Commission européenne : l'Allemand Oettinger devra se contenter de l'économie numérique

 |   |  480  mots
Le nouveau commissaire à l'Économie numérique s'est fait les dents à l'Énergie dans la Commission sortante, où il s'est forgé la réputation d'un homme qui maîtrisait ses dossiers.
Le nouveau commissaire à l'Économie numérique s'est fait les dents à l'Énergie dans la Commission sortante, où il s'est forgé la réputation d'un homme qui maîtrisait ses dossiers. (Crédits : Reuters)
Berlin espérait qu'on lui confie le dossier du commerce et de la concurrence. Günther Oettinger va néanmoins avoir en charge des dossiers importants.

Alors qu'un Français hérite des Affaires économiques, l'Allemagne n'aura pas plus que l'Economie numérique. Une "double défaite" selon le quotidien d'outre-rhin Frankfurter Allgemeine, à propos de laquelle le principal intéressé a répondu: "Je ne suis pas content, mais je suis heureux".

Même s'il n'obtient pas le poste convoité, Günther Oettinger va néanmoins avoir en charge des dossiers importants. Qu'il s'agisse de la mise à jour du paquet telecoms, de la protection des données ou encore de la neutralité du Net, les sujets à traiter sont vastes.

Deuxième mandat

Le nouveau commissaire à l'Économie numérique, s'est fait les dents à l'Énergie dans la Commission sortante, où il s'est forgé une réputation de bon connaisseur des dossiers. Pourtant, rien ne le prédestinait à une carrière européenne.

Il y a cinq ans, c'est pour des raisons de tactique politique, et parce que ses deux autres favoris avaient décliné, que la chancelière Angela Merkel avait envoyé à Bruxelles Günther Oettinger, conservateur comme elle. Le juriste et économiste de formation était à l'époque chef de gouvernement du Land du Bade-Wurttemberg.

Déterminé à réussir

Sa désignation avait surpris tout le monde y compris l'intéressé, qui ne s'était jamais beaucoup frotté aux thématiques européennes.

Son anglais approximatif, couplé à son accent souabe (une région allemande) très marqué, lui a un peu compliqué la tâche au début bien qu'un de ses premiers discours en anglais ait fait un carton sur YouTube, avec près de 700.000 vues.

Mais l'homme de 60 ans s'est vite attelé à polir son anglais, et a rapidement mis le pied à l'étrier sur son nouveau sujet. Il est désormais incollable sur les lignes électriques à haute tension et les réserves de gaz.

Bête noire des écologistes

Après Fukushima, il a imposé des tests de résistance à des centrales nucléaires européennes, empiétant sur un domaine normalement strictement réservé aux pays membres.

Défenseur des intérêts industriels, en particulier allemands, il est une bête noire pour les associations écologistes. Et s'il lui est arrivé pendant son mandat de passer outre les intérêts allemands, cela a notamment été fait pour critiquer le système de subvention des énergies renouvelables de son pays d'origine.

Impliqué dans le dossier ukrainien

Il s'est surtout illustré en toute fin de mandat, en endossant le costume de médiateur entre Moscou et Kiev dans leur conflit sur les livraisons de gaz russe en Ukraine. L'Allemand n'a pas réussi à leur arracher un accord, mais son opiniâtreté à ramener Russes et Ukrainiens encore et toujours à la table des négociations a été remarquée.

Suffisamment en tout cas pour que la chancelière allemande, dont il n'est pas particulièrement proche, n'hésite pas à en faire à nouveau son émissaire à Bruxelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2014 à 17:06 :
C etait un valet de Angela qui ne parle que dialecte et qui ne maitrise même pas l Anglais.
Il a ete mis sur voie de garage a Bruxelle car inutilisable chez lui.
a écrit le 11/09/2014 à 16:49 :
Moscovici est une marionnette, il respectera La Règle comme il a dit. Le vrai pouvoir est en coulisse comme toujours. Mosco sert l'Allemagne en réalité. Les Allemands se cachent derrière pour ne pas effaroucher les opinions publiques.
a écrit le 11/09/2014 à 16:23 :
Mais en contrepartie de cette concession l'Allemagne a obtenu que Moscovicci ait ses pouvoirs rognés, et qu'il soit encadré par deux Vice président. Il ne pourra donc être que la voix de ses maitres, et connaissant les capacités de travail du bonhomme, c'est une sécurité de bon alois.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :