Miguel Cañete empêtré dans ses participations pétrolières

 |   |  232  mots
Même en revendant ses actions, le commissaire européen à l'Énergie et au climat, Miguel Cañete, reste sous le feu des critiques avant son audition devant le Parlement européen.
Même en revendant ses actions, le commissaire européen à l'Énergie et au climat, Miguel Cañete, reste sous le feu des critiques avant son audition devant le Parlement européen. (Crédits : Reuters)
Le nouveau commissaire européen à l'Énergie et au climat, Miguel Cañete, revend - un peu tard - ses actions dans des sociétés pétrolières - gérées par sa famille! - avant de passer au Parlement européen. Un premier couac de taille...

Un premier couac se présente pour la Commission européenne, version Jean-Claude Juncker. L'espagnol Miguel Cañete, commissaire européen à l'Énergie et au climat, revend ses parts acquises dans les sociétés pétrolières Petrolífera Ducor et Petrologis Canarias. Il avait 2,5% d'actions dans chacune de ses deux sociétés, d'après sa déclaration de biens faite auprès du Parlement européen.

326.000 euros estimés... en 2011

Néanmoins, selon le quotidien espagnol El País, le processus de revente des actions de l'ancien ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement de Mariano Rajoy ne pourrait se terminer avant jeudi prochain.

Quant au montant des actions, leurs valeurs actuelles demeurent inconnues mais Miguel Arias Cañete a déclaré qu'elles lui procuraient 326.000 euros, dans sa déclaration de bien auprès des Cortès générales en 2011.

Sur le gril de l'opposition

Est-ce que cette décision, saluée par son parti, le Parti populaire, suffira à calmer les critiques des socialistes espagnols, de la Gauche unie et des écologistes? Pas sûr. Ces partis pourraient voter contre le commissaire européen au moment de son audience devant le Parlement européen du 29 septembre au 7 octobre: pour cause, un conflit d'intérêt avec Petrolífera Ducar et Petrolis Canarias car Miguel Domecq, beau-frère de Miguel Cañete, dirige les deux sociétés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2014 à 18:53 :
Encore un qui a tout compris aux affaires! Et qui va jurer sur la bible qu'il n'y a rien de mal...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :