en plus le caractère parallèle de manœuvres terrestres et maritimes qui m’effraie beaucoup plus. L’OTAN va vouloir apparaitre unitaire contre la Russie mais c’est peut-être la seule unité qui lui reste. Mis à part des promesses sur les contingents ukrainiens, je ne vois pas d’avancée militaire majeure d’une institution qui même vis-à-vis de ses membres et même vis-à-vis de ses protégés ukrainiens – Kiev a demandé un accord militaire direct avec Washington parce que la procédure d’entrée dans l’alliance leur apparait soit trop longue, soit incertaine – est loin d’être fiable. On l’a vu lors du dernier discours d’Obama dans les pays de l’Est, la priorité est donnée à l’escalade verbale qu’est la violence des lâches. Tant que la Russie gagnera la tête froide, c’est elle qui maîtrisera la situation surtout qu’arrive à grands pas un juge de paix de la crise ukrainienne que les Russes connaissent bien parce que dans leur stratégie il leur a été rarement infidèle, c’est le général Hiver. C’est lui qui va refroidir les protagonistes et notamment les ardeurs ukrainiennes. Je pense que le sommet de l’OTAN verra surtout une escalade de mots parce que c’est la seule grande puissance qui reste à l’Occident : parler et orienter les opinions. Quand on n’est pas capable de mieux, c’est tout ce qui reste. (Vector 12)
Réponse de le 06/09/2014 à 21:18 :
Nous avons des silos bien disposés !
Réponse de le 06/09/2014 à 21:42 :
En Irak ? en Syrie ? en Argentine ? au Québec ? mdr
Réponse de le 07/09/2014 à 8:46 :
Le post parle de l'Otan en 3ème personne, ce qui a dit 23214 est révélateur : "nous avons". Donc 23214 c'est quelqu'un de l'Otan. La Tribune se militarise ?....
a écrit le 06/09/2014 à 20:46 :
Combien parmi tous ceux qui bavent sur la Russie y ont déjà mis les pieds????
S'ils avaient un peu de cran ils iraient d'abord y faire un tour pour se faire une idée réelle...
Mais il est plus facile de répéter comme un âne, la propagande débile de nos medias.....
Un homme éminent a dit un jour: ((tous les maux du monde viennent de l'ânerie..))
On est en plein dedans.....

On
Réponse de le 06/09/2014 à 21:05 :
À propos de cette OTAN dont vous êtes un fou fanatique, vous aurez la réponse tout de suite. Bonsoir!
a écrit le 06/09/2014 à 19:20 :
L’enfant turbulent, atteint de délires à douze ans, subitement privé de foot et de jouer la pétanque, a eu la chance de découvrir qu’avec ses diatribes enfantiles, il parvenait à extérioriser sa joie ou calmer les tourments propres à l’exaltation de sa jeunesse sympathisante des chemises brunes. Une thérapie naturelle pour un adolescent encouragé par le prix des Propos les plus Pamphlétaires décerné par la presse française. Il était ému aux larmes et a même rendu, ce jour-là, un fervant hommage au grand philosophe BHL, dit le Flamboyant. De son corps désavantagé, naîtra la volonté d’apprivoiser la différence. L’apprentissage de la hargne, de l'anti-communisme à un niveau primaire et de la foi aveugle (et aveuglante) aux valeurs les plus pourries de ce monde (Otan, Bilderberg, zionisme, FN, etc etc) tout en suivant des cours de dénigrement contre tout ce qui n'allait pas de paire avec ses dogmes fascisants, notre fiston présentera finalement son sujet de prédilection aux forums internet. Un sujet qu’il étendra sous d'autres coutures à d'autres sujets à la condition que ceux-ci lui permettront d'exsuder sa haine et sa mauvaise foi envers quelqu'un qu'il ne connaît même pas, mais qu'il haït du plus profond de lui-même dès le jour de sa naissance : un russe qui s'appele Vladimir Poutine. Aucun comité de savants de ce monde pourra en expliquer les causes.
Réponse de le 06/09/2014 à 19:53 :
Je suis totalement d'accord avec vous, il faut extirper ce fléau de nos forums, c'est vraiment pénible.
Réponse de le 06/09/2014 à 20:44 :
"Il faut extirper ce fléau de nos forums" quand la quasi totalité des commentaires sont ahurissants de mauvaise foi pro-russe, faut le faire...
Je suis toujours sidéré par la propagande digne de la Pravda qui traîne dans les commentaires (en particulier La Tribune, je suppose parce qu'ils ne sont pas soumis à abonnement). J'espère que les rumeurs de gens payés à faire la propagande pro-russe sont vraies, sinon c'est vraiment inquiétant.
Réponse de le 06/09/2014 à 21:46 :
C'est résolument affreux, inquiétant, n'est-ce pas, mon cher Pierre ? moi, je me sens outrée, angoisée, c'est absolument indigne des meilleurs salons, je peux vous assurer.
a écrit le 06/09/2014 à 19:03 :
Prague et Bratislava ne se souviennent plus d'un célèbre printemps et Doutchèck condamné à ramasser les poubelles jusqu'à la fin de sa vie et toutes ces victimes sous les chars .
Réponse de le 06/09/2014 à 20:00 :
va falloir vous mettre à jour , l'URSS ( dont plusieurs dirigeants étaient originaires d'Ukraine ) est fini depuis un certain temps.
ils sont surtout en train de se rendre compte qu'ils paient les pots cassés de l'agression occidentale en Ukraine.
Réponse de le 06/09/2014 à 20:21 :
Tonton.... il faut vous mettre en pantoufles, allez, une petite tisane à la menthe et hop ! on va faire dodo....
Réponse de le 06/09/2014 à 21:44 :
c'est précisément parce qu'il s s'en souviennent qu'il s préféreraient arreter les escalades de menaces de retorsion
Réponse de le 07/09/2014 à 9:07 :
L'europe de l'ouest à fait beaucoup plus de victimes que la Russie, car c'est elle qui est la cause de deux guerres mondiales sanguinaire. Faudrait pas oublier que c'est l'Europe qui est responsable de la situation actuelle et qui risque encore de déclencher une nouvelle guerre mondiale.
Réponse de le 08/09/2014 à 11:49 :
Toutes les critiques sont exactes envers les putschistes ukrainiens, mais la guerre est orchestrée par les US, l'OTAN et Bruxelles. L'OTAN est bien la Responsable avec un R majuscule !
a écrit le 06/09/2014 à 19:02 :
Guantánamo est une partie de l'île de Cuba et qui a toujours fait partie de ce pays de langue espagnole situé aux Caraïbes. Guantanamo a été louée comme station balnéaire et usine à charbon aux Etats-Unis depuis 1903, un contrat renouvelé en 1934. En 1961 pour y établir une base militaire, les américains ont annexé Guantanamo et à partir de cette date, Guantánamo est devenu une partie des EUA sur l'ile de Cuba. Les nationaux cubains n'ont plus le droit d'y aller.

La Crimée, l'un des berceaux de la culture russe, possède une population russophone et a toujours fait partie de la Russie jusqu'à ce que un certain Nikita Kruschchev l'a cédée (malgré l'avis de la population) à l'Ukraine en 1954, pour gagner certaines faveurs de ce pays à l'époque de l'URSS. Toutefois la Russie a toujours gardé la base de sa flotte de la Mer Noire à Sebastopol, en Crimée.

Guantánamo se trouve séparé des Etats-Unis par une longue extension de mer salée (1.320 km), tandis que La Crimée se trouve juste à côté du continent russe (13 km).

Quand les USA ont établit des bases militaires à Guantánamo, à part les Cubains, aucun autre pays européen, même pas la Russie, n'a envoyé des troupes à La Havane pour contrer "l'envahisseur Kennedy", ni des sanctions contre Washington. C'était "une histoire entre Américains", disait-on à l'époque.

Lorsqu'une bande de néo-nazis, casseurs et opposant politiques ont renversé dans le désordre et violence le gouvernement démocratiquement élu de Ukraine en février 2014, et en sachant qu'il y avait derrière l'OTAN et que celle-ci voulait s'emparer des bases navales russes à Sébastopol, la population de la Crimée s'est rapidement organisée et a plébiscité son annexion à l'Etat russe. Les Européens et américains, horrifiés, ont crié au scandale et immédiatement, frustrés dans leurs ambitions, ils ont entamé une série de sanctions contre la Russie et parlent d'implanter une nouvelle base américaine, euh pardon, de l'OTAN en Ukraine pour contrer "l'envahisseur Poutine".

Concernant l'annexion de Guantánamo par les Etats-Unis, du point de vue de droit international, les contrats de bail de 1903 et 1934 ne sont plus valables, puisqu'ils ont été imposés par la force et constituent des traités en violation du jus cogens, c'est-à-dire de normes contraignantes de droit international telles que le droit à l'autodétermination.

Concernant la Crimée et la Russie, l'OTAN, les Etats-Unis et incroyablement les Européens veulent faire une guerre à la Russie, guerre suicidaire quand on sait que ce pays est l'une des deux plus grandes puissances atomiques actuelles. Donc une guerre thermonucléaire avec la Russie signifierait sinon la destruction totale de la planète, en tout cas, celle de l'Europe très certainement.

Et alors, qu'en ont-ils à dire les braves porte-paroles de l'OTAN et d'autres sombres forces qui veulent le génocide entre Européens pour ensuite fuir la guerre nucléaire en Europe en s'envolant vers l'Amérique du sud ?
a écrit le 06/09/2014 à 19:00 :
Les belligérants viennent de conclure un cessez le feu et en plein marasme économique en Europe nos dirigeants veulent en rajouter dans la guerre économique avec la Russie. Par quelle malchance avons-nous placés une telle clique de barjots à la tête de nos États et de l'Europe ? Ce sont des gens qu'il faudrait enfermer d'urgence pour les empêcher de nuire !
Réponse de le 06/09/2014 à 19:05 :
Cela me fait penser à l'immortel Coluche qui disait "si il y avait un impôt sur la connery, l'Etat s'autofinancerait." Toujours d'actualité ce bonhomme.
Réponse de le 07/09/2014 à 8:58 :
hahahah elle est bien bonne celle là. alors c'est le moment, plus que jamais !
Réponse de le 07/09/2014 à 11:05 :
#Effarant
Hélas, la guerre résoud bien des problèmes...
a écrit le 06/09/2014 à 18:02 :
On comprend mieux les sanctions de l'UE-US contre la Russie, histoire de tenter sauver la face en faisant du faux et en utilisant du faux. Selon le magazine allemand "Der Spiegel" les généraux du Command-général de L'OTAN évaluent que l'Ukraine a perdu la guerre contre les séparatistes. L'armée est en manque de matériel performant et ses soldats n'ont plus la morale pour se battre pour les oligarques de Kiev. Sans compter le nombre très élevé des pertes en hommes et matériel. Mais cela ne signifie pas que le combat est fini. Obama peut toujours décider de doubler la mise de ce qu'il a fait en Afghanistan, en Libye et peut-être même en Syrie, en prolongeant le conflit en Ukraine au nom "des intérêts" des États-Unis. D'ailleurs ce sommet de l'Otan au Pays de Galles en est la preuve.

Le grand Poutine (il peut balayer l'Otan des pays baltiques d'un dos de main) c'était l'unique à présenter un plain de paix pour la région séparatiste et l'Ukraine de Kiev. Les "oxydent-eaux" eux ne font que regarder tels momies silencieuses sans rien dire, sans rien proposer juste en envoyant des sanctions. Et qui ne font que rire Poutine. La balle est dans le camp des Européens, et c'était Poutine qui l'a renvoyée.
Réponse de le 06/09/2014 à 21:50 :
On pourrait ajouter que l'Otan elle aussi a perdu la guerre contre les séparatistes car l'armée des ukies était quaisment sous controle de l'alliance. L'Otan est dans ses derniers jours on pressent, faut d'entente entre les pays membres et aussi de sous, une force de frappe ça coûte hein ? ce sommet à Wales c'était le chant du cygne, l'adieu de Rasmussen le faiseur de guerres et qui les a toutes perdues ! lol
a écrit le 06/09/2014 à 17:45 :
Selon le magazine allemand "Der Spiegel" les généraux du Command-général de L'OTAN évaluent que l'Ukraine a perdu la guerre contre les séparatistes. L'armée est en manque de matériel performant et ses soldats n'ont plus la morale pour se battre pour les oligarques de Kiev. Sans compter le nombre très élevé des pertes en hommes et matériel. Mais cela ne signifie pas que le combat est fini. Obama peut toujours décider de doubler la mise de ce qu'il a fait en Afghanistan, en Libye et peut-être même en Syrie, en prolongeant le conflit en Ukraine au nom "des intérêts" des États-Unis.

Les sanctions contre la Russie ne sont qu'un alibi anodin, c'est tout.
Réponse de le 06/09/2014 à 21:53 :
D'accord, je disais tout à l'heure à quelqu'un d'autre que l'Otan est devenu un tigre en papier. Heureusement qu'on a quelqu'un ici qui connait beaucoup des techniques de guerre, il est un farouche guerrier (au moins avec les mots) et l'ennemi mortel de Frédéric Poutine..... vous savez de qui je parle. Il va remplacer Ras-le-bol-mussen et alors là.... ça va barder ! eheh
a écrit le 06/09/2014 à 17:38 :
Cela pourrait être prochainement un titre de journal si les Etats européens sous l'envoûtement des va-t-en guerre de l'OTAN continueront leur escalade suicidaire contre la Russie. Et pourtant il y en a ceux qui croient encore que nos braves soldats de l'OTAN, qui ne connaissent les soldats russe à travers de leurs jeux vidéo, ne feront qu'une bouché des troupes de réaction rapide qui s'entraînent depuis 2002 au Centre d'Entraînement de Spassk, à Karaganda, au Kazakhstan, entre autres en Russie. Mais on rêve ici ! La Russie fera ce qu'elle veut. Aucun état ou aucune organisation politique ou militaire n'y changera rien. Quelque vociférations feutrées dans les couloirs des chancelleries, quelques sanctions contre des lampistes. La Russie est politiquement aussi puissante que les USA, la morale en moins (ou: la pleutrerie en moins, c'est différent mais les effets sont les mêmes). Non sans dire de sa puissance militaire, le nombre de têtes atomiques qui dépasse largement ceux des Etats-Unis, voire ceux des pays occidentaux. Washington et son poodle canadien peuvent aboyer à coeur perdu, les beaux discours à la Obama/Merkel, ou Kerry/Fabius n'y changeront rien.... (Popov)
a écrit le 06/09/2014 à 17:35 :
Bratislava je sais pas, mais Prague est un repaire de fachos communo-americano-perso (comme ça les arrange) à qui on ne doit surtout pas faire confiance :-)
Réponse de le 06/09/2014 à 17:43 :
Poroshenko est un putschiste élu avec moins de crédibilité que le vote d'annexion à la Russie qui a été donné par la population de la Crimée. Mais il est le protégé des médias atlantistes donc pas difficile de se trouver au pouvoir quand les médias sont sous son contrôle et quand les sondages et la propagande sont truqués comme l'élection de mai à Kiev. Un goiuvernement fantoche a été mis sur place par les Européens et les Etats-Unis pour pouvoir installer l'OTAN en Ukraine. Ce sont les faits VRAIS. Le reste n'est que du blabla atlantiste pro-OTAN etc etc...
Réponse de le 06/09/2014 à 17:56 :
C'est assez cocasse de voir les commentaires de tant d'"experts" sur l'est européen, sur la Russie, les pays slaves.... dans ce forum. C'est comme imaginez des Russes, des baltiques, des Ukrainiens en donnant leurs opinions (avec un zeste d'arrogance, of course) sur un "casus belli" entre les pays basques espagnols qui auraient été annexés par la France et des forces russes étaient déjà en sol français pour prêter main forte, disons.

Les commentaires du genre "Biscaye est un repaire de fachos communo-americano-arabe (comme ça les arrange) à qui on ne doit surtout pas faire confiance…" avec un petit :-) bien entendu, ils sont tellement amusants. Ah les gros enfants, l'internet avant l'heure d'aller faire dodo est tellement marrante, n'est-ce pas ?
Réponse de le 06/09/2014 à 19:05 :
vous avez le mouron c'est normal votre chef aussi et commence à prendre un coup de vieux .
Réponse de le 06/09/2014 à 19:51 :
jwel, on ne voit que 3 types de commentaires ici dans ce forum : a) des modérés contre l'engagement français en Ukraine, b) des franchement contraires à ce engagement et à la politique menée contre la Russie ; et c) ce fléau de haine et d'agressivité d'un cas plutôt psychopathique qui hurle sa furie contre Poutine, c'est affreux ce bonhomme, il est vraiment atroce, nom de Dieu...
Réponse de le 07/09/2014 à 9:18 :
c'est son coté cowboy de l'est qui vous plait?
Réponse de le 08/09/2014 à 11:51 :
Popov, tu as tort mon vieux, les cowboys nes ont pas à l'est mais à l'ouest de l'Ukraine, ils viennent de débarquer. ou alors tu parles des mercenaires US Blackwater ??
a écrit le 06/09/2014 à 17:22 :
Toujours est-il qu'il n'y a aujourd'hui qu'un seul plan de cessez-le-feu, le plan Poutine. Et rien d'autre. Quant à l'Occident, il n'a rien proposé à part des plans de sanctions et de menaces. La junte de Kiev avec sa conseillère OTAN veut faire une autre guerre en Europe et c'est tout. L'Occident n'a pas proposé jusqu'à l'heure actuelle un seul plan de paix. Incompétence ou mauvaise foi ?
Réponse de le 06/09/2014 à 17:29 :
Les usa sont ravis.
L'alliance Euro-Russe est flinguée.
Ainsi aucune chance de voir se développer un axe industriel et ressources énergétiques entre les deux parties de l'Europe.
Ouf, l'empire a eu chaud.
Réponse de le 06/09/2014 à 20:03 :
oui , l'économie européenne est flinguée par les gouvernements européens. Ces gars là sont les ennemis des peuples européens.
a écrit le 06/09/2014 à 17:21 :
04 mars 2014 Poutine nie la présence des troupes russes en Crimée : « non elles ne participent pas. Ce sont des forces locales d'auto-défense ». Les soldats russes ne cachent pourtant pas leur origine et les très nombreux véhicules sont bien immatriculés en Russie.

17 avril 2014 A la télévision russe : Poutine reconnait «Derrière les forces d'autodéfense de Crimée bien sûr se trouvaient nos militaires »

16 mars 2014 : annexion de la Crimée après son invasion par les troupes russes

18 mars 2014 Poutine déclare : « Ne croyez pas ceux qui cherchent à vous effrayer avec la Russie et qui hurlent que d'autres régions vont suivre l'exemple de la Crimée. Nous ne souhaitons pas une partition de l'Ukraine, nous n'en avons pas besoin. »

29 mars 2014 « Nous ne voyons pas d'autre chemin à suivre que la fédéralisation pour l'Etat ukrainien »

17 avril 2014 « l’Ukraine n’est pas un Etat à part entière mais un appendice russe, la Nouvelle Russie (Novorossia) »

31 août 2014 « Nous devons commencer immédiatement des discussions substantielles sur des questions touchant à l'organisation politique de la société et à un statut étatique pour le sud-est de l'Ukraine, la Novorossia »
a écrit le 06/09/2014 à 17:18 :
Pour Poutine, la conquête de territoire en Ukraine ne consistait pas seulement à réunifier des peuples de même ethnie russe ; tout comme lors de l’invasion de la Géorgie, cela a aussi directement à voir avec des motivations économiques. Trop de diplomates et de décideurs politiques occidentaux – en particulier ceux qui ne suivent pas régulièrement les évènements en Russie – sont très loin du compte, en ce qui concerne la perception de Poutine, quant aux besoins de la Russie.
Certes, Poutine s’est attiré des applaudissements pour avoir permis le redémarrage de la Russie, à la suite des mandats de Boris Yeltsine, mais la réalité de sa réussite économique est toute autre et essentiellement dépendante de la hausse brutale des prix du pétrole. Alors que le prix des carburants augmentait, l’économie russe est demeurée en stagnation.
Anna Borshchevskaya, de la Fondation Européenne pour la Démocratie (et, pour tout dire, l’épouse de l’auteur) a rédigé un article de toute première importance, il y a quelques années, qui jette un œil cru sur la vulnérabilité économique de la Russie, à l’aune des Printemps Arabes. En bref, l’économie russe se maintient en eaux stagnantes. Plutôt que de corriger les problèmes et de traiter celui, endémique, de la corruption, dont il bénéficie personnellement, Poutine a découvert qu’il est plus facile de souffler sur les braises de la ferveur nationaliste. Mais, à chaque fois qu’il s’accapare – l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, en 2008 et la Crimée, et peut-être bientôt l’Est de l’Ukraine en 2014 – il doit subventionner ce nouveau territoire, créant ainsi un nouveau siphonnage des ressources russes, d’autant plus qu’il doit aussi subventionner les Etats-Clients, comme le Bélarus (Biélorussie), pour les conserver bien dans la ligne.
Par conséquent, à chaque conquête de territoire qu’il réalise, la vitesse à laquelle l’économie russe se détériore, s’accroît un peu plus, poussant au besoin de réaliser de nouvelles conquêtes de territoire pour continuer de faire face au problème, ainsi généré. La situation de Poutine est analogue à celle d’un cocaïnomane qui doit constamment augmenter ses doses pour parvenir au même niveau d’extase.
Alors que les diplomates et les analystes s’interrogent pour deviner ce que sera la prochaine cible dans la ligne de mire du Président russe Vladimir Poutine, ce serait une grave erreur de ne se focaliser que sur l’Est de l’Ukraine, les pays de la Baltique et la Moldavie, parce que s’il veut, réellement renforcer son économie, il doit conserver son monopole énergétique. Sur ce point, l’Azerbaïdjan pro-occidental et pro-israélien, voisin de la Géorgie, devrait vraiment avoir de bonnes raisons de s’inquiéter. L’Azerbaïdjan -seul état musulman chi’ite qui respecte la séparation de la Mosquée et de l’Etat- est un foyer essentiel de ressources énergétiques, et l’été dernier, il a annoncé qu’il dirigerait son nouveau pipe-line vers le Sud de l’Europe, en contournant la Russie
a écrit le 06/09/2014 à 17:17 :
Nous avons affaire à un sabotage de l'économie française, pour qui on roule? Et l'économie allemande fait de la croissance et des emplois sans qe, c'est à dire sans système funeste des bulles de logement qui dévastent les pays! OUI à Marine, il faut lui donner une chance.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:24 :
Personne ne dicte la politique de l'Europe, Obama pourrait vous confirmer tellement il a de mal à ce que l'Europe prenne une décision, et l'interlocuteur Poutine n'a jamais été diabolisé au contraire, c'est d'ailleurs bien là une relative erreur car il commet une série d'invasion préjudiciables pour la stabiilité de l'ensemble Europe Russie et sa géopolitique est basée sur le pétrole et gaz de la Mer d'Azov et plus et l'Azerbaijan qui pourrait être la prochaine cible.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:24 :
Comme on avait donné sa chance à Sarko et Hollande ? on continue encore longtemps à jouer à pile ou face au lieu d'analyser en profondeur les programmes et politicienn(e)s ?
Réponse de le 06/09/2014 à 21:57 :
Moi je voterai Sarkozy en 2017 car il est un grand ami de la Russie, c'est grâce à notre ex-Président que l'industriel français a connu ses meilleurs jours, la coopération militaro-aéroespatiale aussi, jusqu'à ce que les socialos ont repris la barre.... ils sont en train de couler la France. Sarkozy est la solution.
a écrit le 06/09/2014 à 17:06 :
Lorsqu'après avoir génocidé la Lorraine, la France l'a annexé en 1766, on a appelé ça un "rattachement". Lorsque les criméens ont choisi de retourner en Russie, on appelle ça une "annexion".
Lorsque les US vendent des armes à Israël, Etat voyou au regard du droit international, occupant illégalement des territoires palestiniens et massacrant des milliers de civils, on appelle ça "le droit de se défendre", mais lorsque les ukrainiens de l'Est se défendent contre des troupes néonazies d'un gouvernement de putsch soutenu par l'occident et appelant au massacre des russophones, on appelle ça du terrorisme...
La France a perdue toute souveraineté et est devenu un vassal servile des USA.
De Gaulle doit se retourner dans sa tombe...
Réponse de le 06/09/2014 à 17:12 :
pour l'instant nous subissons surtout la propagande pro-OTAN
reprenez plutôt l'ensemble des événements à partir du moment où Victoria Nulland était en train de verser de l'huile sur le feu et de déclarer :" Fuck UE " , juste après avoir avouer un investissement de 5 milliards de dollars pour déstabiliser l'Ukraine ( et donc la Russie ). Vous avez raison, le Général doit se retourner dans sa tombe.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:13 :
au contraire , les sanctions de l'occident ont plutôt l'air de ressouder les russes face à l'agression de l'ouest, la côte de popularité de Poutine doit faire pâlir d'envie les gouvernants de l'ouest dont la côte d'impopularité est au plus haut.
en ce qui concerne les centaines de morts russes en Ukraine , c'est comme pour le reste , on attend des preuves . Colin Powell va-t-il revenir brandir des fioles à l'ONU ? balivernes !
Réponse de le 06/09/2014 à 17:17 :
En 1766 la France était un royaume soit une dictature. Le problème est donc que la Russie de Poutine se comporte comme une dictature. En 1766 on écartelait et on coupait les têtes : on doit donc faire çà à Poutine ! Quant à l'Est de l'Ukraine si vous y avez vu des ukrainiens ou beaucoup de pro-russes, vous avez de la chance car toutes les vidéos montrent des russes et buveurs patentés qui reviennent de Tchétchénie et le colonel Strelkov ou Borodaï n'ont rien de local ni leurs milices et armement.
Réponse de le 06/09/2014 à 19:40 :
Vous tenez un discours de haine, Monsieur (ou Madame) vous vous en rendez compte ? je vous observe depuis un certain temps et je peux le dire. Ces sont des discours de quelqu'un qui suit un schéma pré-établi, de quelqu'un qui se borne à répéter toujours les mêmes noms, les mêmes faits, les mêmes arguments, inlassablement, comme si cet exercice de tapoter des textes gorgés de haine puisse lui procurer un plaisir presque orgastique, quelque part. C'est assez préoccupant de vous lire, car dans un moment de crise économique grave comme celle que nous vivons actuellement, nous avons plutôt besoin des discours à l'opposé des vôtres, des textes qui puissent nous redonner de l'énergie nécessaire pour affronter les mauvaises nouvelles du quotidien. Vos discours haineux ne nous apportent aucune aide, bien au contraire, ils ne font qu'assombrir davantage nos espoirs d'un monde plus juste et sans guerres. Pensez-y.
Réponse de le 07/09/2014 à 12:58 :
Car c'est un Bot, un embryons d'intelligence artificielle. Un robot quoi. Telle est ma conclusion
a écrit le 06/09/2014 à 17:05 :
Ces trolls pro-OTAN font de la propagande pour l'Otan et les lobbies militaro-industriels américains ! en tant que Français et Européen, Poutine est plus proche à moi que Obama et ses va t'en guerre anglo-saxons. D'ailleurs des gens comme ces propagandistes pro-OTAN qu'on voit ici aux années 40 on les appelait de "collabos"... et on connait la suite.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:12 :
Si l'on regarde l'ordre des messages on voit d'abord de la propagande poutinienne. Logique que la réplique vienne ensuite vus les excès des premiers.
Réponse de le 07/09/2014 à 19:57 :
C'est beau d'y croire encore !
a écrit le 06/09/2014 à 17:01 :
En droit comme en pratique, rien n’empêche les Occidentaux d’accorder aux autorités de Kiev, légitimement élues, les moyens de se défendre et de lui fournir des armements les plus en pointe afin de refroidir les ardeurs du dictateur envahisseur russe qui pourrait aller bien plus loin. C’est en effet bien une guerre de la Russie qui se déroule en Ukraine et après avoir longtemps refusé de la définir comme telle, les dirigeants occidentaux ont dû se rendre à l’évidence. L’agression menée par Vladimir Poutine et sa désormais très claire volonté d’annexion de l’Est de ce pays voire plus, six mois après celle de la Crimée et 6 ans après la Géorgie, met l’Europe face à ses responsabilités. Elle y joue sa crédibilité autant que le tracé de sa frontière orientale. Des élections législatives doivent se tenir le 26 octobre, et c’est uniquement l’agression des forces russes qui met en péril le processus démocratique. En droit comme en pratique, rien n’empêche les Occidentaux d’accorder aux autorités ukrainiennes les armes de pointe dont elles ont besoin pour calmer le dictateur de Russie qui jusqu'à présent s'attaque à des proies faciles.
a écrit le 06/09/2014 à 16:54 :
Voilà qui prouve une nouvelle fois la nécessité d'un gouvernement européen avec une armée européenne.

Sans ça, dès que l'UE prendra une décision qui ne leur plait pas, les puissances étrangères (Russie, USA, Chine, etc) auront toujours le loisir de chercher parmi les 28 états membres une bonne poire à manipuler jusqu'à ce qu'elle pose son veto.

L'Europe est un ensemble politique d'un demi milliard d'habitants, et le plus riche du monde.

Être aussi faible dans ces conditions est désespérant.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:00 :
paillasson toujours....un grand merci à Sarko pour nous avoir fait rentrer dans l'Otan et à Hollande pour nous avoir fait descendre encore plus bas....Nous, jadis, un pays qui comptait ne sommes plus que les sbires des Emirs, de Bruxelles et de Washington...Avoir ainsi livré notre pays, notre destin à l'oncle Sam qui mangera tout cru avec son traité Tafta relève de la trahison....les ricains ont créé cette crise comme d'autres ailleurs pour nous couper de la Russie et mieux nous diviser pour mieux nous avaler. cette classe politique corrompue, pourrie jusqu'u à la moelle, mégalo et narcissique me donne envie de vomir...
Réponse de le 06/09/2014 à 17:03 :
Qui est l’envahisseur ?
Attardez vous simplement sur le rythme des implantations de bases américaines à travers le monde ces 15 dernières années. Et je ne parle pas des bases de l’OTAN sous commandement américain…
En 2009 «officiellement » il y en avait 865, présentent dans 46 pays ! Les Russes combien ?
Est ce que les Russes veulent installé des rampes de missiles aux frontières US ? Aux Mexique par exemple ? Est ce que les Américains laisseraient faire ?
En vérité les cow boys s’en fichent de L’Ukraine, il veulent déstabiliser Poutine pour placer quelqu’un qui laissera les Yankee piller leurs ressources, comme il font partout.
Quel cynisme stratégique, d’une pierre 3 coups, ils vendent un gros paquet d’arme, Ils pousse l’Europe dans le chaos, ils maintiennent le dollars encore un peu à flot…4 coups, ils redorent le blason de L’OTAN qui était obsolète.
Et dire que les Européen et les français se mettent la corde au coup en applaudissant. Vous aurez bien mérité la guerre qui arrive, aveugles vous êtes ?
Pour ceux qui ne savent jurer que par la Croissance, oui il n’a pas d’autre solution que tout détruire et vous avec !
Quand allez vous réagir ? Quand vous serez vitrifiés ? ou alors vous allez vous enfuir en Amérique latine comme les autres vos semblables ?
Réponse de le 06/09/2014 à 17:08 :
@ Vincent : Oui c'est sûr que la France peut se permettre d'être hors Europe et OTAN et la Bretagne indépendante créer sa propre défense et sa propre économie. Plus je dis de bêtises plus vous me faites monter dans les sondages, vous êtes formidable votez pour moi je vais vous faire descendre encore plus bas que Sarko et Hollande !
a écrit le 06/09/2014 à 16:37 :
C'est devant l'épreuve qu'on reconnaît ses amis (potentiels alliés).
En cas de 3ème G.M., on sait déjà sur lesquels nous ne pourrons pas faire confiance.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:48 :
Faire confiance à ceux qui ont boycotté l'usine d'Airbus aux Etats-Unis ? à ceux qui ont infligé une amende de 2 milliards d'euros à la banque BNP ? à ceux qui nous mettent sous leur botte en disant de ne pas livrer des BNP déjà payés (en tout cas un) pour après aller vendre en catimini comme ils font toujours leur armements en Russie ???? faire confiance à ces gens, aux néonazis de Kiev ? êtes-vous un chemise brune aussi comme eux ?
Réponse de le 06/09/2014 à 17:05 :
En juin 44 ils étaient là alors que d'autres en profitaient pour envahir l'Europe puis l'occuper près de 60 ans. Et Poutine recommence en Géorgie, Crimée, Ukraine...
Réponse de le 06/09/2014 à 18:12 :
Monsieur le collabo, sympathisant FN,
ils infligent des amendes aussi énormes à leurs banques ou aux banques anglaises.
BNP-Paribas a merdé, elle est punie.
Réponse de le 06/09/2014 à 19:45 :
Vous n'êtes pas français, j'en ai eu la preuve. Vous trouvez donc juste ce que les USA ont fait avec notre banque nationale ? Vous crachez sur le pays qui vous accueille et venez nous faire le discours de la haine envers quelqu'un qui a fait du tort, peut-être, à votre pays. Rentrez dans votre Ukraine et engagez-vous dans votre armée, votre Otan bien-aimée se trouve de ce coté là, pas en France, il n'a pas de base Otan dans notre pays. Et que vous restez là-bas même, la France c'est pour ceux qui l'aiment. Love it or leave it. Bye bye, tovaritch.
a écrit le 06/09/2014 à 16:16 :
Bravo aux tchèques et aux slovaques.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:33 :
La Slovaquie a commencé à livrer ce mardi du gaz en flux inversé vers l’Ukraine, privée du gaz russe en raison du conflit armé qui fait rage dans l’est du pays, a annoncé le gouvernement slovaque. Le gaz européen est acheminé de Slovaquie en sens inverse («revers flow») de celui envoyé par la Russie à l’Europe, par un gazoduc de réserve, jusqu’ici inutilisé, entre les deux pays. Les Premiers ministres slovaque et ukrainien, Robert Fico et Arseni Iatseniouk, ont assisté à la mise en service commerciale de ce gazoduc, qui relie Vojany en Slovaquie orientale à Oujgorod dans l’ouest de l’Ukraine
Réponse de le 06/09/2014 à 16:38 :
L'association «Mistral Gagnons», créée début août, proche de l'extrême-droite, critique «le choix pour la France de s'inféoder à d'autres puissances, défendant des intérêts géostratégiques distincts des siens (...), en premier lieu, les États-Unis» et «le risque que cette décision fait prendre quant à la crédibilité de la France à l'international, concernant de potentiels futurs contrats militaires» L'Ukraine en sera la bénéficiaire avec une partie des revenus liés à la vente de gaz siphonné par les slovaques proches des néonazis de Kiev.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:39 :
Ils ne font cela que pour le fric, et rien d'autre!!!! Ce n'est pas un geste de solidarité.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:40 :
Ils ont tout compris bien avant les autres européens sous la botte de l'OTAN et de Obama, braves gens ces tchèques et solvaques !!! on vous admire, à bas l'OTAN !!!
Réponse de le 06/09/2014 à 16:41 :
Où est donc le temps où Paris ne fléchissait pas sous la pression des USA ni de l'OTAN, sur la question irakienne, par exemple ? Et savait, par conséquent, sauver la face. Parce qu’alors, la pression n’était pas moins forte. Tout ce qui était français était exposé aux États-Unis à l’anathème sarcastique, jusqu’aux "french fries", vous vous en souvenez ? nos grands amis australiens eux aussi ils se sont bien moqués de nous et ont boycotté nos exportations de fromage et de vins vers l'Australie.
Mais à cette époque, le Palais de l’Élysée, qui possédait encore de l’indépendance dans la prise de décisions de politique extérieure, manifestait du caractère, du bon caractère français.

Aujourd’hui, la France est tombée. Et tombée au plus bas, elles est devenue un fantoche dont les ficelles sont tirés par les néo Conservateurs américains et leurs laquais ( Boeing, Wall Street, Moody's, OTAN...)

C’est bien que de Gaulle ne voie pas cette honte. Quoique, c’est une question de foi.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:10 :
La Slovaquie a commencé à livrer ce mardi du gaz en flux inversé vers l’Ukraine, privée du gaz russe en raison du conflit armé qui fait rage dans l’est du pays, a annoncé le gouvernement slovaque. Le gaz européen est acheminé de Slovaquie en sens inverse («revers flow») de celui envoyé par la Russie à l’Europe, par un gazoduc de réserve, jusqu’ici inutilisé, entre les deux pays. Les Premiers ministres slovaque et ukrainien, Robert Fico et Arseni Iatseniouk, ont assisté à la mise en service commerciale de ce gazoduc, qui relie Vojany en Slovaquie orientale à Oujgorod dans l’ouest de l’Ukraine
Réponse de le 06/09/2014 à 22:04 :
C'est incroyable ce bonhomme, le fou furieux anti-Poutine. Nom de Rome, il s'adresse un tas de messages à lui-même, il crée les répliques où parfois il est d'accord, parfois non, c'est certainement un cas de triple personnalité, ma parole !
a écrit le 06/09/2014 à 16:13 :
Comme pour ce qui est de faire les bons choix économiques pour l'Europe!!!!
6 années déjà perdues de croissance, tous les pays européens rament.
Mieux vaut tard que jamais pour ces sanctions, mais encore bien insuffisantes.
L'Europe semble ne pas avoir encore bien prise la mesure de la situation explosive.
Merkel a affaiblit l'Europe avec sa politique économique BCE, avec sa politique énergétique et le gaz russe et avec sa politique de défense inexistante.
Merkel est une plaie pour l'Europe et les autres dirigeants européens sont des moutons.
Qu'attendent donc Merkel et Hollande pour exiger que Moscou rappelle ses mercenaires, renseignements, saboteurs et soldats russes?????
Inquiétant qu'une si importante économie, l'U.E. se plie aux désirs dingues de ces dirigeants russe; totalitaires et mafieux.
D'autant plus que tout était écrit d'avance!
a écrit le 06/09/2014 à 16:10 :
Aïe aïe aïe l"'Union" européenne commence déjà à se lézarder...
Réponse de le 06/09/2014 à 16:24 :
où çà ?
Réponse de le 06/09/2014 à 16:43 :
Le problème russo-ukrainien est simple ; Moscou ne veut pas d'une Ukraine adhérente à l'OTAN et ne veut pas de bases américaines à ses frontières .
Les manipulations de la CIA et l'intransigeance du gouvernement ukrainien vis à vis des provinces russophones ont aboutis à la situation actuelle, qui permet à Obama de faire coup double : diviser et affaiblir l'Europe, affaiblir la Russie .
Solution ; une confédération ukrainienne (avec une relative autonomie des provinces) qui renonce à l'OTAN en échange de la garantie par Moscou du respect de son indépendance.
L'avenir est à l'Europe de l'Atlanique à l'Oural, mais c'est ce que ne veut pas Obama ! cqfd
Réponse de le 06/09/2014 à 16:45 :
Le vote FN est un sujet, les conflits militaires en sont un autre, faut-il consulter la population lorsqu'on envoie des armes en Ukraine ou lorsqu'on modifie les lois électorales pour la question de la représentativité et de la réforme des régions.
Car si on bombarde en Irak, le tiers des effectifs vient de France, avec le soutien de certaines organisations politiques. La question de la paix publique se pose... quid de la politique de proscription des jeunes pénalisés dans la vie active par les boomers.
c'est la question de la persécution des chrétiens... ils sont nourris et logés en France? Alors l'Etat aurait une politique secrète de terrorisme?
Et l'Etat n'est-il pas lui même terroriste quand il suicide l'économie française par la statolâtrie et les politiques anti travail?
En démocratie, c'est les citoyens qui décident. c'est un Etat qui a rejeté des millions de gens vers l'étranger... il pratique une politique d'exfiltration ou bien d'ostracisme?
L'intérêt général est-il d'assurer l'avenir de cette société et est-il représenté par les seuls fonctionnaires, alors que les salariés précaires sont écrasés. Nous produisons des réfugiés politiques à l'étranger à cause des organisations terroristes de la ponction publique français.
C'est un exode, une diaspora funeste avec la phlébotomie administrée et cela donne une révolte électorale...
Réponse de le 06/09/2014 à 16:59 :
Si elle deviendra Présidente de la France, alors le pays va quitter l'OTAN et l'UE c'est sûr. Les autres pays europeéns en feront de même (l'Italie, le RU, la Grèce, l'Espagne...) et la France va récupérer ainsi son rôle majeur de leader, l'Allemagne qu'elle reste avec ses drôles d'amis néonazis.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:15 :
OUI, là je suis tout à fait d'accord avec vous, LA FRANCE DOIT IMPÉRATIVEMENT QUITTER CETTE FUNESTE ALLIANCE, dans son propre intérêt avent que soit trop tard.
a écrit le 06/09/2014 à 15:59 :
Très bonne chose de renforcer l'OTAN face aux nouvelles menaces comme l'islamisme intégriste et les invasions et annexions de Poutine. L'OTAN est une très bonne structure démocratique de mise en commun des moyens à la création de laquelle de Gaulle a participé en 49 et qu'il na jamais totalement quitté en 67 puisque la France y a toujours coopéré et laissé ses bases dans le monde à disposition. Il est évident que çà dérange des pays à la tête desquels il y a des dictateurs impérialistes et colonialistes comme Poutine ou des partis séparatistes comme le FN en France qui ne cherchent que l'affaiblissement de l'Europe et de l'OTAN ce qui ne serait évidemment pas dans l'intérêt de la France qui ne représenterait alors plus grand chose et ne pourrait même plus disposer de son siège à l'ONU.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:17 :
Votre notion de l'Histoire française est plutôt pauvre et incorrecte. L'Europe que le Général voulait comprenait surtout la Russie (...de l'Atlantique à l'Oural"). Et l'OTAN était exclue de tout projet car pour lui ce n'était qu'un cheval de Troie pour les intérêts anglo-saxons. Et l'histoire lui a donné raison, on le voit bien aujourd'hui que cette alliance est néfaste pas seulement pour la France comme pour toute l'Europe. Une alliance qui s'unit avec des néonazis et casseurs ne peut pas être crédible.

Vous faites de la propagande pro-OTAN la plus mensongère, je vous conseille de vous renseignez un peu mieux sur le Général de Gaulle avant de venir nous raconter des bobards.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:26 :
Je vois mal en quoi être le caniche des usa permet à la France d'exister. Et si de Gaulle a fait sortir la France du commandement intégré de l'otan c'était justement pour retrouver une liberté de décision qui disparaît de facto en le réintégrant, les USA dominant l'alliance.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:32 :
Tu es trop hardi de venir ici parler du général de Gaulle, qu'est-ce que tu en sais ? De Gaullke a participé de la création de l'OTAN mais il l'a explusée de France en mars 1966 vers Bruxelles où elle a trouver ses quartiers. Read the book !
Réponse de le 06/09/2014 à 16:46 :
Je confirme qu'OTAN a raison : De Gaulle a bien participé à la création de l'Otan en 49 (et de l'Union européenne) qu'il n'a quitté qu'en 66 et qui a été transférée à Bruxelles en 67 mais sans que la France ne cesse jamais de coopérer avec. C'est bien la réalité. Et les causes du départ sont bien précises mais n'ont rien à voir avec les fondements et l'utilité de cette organisation avec laquelle la France n'a jamais cessé de s'entraîner et de rester aux standards technologiques. La France n'est en rien caniche des Etats-Unis. La révolution américaine et les déclarations des droits de l'homme ont été fortement inspirés par les Etats-Unis et la France n'a jamais eu de guerre avec les Etats-Unis, cà crée des liens mais pas de soumission particulière d'autant que les Etats-Unis n'ont jamais occupé l'Europe contrairement à l'URSS.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:07 :
Poutine l'envahisseur ? On lui reproche quoi ? De faire voler en éclat l'encerclement géopolitique réalisé par les USA commencé dans les années 2000 contre la Russie. Les évènements n'arrivent pas comme ça du jour au lendemain, il faudrait s'intéresser un minimum à l'histoire contemporaine avant de dire n'importe quoi. Droit international ? Morale ? Faut-il rappeler que le gouvernement de Kiev d'aujourd’hui a renversé par des émeutes un gouvernement démocratiquement élu, cela s'appel un coup d’état. Alors, qui a violé le droit en premier et déclencher les hostilités ? Que croyait-on ? Que la partie russophone allait accepter ce coup d’état et ne ferait pas appel à Moscou ? La moral est une chose, la réalité une autre.
a écrit le 06/09/2014 à 14:29 :
pouquoi la censure quand on ecrit que c'est idiot, que les politiques sont deconnectes du peuple qui se fout du cirage de botte d'OBAMA qui vient laisser signer un accord pétrolier avec la russie
Réponse de le 06/09/2014 à 15:53 :
sympa pour les ukrainiens qui se font envahir par Poutine. Si vous étiez concerné vous ne penseriez pas pareil.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:00 :
Allez sur le site Les crises d'olivier Berruyer
Réponse de le 06/09/2014 à 16:10 :
Berruyer fait de la propagande pour Poutine donc aucune objectivité sur l'invasion de l'Ukraine et le chaos mis par Poutine.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:17 :
La France et d'autres ont aussi continué à faire des affaires, Alstom, Safran, Puy du Fou,.................................
Réponse de le 06/09/2014 à 16:29 :
En parodiant Paul Eluard, quelque chose me dit que vous n'êtes pas français. pas seulement d'après votre style et fautes d'orthographe mais surtout par deux raisons presque sans ambigüité : la haine inconditionnelle envers le Président Poutine ; et la préoccupation par le sort de la junte de Kiev. Vous êtes certainement quelqu'un qui vient de cette région de l'est européen. Donc je vous suggère d'aller trouver le bon forum auprès d'un journal de votre langue, vos opinions ne trouvent pas d'écho chez nous en France. Au revoir, Monsieur.
a écrit le 06/09/2014 à 14:18 :
On menace la Russie comme on menacera la France dans peu de temps: "Parce qu'elle ne pense pas comme les autres!"
Réponse de le 06/09/2014 à 14:23 :
rien n'est sur que les US vont épargner la france dans l'avenir. les coups de sémonce se sont déjà fait entendre (airbus, bnp-paribas, mistral...), il faut se méfier des perfides albions et oncle sam ils ne pensent qu'à eux seulement...
Réponse de le 06/09/2014 à 15:54 :
Il faut surtout se méfier de Poutine car c'est lui qui pour le moment met le chaos après l'invasion de la Crimée et de l'Ukraine.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:56 :
Vous mélangez les pinceaux, papy, Marine, FN, OTAN, Poutine.... il n'a pas une seule réplique qui ne soit pas marquée du nom de Poutine, ça devient déjà une paranoïa , une obssession.... allez, une tisane aux orties et hop! on va faire dodo, papy...
a écrit le 06/09/2014 à 14:11 :
Je pense que les occidentaux savent parfaitement où ils vont.
L’économie libérale est près du précipice, les dettes sont insurmontables, la croissance ne reviendra jamais, tous ces pays « avancés » sont des pays terminés où il n’y a plus grand chose à construire, on ne peut que rénover ou entretenir, ça fait un peu juste pour occuper tout le monde.
A l’export les pays « émergents » sont bien plus compétitifs, et pour les hautes technologies ça ne saurait tarder. Donc pas de grandes perspectives de ce côté là non plus.
Pas de grand travaux à l’horizon, à moins qu’un cataclysme majeur fasse table rase !
Bon prétexte pour annuler les dettes, et tout reconstruire comme avant, pour le plus grand plaisirs des planqués qui sont en train de se mettre à l’abris.
J’espère me tromper mais je vois toutes ces propagandes et enfumages et surtout cet alignement sans faille derrière les américains…et l’OTAN comme un très mauvais signe. Il est évident qu’ils mettent en application un plan de crash pour masquer l’impasse économique où le capitalisme nous a conduit.
Ils ne reconnaitront jamais leurs profondes erreurs et surtout ils seront des serviteurs indéfectibles aux vrais maîtres ceux qui sont dans la discretion absolue, ceux qui détiennent les vrais pouvoirs et qui feront tout et surtout le pire pour le conserver.
Les médias sont à l’unisson pour maintenir la diversion en cours, harceler les boucs émissaires ( Poutine le dictateur! ) et amplifier l’écran de fumée, tous les éléments sont réunis pour enclencher un conflit majeur, loin des US bien sûr.
Réponse de le 06/09/2014 à 14:20 :
c'est pas faux ce qui vous dites. mais le but de l'otan c'est de faire une guerre en Europe, avec la Russie d'abord pour y mettre du feu partout. l'Etat islamique selon plusieurs sources est une invention américaine pour s'attaquer à l'eurasie après l'irak et la syrie. sur le papier de l'otan tout se passera bien comme prévu, mais sur le tas c'est tout un autre son de cloche : en ukraine leur mercenaires américains souffrent des lourdes pertes, l'armée ukrainienne est en miettes et la plupart de ses aoldats désertent vers la russie. cependant le grand bazar de l'otanveut toujours faire la guerre ! quand les fous dans leur délire veulent bouter feu à la planète, il faut les arrêter.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:04 :
On ne voit pas comment l'OTAN pourrait être à l'origine d'une guerre en Europe alors qu'elle est majoritairement constituée de pays européen et que c'est une structure démocratique. Par compte au Kremlin c'est une dictature où le président va faire plus de 5 mandats (on imagine mal en France Hollande faire plus de 5 mandats !) et qui a déjà envahi après la Transnitrie, la Géorgie, la Crimée, l'Ukraine de l'Est et qui met un base en Articque pour déranger les norvégiens.
a écrit le 06/09/2014 à 13:14 :
Encore une autre connerie des bureaucrates européens et des politiciens qui ne représente désormais personne, super cela pour la croissance future.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:07 :
Ben voyons, laissons Poutine envahir tous les pays sans rien faire.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:10 :
Imaginez que la droite et le centre soient représentés par Sarko pour l’UMP et Bayrou pour le centre (voire Juppé si Sarko drague un peu trop du côté de la droite forte comme en 2012)…et imaginez que toute la gauche se rallie derrière Aubry dès le premier tour avec un programme très différent de Hollande-Valls (en particulier beaucoup moins libéral). Qu’est-ce qui vous dit qu’alors on n’aurait pas un duel de femmes au second tour ?...Avec d’ailleurs un résultat final incertain…
a écrit le 06/09/2014 à 12:20 :
Ils envoient des sanctions, à tout prix,
En croyant que les Russes en souffrent,
Ces fous de Bruxelles bêtement épris
Se trouvent devant leur propre gouffre !

Tous des vilains et sombres orateurs,
Ils massacrent de leurs mitraillettes
Le pauvre civil qui gémit et meurt,
Les désertions qui cachent leur défaites.

Tombent les masques de l'Occident
L’heure la plus ténébreuse et fourbe,
Quand l'OTAN ronge avec sa dent
Pour ainsi creuser sa propre tombe !

Arsenyivitch de Yalta
Réponse de le 06/09/2014 à 14:46 :
Bonjour, Arsenyivitch de Yalta,

j'ai eu la hardiesse de présenter votre beau poème à ma fille de 12 ans, Amandine, et elle en était fort émue. Du coup, elle vous a répondu par un autre poème, plus court et plutôt adressé à celui qui vous a inspiré. Le voici :

Amitiés.
Ph.

ah si la guerre en septembre
fera son apparition
ce soir je ferme ma chambre
et je jouerai du violon.
je ne prêterai l'oreille
à ce que dit ce tonton
car il a dans son sommeil
une araignée au plafond !

Amandine
Réponse de le 06/09/2014 à 16:32 :
Une araignée qui a du lui bouffer jusqu'à la dernière neurone!
Encore une momie cet Arsenyivitch de Yalta!
Réponse de le 06/09/2014 à 17:09 :
Bravo, Amandine, tu as un grand avenir en tant que poétesse !
a écrit le 06/09/2014 à 12:01 :
Europe : Attention au conséquences ...
Réponse de le 06/09/2014 à 14:57 :
Les conséquences Les Chinois vont tout vendre aux Russes sous embargos et ils nous vendront plus rien , un contrecoup pour nos rentiers qui vont voir la relance arrivée ! fini la bulle .
Réponse de le 06/09/2014 à 16:09 :
Au plan agricole les chinois ne couvrent que 6% de leurs besoins, on ne voit pas comment ils vont contourner l'embargo de Poutine.
Réponse de le 06/09/2014 à 20:32 :
Sur le plan agricole les chinois ne couvrent que 6% des besoins russes ? vous dites n'importe quoi. Arretez vos co***ries*, bien plus que les Chinois les sud-américains peuvent couvrir à 100% les besoins russes, il faut arreter de nous prendre pour des valises le troll.
a écrit le 06/09/2014 à 11:55 :
Il n'y a que des gros débiles pour ne pas voir l'agonie de L'europe/US en arriver à sanctionner la Russie pour des affaires que ne nous concerne pas est pitoyable, avec en plus un cessé le feu en cours !!!! Autant dire tout de suite "qu'on" cherche la MERD... à tout prix et partout. La réalité c'est que la RUSSIE n'en a strictement rien à foutre de nos petites sanctions ridicules, elle a signé un accord gigantesque côté Asie avec le Gaz, bonne chance avec cette Europe "oups" je voulais dire dictature démocratique laic tolérante ... blablabla qui nous "protège et prospère".
Réponse de le 06/09/2014 à 12:27 :
Sur la même longueur d'onde que vous, quoique les gros débiles ne voient pas cela tant qu'ils se trouvent dopés par la propagande pro-OTAN qu'ils véhiculent, ils veulent une guerre en Europe car ils savent qu'ils finiront par s'enfouir vers l'Amérique du sud.... comme ils l'ont fait en 1945.
Réponse de le 06/09/2014 à 16:14 :
C'est comme les Sudètes, la Tchécoslovaquie, l'Autriche à la fin des années 30, çà ne nous concernait pas disaient les équivalents du FN actuel, jusqu'au jour où...
a écrit le 06/09/2014 à 11:47 :
Le premier ministre de Kiev "Yats" Iatseniouk a annnoncé le lancement du projet “Mur” : la construction d’un mur métallique tout le long de la frontière entre l’Ukraine et la Russie. Difficile d’exprimer en quelques lignes à quel point c’est n’importe quoi, mais résumons:

Kiev n’a absolument pas les moyens financiers de construire un mur métallique, ni même un grillage, de plus de 1000 km
Ce mur passerait au milieu de certaines villes, ce qui rappellerait Dublin ou Berlin, et de façon générale causerait des problèmes énormes aux habitants des zones frontalières
Ce mur ne servirait à rien. Il ne pourrait arrêter que des immigrés clandestins, pas des chars. J’imagine mal un flot d’immigration de la Russie vers l’Ukraine, étant donné l’effondrement économique en cours en Ukraine.
C’est une ligne Maginot du pauvre, sans les tunnels, sans l’artillerie, et sans soldats pour la surveiller

Bref, c’est grotesque. Et c'est pour ce beau monde installé à Kiev que l'édifiante UE envisage des nouvelles sanctions contre la Russie ! quand le grotesque rejoint le ridicule....
Réponse de le 06/09/2014 à 11:57 :
Un nouveau "mur de Berlin" en Europe ???? et sous la bénédictions de l'OTAN, de l'Union Européenne et de Washington !! Poutine doit se marrer, ce gaillard.
a écrit le 06/09/2014 à 11:17 :
Pauvre UE ! et dire que nous sommes gouvernés par ça ...
a écrit le 06/09/2014 à 10:35 :
Ils veulent ruiner les seul entreprises qui produisent encore? Si on ne livre pas a temps les produits d'armement signé, Poutine peut décider de changer de fournisseur et même demander le remboursement de ce qu'il a éventuellement déjà payé. Du coup dans le cas des frégates, les entreprises civils se retrouveraient avec du matériel construit non vendu pour lequel personne ne les paierait; eux pourront sûrement encore accuser le coup mais toutes les petites entreprises où ils auront sous traité eux non et couleront forcement... J'espère que l'Europe pensent a les sauvegarder!!!
Réponse de le 06/09/2014 à 10:47 :
l'europe se tire encore une autre balle dans le pied.
Réponse de le 06/09/2014 à 11:18 :
EU = cancer!!
Réponse de le 06/09/2014 à 11:50 :
Vous avez un superbe style et un amour inconditionnel à Vladimir Poutine. Pourquoi ne pas écrire donc un long dithyrambe et lui dédier ?
Réponse de le 06/09/2014 à 14:24 :
à aaa : mdr
a écrit le 06/09/2014 à 10:10 :
Encore une autre mascarade pour amuser les clowns qui se trouvent dans le grand publique. L'OTAN et ses vassaux ne savent plus comment faire pour sauver leur face et, faut de créativité, continuent leur cinéma pour le plus grand amusement de Moscou. Voici juste trois raisosn pour lesquelles la Russie regarde toutes ces manoeuvres des Occidentaux d'un oiel plutôt amusé. A commencer par la réalité des Etats-Unis:

Les technologies

À son apogée (déjà du passée), des Etats-Unis était à la tête du marché de nouvelles technologies, ce n'est plus le cas maintenant. La raison pour cela consiste en ce que si bien qu'il y ait beaucoup de production, il n'y a pas par contre de technologies de production à ce même niveau, par conséquent ceux qui ont besoin des hautes technologies se voient obligés de s'adresser à d'autres destinations, surtout en Allemagne et au Japon.

Les finances

Après la II Guerre mondiale, les Etats-Unis ont été le plus grand exportateur de capitaux dans le monde ; les pays qui avaient besoin d'un financement externe cherchaient toujours la bienveillance de Washington. Or de nos jours des Etats-Unis se sont convertis en importateur de capitaux, ce qui par conséquence crée des dettes gigantesques à tous les niveaux. Voici un exemple de l'état actuel de cette politique :

"L'une des sanctions destinée à faire le max de publicité (voire propagande) pour l'administration de Barck Obama contre la Russie a été celle de nier à plusieurs des corporations principales russes l'accès aux marchés du capital américain. Or c'est aussi éfficace que de refuser à un résidant de la forêt amazonienne l'accès aux ressources aquatiques du désert du Sahara !!

L'année passée la Russie a exporté 75.000 millions de dollars de capital et une grande partie de ce montant a été des investissements dans les bons du Trésor d'Etats-Unis, alors que l'importation totale nette du capital américain est arrivée à 361.000 millions de dollars. Pour faire encore plus simple, ce sont les Etats-Unis qui ont besoin du capital russe, pas le contraire.

Le commerce

À son apogée (déjà du passé), les Etats-Unis défendaient leurs marchés et les nations étrangères entraient en concurrence pour obtenir le privilège d'accès à ces marchés. Maintenant la situation n'est plus la même. Washington était obligé de rejoindre l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) et a unilatéralement perdu beaucoup de l'influence qui elle jouissait avant dans les relations commerciales.

Le grand joueur d'échecs Vladimir Poutine, n'en déplaise ses plus farouches (et imbéciles) détracteurs, a toute la connaissance de cette réalité. Et il s'en amuse.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:29 :
J'attends déjà votre copié-collé flambant-vieux venant de Bruxelles, vivement. Merci.
Réponse de le 06/09/2014 à 11:01 :
La lecture de ce long commentaire est difficile... Il serait bon que chaque commentateur fasse un effort dans le style et l'argumentation.

Désolé pour l'auteur de ce commentaire qui n'est pas un cas isolé malheureusement.

On me dira que chacun est libre de s'exprimer. Je dis oui bien sûr, mais il est toutefois urgent se mettre à la place du lecteur, à chaque phrase, à chaque idée, à chaque transition avant d'appuyer sur le carré bleu (m'enfin !). Sinon à quoi bon écrire...
Réponse de le 06/09/2014 à 11:18 :
ce qui nous inquiète c'est d'avoir un futur Tchernobile à notre porte , la vente du centrale nucléaire à l'Algérie technologie ex-URSS .
Réponse de le 06/09/2014 à 11:21 :
Si pour vous le style est plus important que le contenu alors pourquoi lire encore les journaux ? allez aux classiques de la littérature, ils sont pleins de belles fantaisies pleines de style...
Réponse de le 06/09/2014 à 11:52 :
Et ça peut être encore pire, imaginons si les yankees vendent leur camelote nucléaire aux ukies, alors là on sera bien "nukés" quoi ! lol
Réponse de le 06/09/2014 à 11:56 :
+ 2
Réponse de le 06/09/2014 à 20:35 :
Les américains veulent utiliser leur combustible nucléaire en Ukraine tout en sachant que c'est dangereux car les réacteurs russes (ceux qu'on trouve en Ukraine) ne sont pas du même standard que les américains. Encore une preuve que les US veulent ficher définitivement la m**** en Europe...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :