Crise au Parti socialiste : Martine Aubry reprend la main

Martine Aubry a déclaré ce jeudi sur les ondes de RTL qu'elle avait joué son "rôle de premier secrétaire" du Parti socialiste en demandant au député de l'Essonne Manuel Valls de cesser ses critiques contre le parti ou de partir.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Dans la crise de leadership du parti socialiste qui oppose la première secrétaire Martine Aubry au député de l'Essonne Manuel Valls, Martine Aubry a affirmé ce jeudi à l'émission sur RTL qu'elle avait joué son "rôle de premier secrétaire" en demandant à Manuel Valls de cesser ses critiques contre le parti ou de partir.

"J'avais vu Manuel Valls pendant une heure et demie, [...] et je lui avais dit que je souhaitais qu'il mette son intelligence à faire des propositions à l'intérieur du Parti socialiste sur des sujets comme la sécurité, comme la ville, qu'il connaît bien, et sur d'autres, et que je ne comprends pas son attitude qui visait à la fois à se déclarer candidat à la présidentielle en 2017 et à dire que le parti socialiste était mort", a précisé la première secrétaire. "Il n'a pas souhaité changer d'opinion", a-t-elle ajouté.

A la question de savoir si elle a été tentée de démissionner, elle a répondu: "Je ne suis pas comme cela. Et puis très franchement, Julien Dray et BHL, que j'aime beaucoup, que j'entends, qui annoncent la fin du Parti socialiste chaque année depuis vingt ans ! Je suis là pour dire aux Français, vous pouvez compter sur nous, sur nous avec la gauche".

"Le même problème que toute la social-démocratie européenne"

Martine Aubry a estimé que le PS a "le même problème que toute la social-démocratie européenne": "Nous avons faibli sur nos valeurs, alors qu'on a de plus en plus besoin de ces valeurs, de solidarité, de prise en compte de l'individu dans ce qu'il a envie d'apporter à la société".

"Tout le travail que nous essayons de faire aujourd'hui mais dont on ne parle pas beaucoup parce que quelques fois c'est occulté par quelques paroles, c'est effectivement un modèle de société et de nous battre pied à pied sur ce qui nous apparaît ne pas aller dans le bon sens en faisant des propositions, parce qu'un parti d'opposition c'est aussi un parti qui propose", a-t-elle souligné.

"Nous travaillons ces jours-ci [...] sur ce que j'appellerai les impréparations de la rentrée. Le gouvernement va encore supprimer 35.000 emplois de fonctionnaires, dont 18.000 dans l'Education nationale. Nous avons besoin d'aider chaque enfant à réussir; nous avons des propositions. Deuxièmement vont arriver sur le marché du travail 650.000 jeunes alors que le chômage des jeunes est de 20% aujourd'hui. Et qu'il a augmenté de quasiment 40% cette année. Nous, nous proposons qu'on crée 5.000 emplois verts; un peu comme les emplois jeunes sur des emplois d'avenir. Que nous redonnions une chance de formation à ceux qui sont partis."
 

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le seul candidat de gauche qui a la capacité et l'expérience pour rivaliser avec l'UMP c'est DSK. Seul lui peut amener le PS à la présidence

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Assez de cette mauvaise pièce de théâtre de boulevard : " Martine, Ségo et les autres..." Social-démocrate le PS : mon oeil !!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Y-a-t'il un patron de gauche susceptible de redresser la barre du radeau socialiste?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La politique c'est comme les magiciens; énormément d'illusions et je crois que Mme AUBRY SE FAIT encore des illusions... En toute objectibité, la droite doit vraiment se frotter les mains des guerres internes du PS.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le PS français est social-démocrate maintenant ? Quelle vaste blague.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'EST QUE l'UMP est arrivé a convaincre ET A rassembler une ECURIE DE BENI OUI OUI et les PLUS GROS VENTRES MOUS

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bonjour, Manuel Valls a lancé lundi 30 juin "À Gauche, besoin d'Optimisme". Nous vous invitons à rejoindre le groupe prévu à cet effet et et transmettre l'invitation à vos contacts : http://www.facebook.com/group.php?gid=98413174146&ref=ts Merci à...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La politique et l'intelligence du PS c'est comme la confiture: MOIN ON EN A, PLUS ON L'ETALE!!!!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
DSK face à sarkozy en 2005 on en serait pas là...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Une fois qu'il restera que l'UMP: le système politique français s'effondrera.....

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les socialistes français sont des libéraux , donc loin des valeurs qu'ils disent représenter . Il ne faut quand même pas oublier qu'ils font alliance avec le centre , çà veut donc bien tout dire .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.