Les consommateurs allemands ont retrouvé foi en la croissance

 |   |  309  mots
La composante de l'indice mesurant la propension à consommer augmente en décembre pour la troisième fois de suite, à la faveur des prix du pétrole en baisse.
La composante de l'indice mesurant la propension à consommer augmente en décembre pour la troisième fois de suite, à la faveur des prix du pétrole en baisse. (Crédits : reuters.com)
Le moral des ménages outre-Rhin est au plus haut depuis huit ans montrent vendredi les données de l'institut d'études GfK.

L'année se termine au beau fixe pour le moral des ménages allemands, qui semblent avoir retrouvé la foi dans l'évolution de l'économie du pays, indique vendredi 19 décembre la dernière édition du baromètre GfK.

Embellie après cinq mois de baisse

Le baromètre, compilé sur la base d'un sondage auprès de plus de 2.000 consommateurs, s'affiche à 8,7 points en décembre, contre 8,5 points en novembre, annonce l'institut. La composante qui mesure les attentes à l'égard de la conjoncture se redresse, après cinq mois consécutifs de baisse, signe que "les consommateurs s'attendent manifestement (...) à ce que l'économie reprenne le chemin de la croissance dans les mois à venir", selon l'institut.

Les ménages rejoignent en cela les milieux financiers et les entrepreneurs, dont les attentes mesurées respectivement par le baromètre ZEW et l'Ifo publiés cette semaine, ont également progressé.

L'économie allemande a connu une phase de faiblesse au printemps et à l'été mais a amorcé depuis un rebond et devrait renouer avec la croissance au plus tard début 2015."L'incertitude n'est pas complètement sortie de la tête des consommateurs", prévient toutefois le GFK, au vu de nombreux foyers de crise dans le monde.

L'épargne au plus bas

Cela ne les empêche pas d'afficher un solide d'appétit pour la dépense: la composante de l'indice mesurant la propension à consommer augmente en décembre pour la troisième fois de suite, à la faveur des prix du pétrole en baisse. L'appétit pour l'épargne affiche un plus bas historique, précise le GfK.

L'institut prédit une nouvelle hausse du baromètre en janvier, à 9 points. "La consommation des ménages jouera l'an prochain aussi un rôle important" dans la performance économique de l'Allemagne, affirme-t-il, rejoignant en cela la plupart des économistes et institutions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2014 à 17:09 :
... donc on s'en tape.
Réponse de le 20/12/2014 à 14:54 :
tout à fait, il y a pas plus nationaliste qu'un allemand.
Réponse de le 21/12/2014 à 16:21 :
35 % des voitures immatriculées am Allemagne sont de fabrication etrangéres = 35 % de mauvais nationalistes. Les pires ce sont les 10 % qui achètent des voitures francaises !!
a écrit le 19/12/2014 à 13:30 :
Constater que la consommation est plus euphorique à la veille des fêtes n'est pas très original. Mr de Lapalisse en aurait fait autant. Sans doute une astuce médiatique pour inciter les français à réagir comme les allemands. Mais à la rentrée, au revoir les espoirs d’une relance durable. La dure réalité reprendra le dessus… jusqu’au Noël prochain. Bye bye
a écrit le 19/12/2014 à 12:28 :
Avec un volume d´exportation tournant autour des 100 milliards € mois après mois et un excédent en hausse actuellement malgré les crises, il n´est pas surprenant que cette manne retombe sur les ménages. Les consommateurs allemands sont confiants et achètent … plus que jamais . Les chiffres parlent un langage clair. Quand je pense qu´un premier ministre est allé récemment à Berlin pour prier la chancellière de prendre les mesures pour « relancer la consommation intérieure ». Il n a pas manqué de ridicule !
a écrit le 19/12/2014 à 12:22 :
c"'est la bonne nouvelle de l'année !!!! même de la décennie. et si Mme Merkel voulait bien aussi favoriser l'investissement public et privé .... on pourrait rêver à une réelle reprise solide et durable en Europe

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :