Allemagne : l'excédent des comptes publics au-dessus des attentes

 |   |  256  mots
Au total, les recettes publiques ont atteint 1.293,8 milliards d'euros en 2014, pour quelque 1.275,8 milliards de dépenses.
Au total, les recettes publiques ont atteint 1.293,8 milliards d'euros en 2014, pour quelque 1.275,8 milliards de dépenses. (Crédits : © Fabrizio Bensch / Reuters)
Les comptes publics de l'Allemagne ont enregistré en 2014 un excédent, à 0,6% du Produit intérieur brut (PIB), selon un chiffre définitif publié mardi par l'Office fédéral des statistiques Destatis.

Révision à la hausse. Les comptes publics de l'Allemagne ont enregistré en 2014 un excédent légèrement plus marqué que prévu, à 18 milliards d'euros soit 0,6% du produit intérieur brut (PIB), selon un chiffre définitif publié mardi 24 février par l'Office fédéral des statistiques Destatis. Lors d'une première estimation mi-janvier, l'office de statistiques attendait en effet un excédent légèrement moins important, de l'ordre de 0,4%.

La croissance du PIB en l'Allemagne a quant à elle atteint comme prévu 0,7% au quatrième trimestre et 1,6% pour l'ensemble de l'année 2014. Ces chiffres sont similaires à de premières estimations fournies plus tôt dans le mois. Le commerce extérieur a contribué à hauteur de 0,2 point de pourcentage à la croissance du quatrième trimestre, tout comme les investissements en bien d'équipement, et la demande intérieure à hauteur de 0,5 point.

     | Analyse Commerce extérieur : l'Allemagne est-elle déloyale ?

Une première depuis la réunification

Au total, les recettes publiques ont atteint 1.293,8 milliards d'euros en 2014, pour quelque 1.275,8 milliards de dépenses.

"Pour la première fois depuis la réunification, tous les comptes publics ont enregistré un excédent", a souligné Destatis.

Les comptes de l'Etat fédéral sont notamment repassés dans le vert pour la première fois depuis l'année 2000, avec un excédent de 11,4 milliards d'euros l'an passé, contre un déficit de 4,5 milliards en 2013. Le gouvernement allemand a ainsi nettement devancé ses objectifs d'assainissement des finances publiques, un projet cher au ministre des Finances Wolfgang Schäuble.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2015 à 12:32 :
L'euro n'est et ne sera jamais une zone monétaire optimale et les écarts entre les zones économique ne font que s'accentuer. Les zones avec une inflation faible prennent le pas sur les autres. Depuis l'après guerre la France a toujours eu une inflation plus forte que l'Allemagne, ce fait n'a pas disparu avec l'euro. Le commerce extérieur français est déficitaire de 53 milliards d'euro, il faudrait que l'euro baisse encore pour atteindre un dollar pour revenir à l'équilibre... sauf que la zone euro est déjà excédentaire donc il est peu probable qu'il descende à ce niveau.
TOUTES les expériences de parité fixe ont échouées. Le dernier exemple est le Franc Suisse/Euro.

Il n'y aura jamais le saut fédéral qu'implique la monnaie unique donc à quoi bon s’entêter dans une voie sans issue?
a écrit le 25/02/2015 à 14:20 :
Les allemands sont les sangsues de l'Europe c'est tout. Un peuple de misérables sans culture. Rien a voir avec nous autres latins.
Réponse de le 26/02/2015 à 10:51 :
Terrible!!! Votre commentaire ne fait pas preuve d'une grande culture.
Réponse de le 26/02/2015 à 13:07 :
Vos propos sont simplement racistes!
a écrit le 25/02/2015 à 11:37 :
L Allemagne et la Grèce avec une monnaie unique ? C est vraiment la blague du siècle !
a écrit le 24/02/2015 à 15:59 :
Tres bonne nouvelle. dommage que cela arrive dans un moment ou la moitié de l'europe est en récession ou croissance faible. cet excedent pourrait être mis à profit quand les vaches sont maigres et être reconstitué quand les vaches sont grasses.
ou l'art de piloter son budget dans une Europe unie....soyong optimiste : peut être que M Schaubel nous fera un beau plan de relance pour 2016
a écrit le 24/02/2015 à 15:59 :
Tres bonne nouvelle. dommage que cela arrive dans un moment ou la moitié de l'europe est en récession ou croissance faible. cet excedent pourrait être mis à profit quand les vaches sont maigres et être reconstitué quand les vaches sont grasses.
ou l'art de piloter son budget dans une Europe unie....soyong optimiste : peut être que M Schaubel nous fera un beau plan de relance pour 2016
a écrit le 24/02/2015 à 15:59 :
Tres bonne nouvelle. dommage que cela arrive dans un moment ou la moitié de l'europe est en récession ou croissance faible. cet excedent pourrait être mis à profit quand les vaches sont maigres et être reconstitué quand les vaches sont grasses.
ou l'art de piloter son budget dans une Europe unie....soyong optimiste : peut être que M Schaubel nous fera un beau plan de relance pour 2016
a écrit le 24/02/2015 à 15:03 :
Quand vont-ils réparer les ponts délabrés, les routes cabossées, les rails d'un autre age, toute l'infrastructure ?? Il faudrait des wagons de milliards, il faut donc casser le petit cochon plein de pièces, une tirelire, c'est fait pour servir un jour. Et ça fait de l'emploi (pour les Polonais ?).
a écrit le 24/02/2015 à 12:28 :
Le rôle d'un Etat n'est pas de faire de l'excédent budgétaire mais d'avoir un budget à l'équilibre. Ainsi, il peut consacrer l'argent disponible non pas à payer, comme en France, non pas les intérêts faramineux de la dette mais à l'investissement.
Cependant, en France la dette de fait qu'augmenter chaque année au lieu de diminuer donc en France, il n'y a pas d'austérité ou alors toujours pour les mêmes c'est à dire classe moyennes (salariés, retraités, fonctionnaires dont les salaires et pensions sont gelés) qui paient l'impôt sur le revenu tandis que les plus pauvres bénéficient de toujours plus d'avantages (ex : suppression de la 1ère tranche d'impôt sur le revenu) tandis que les politiques et les rentiers (ex : notaires) ne perdent pas un iota de leurs avantages.
Réponse de le 24/02/2015 à 15:09 :
Pour vous répondre, l'équilibre allemand 2014 (et 2012) a été obtenu sans le vouloir - juste par la robustesse de l'économie - puisque le budget initial avait été voté en déficit . Il est nécessaire de s'informer en continue.
Réponse de le 24/02/2015 à 15:13 :
Un tiers des rentrées fiscales en Allemagne est déjá englouti par la dette.
La forte reprise de l économie au 3 eme et 4 eme trimestre derier n avait pas été prévue au programme car c est l explication pour cet excédent de 18 milliards.
Un autre élément favorable c est que les caisses de la secu et de retraites sont également excédentaires.
a écrit le 24/02/2015 à 11:36 :
Qu'attend-on pour faire pareil ? Quand on veut, on peut !
a écrit le 24/02/2015 à 11:19 :
C'est malsain. Ils étouffent l'Europe, ils étouffent leur population. On va droit dans le mur! Tout déséquilibre poussé engendre des catastrophes et du ressentiment dans les populations qui ont toujours le dernier mot au final.
Réponse de le 24/02/2015 à 14:32 :
t'es un grand penseur toi
Réponse de le 24/02/2015 à 17:07 :
Absurde a entierement raison. Les Fourmis n´ont rien à chercher en Europe.
Il faut les exterminer ! Vive les cigales et vive le Sirtaki !
Réponse de le 28/02/2015 à 12:50 :
Pratiquer une politique de dévaluation salariale pendant que ses partenaires (avec qui l'on partage une monnaie) continuent d'augmenté les salaires, ce n'est pas très coopératif (ce qu'implique l'euro) comme politique.
La vérité est que l'UE est devenu une union du chacun pour sa poire. Où le champion de la ristourne fiscale (et donc en partie responsable des dettes des autres états) se retrouve à la tête de la commission. Et il est illusoire d'espérer changer son fonctionnement vu qu'il est gravé dans le marbre de traités impossibles à modifier.
a écrit le 24/02/2015 à 10:44 :
M. Godin... au secours ! L'Allemagne ne va pas si mal que ça, nous auriez vous trompée?
a écrit le 24/02/2015 à 10:42 :
Évidemment que les recettes arrivent mais à quel prix pour les allemands? Réduction des salaires, appauvrissement de la population allemande, naissance d une forme de précarité pour les travailleurs... tout le monde peut faire des économies mais pour gagner de l argent quelque part il faut en enlever autre part et c est la question est le problème
Réponse de le 24/02/2015 à 11:00 :
demandez aux grecs le nombre de touristes allemands qu´ils accueillent (2 millions par an. les îles majorque (6 millions par an) .... On peut aussi rèver de ces destinations !
Réponse de le 24/02/2015 à 12:16 :
Tandis que chez nous tout va si bien. Certes, les salaires des personnes en poste ne baissent pas en France. Mais au prix de combien de chômeurs et de Rmistes ? Nous fabriquons des chômeurs en quantité industrielle pour préserver les personnes en situation d'emploi, notamment les fonctionnaires et les salariés des grandes entreprises privées. Toutes les statistiques le prouvent. Les jeunes commencent par se taper 10 ans de chômage ou de petits boulots pour arriver à 30 ans à gagner péniblement un SMIC ! Alors, critiquer les allemands qui ont essayé, c'est facile. La France elle n'a rien fait et se drape dans les bonnes intentions et les grands principes moralisateurs, comme toujours.
Et puis pour votre gouverne, les négociations pour augmenter les salaires ont repris en Allemagne ! C'est pas demain la veille que cela arrivera en France.
Réponse de le 24/02/2015 à 12:24 :
@de_newelsbalder, je ne vois pas le rapport entre le premier commentaire et le vôtre. Il y a 12,5 millions de pauvres en Allemagne sur 80 millions d´habitants, chiffre record depuis la réunification. Heureusement, quíls restent 8 millions d´allemands qui peuvent encore se payer des vacances all inklusiv...
Réponse de le 24/02/2015 à 13:21 :
à seb : l´Allemagne est une économie SOCIALE de marché (eine soziale Marktwirtschaft), les pauvres sont logés et nourris grace aux impôts et au denier du culte...N´en déplaise ! D´autres, ceux qui travaillent chez VW par ex. touchent des primes de 8ooo Euros leur permettant de réaliser leurs rèves ! Une révision de vos chiffres s´imposent....Consultez le terrain !
Réponse de le 24/02/2015 à 14:53 :
Beaucoup de Baltes, Slovaques, Polonais et même Grecs aimeraient bien avoir les revenus et le niveau de vie de l un de ces 12 millions de "pauvres" allemands !
La pauverté c est un chiffre très relatif !
Réponse de le 24/02/2015 à 14:53 :
Beaucoup de Baltes, Slovaques, Polonais et même Grecs aimeraient bien avoir les revenus et le niveau de vie de l un de ces 12 millions de "pauvres" allemands !
La pauverté c est un chiffre très relatif !
Réponse de le 25/02/2015 à 0:13 :
effectivement, la définition du seuil de pauvreté est d'ordre statistique en RFA. Est "pauvre" celui qui gagne moins de 60% du médian de tous les salaires. C'est d'ailleurs une institution privé (donc non officielle) qui publie cette statistique. Ajoutez à celà que le loyer est un peu plus bas en Allemgne par rapport à la France et que les aliments sont également globalement moins chers. Il serait intéressant d'ailleurs de savoir quel serait le pourcentage de la population francaise qui se trouverait en dessous du seuil de pauvrété ainsi défini en Allemagne.
a écrit le 24/02/2015 à 10:35 :
pour un socialiste c'est inadmissible
a écrit le 24/02/2015 à 10:33 :
eh oui on va pouvoir baisser les impôts augmenter le pouvoir d´achat...Surtout ne nous inspirons pas du modèle allemand ...!
a écrit le 24/02/2015 à 10:26 :
Encore du Germany bashing !! (hehehehehe)
a écrit le 24/02/2015 à 10:23 :
Un commentaire Mr Godin....?
a écrit le 24/02/2015 à 10:13 :
Quand je lis des articles où il est indiqué que tout va mal Allemagne....
Si on avait de tels résultats, ce ne serait pas mal.
Cordialement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :