Alain Juppé refuse la présidence de la Cour des comptes

 |   |  117  mots
"Si j'avais accepté, cela aurait impliqué que je renonce à mon mandat de maire de Bordeaux. Je ne ferai pas ça aux Bordelaises et aux Bordelais", déclare l'ancien Premier ministre aux Echos.

Pressenti pour succéder à Philippe Séguin, Alain Juppé annonce, dans un entretien publié mardi dans "Les Echos", qu'il ne présidera pas la Cour des comptes.

"Si j'avais accepté, cela aurait impliqué que je renonce à mon mandat de maire de Bordeaux. Je ne ferai pas ça aux Bordelaises et aux Bordelais", déclare l'ancien Premier ministre.

Alain Juppé encourage par ailleurs le gouvernement à mettre en place la taxe sur les bonus des traders, dénonçant des "dérives" et des "excès". "J'espère que la taxation dont il est question en France va se concrétiser. Si on n'arrive pas à se faire entendre des banques, je pense qu'il faudra aller plus loin au Parlement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2010 à 18:22 :
Bravo monsieur Juppé,
Vous avez entièrement raison.
Vous restez fidèle aux bordelais jusqu'en 2012.;

La présidentielle de 2012 doit vous rester ouverte
a écrit le 19/01/2010 à 17:51 :
"Droit dans ses bottes" manque vraiment d'humilité !
Celui qui prendra le poste saura qui remercier de lui avoir laissé le poste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :