Martine Aubry, un diesel au parti socialiste

 |   |  291  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le livre de deux journalistes, Rosalie Lucas (Le Parisien) et Marion Mourgue (Les Inrockuptibles), consacré à la première secrétaire du PS, permet d'en savoir plus sur sa stratégie.

Avant que le printemps départage Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry, les deux favoris des sondages pour la primaire socialiste et l'élection présidentielle de 2012, le livre de deux journalistes, Rosalie Lucas (« Le Parisien ») et Marion Mourgue (« Les Inrockuptibles »), consacré à la première secrétaire du PS permet d'en savoir plus sur sa stratégie. Et sur l'affrontement policé mais réel entre DSK et Martine Aubry.

« Si Dominique n'était pas parti au FMI, cela aurait été sanglant entre eux », confie ainsi le strauss-kahnien Pierre Moscovici. On apprend que les rendez-vous secrets entre les deux dirigeants socialistes se sont multipliés ces derniers mois. Le 30 septembre 2010, une rencontre a eu lieu à Lille. « On a discuté de la guerre des monnaies mais aussi évidemment de 2012, a confié Martine Aubry aux deux journalistes, on est dans le même état d'esprit tous les deux, on n'a pas encore pris de décision. » Le 15 novembre, c'est à Paris. Avec toujours la même analyse : si la crise financière perdure jusqu'en septembre 2011, DSK sera le meilleur candidat mais si le besoin de justice sociale est le plus fort dans l'électorat de gauche, c'est Martine Aubry qui s'imposera.

Et déjà affleure dans le livre l'envie d'en découdre avec Nicolas Sarkozy. « Tant que j'étais la chef d'un parti en ruine, il était très aimable », plaisante la maire de Lille, qui pense qu'en la critiquant sur les 35 heures le chef de l'État et les responsables de l'UMP lui rendent un grand service pour la bataille qui s'annonce.

Gardant ses cartes secrètes, Martine Aubry commence ainsi à s'installer dans la peau d'une candidate. « Je serai capable de faire le job, de remplir la fonction ! » Ses rivaux sont prévenus. H. F.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2011 à 19:08 :
Aubry, a gauche toute il nous faut mettre les voiles pour eviter cette déferlante qui peut nous anéantir et faire couler la France
a écrit le 24/01/2011 à 16:34 :

OUI Mme AUBRY à la stature pour être présidente de notre pays ,mais cela va être difficile nous avons eu tellement de mensonges de droite comme de gauche que pour ma part je ne serait pas surpris de voir un match au feminin pour le 2e tours de 2012 et surtout Mmes Mrs les politiques n'allaient pas recommencer le remacke de 2003 au 2e tours cela ne passera pas a vous d'être CREDIBLE pour 2012
a écrit le 24/01/2011 à 8:35 :
J'espère vraiment qu'il y aura un sursaut de l'économie francaise en 2011-2012. Faute de quoi, Mme Le Pen a de bonnes chances de l'emporter. Les francais en ont assez d'etre dirigés par Sarko car le style déplait et qu'il mène des réformes aussi impopulaires que nécessaires (retraite, reduction du nombre de fonctionnaires, reforme de l'ISF etc...). A gauche l'alternative proposée est le retour, des poids lourds du gouvernement Jospin, ce gouvernement qui a tout misé sur les 35 heures qui n'ont pas créées les emplois escomptés, malgres leur cout (pour l'etat, les salaries avec le gel des salaires, la compétitivité de nos entreprises).
Je crois que les francais vont se tourner vers le FN car quand rien ne marche il faut tout essayer: technique de M. Mitterand...
a écrit le 23/01/2011 à 18:43 :
Il suffit de savoir ce qui a été fait par Aubry dans sa ville pour lui tourner le dos définitivement... attention la France !!!
a écrit le 23/01/2011 à 16:17 :
Comme je l'ai écrit précédemment, je continue de soutenir Ségolène Royal. Même si elle commet quelques impairs, elle est la plus sincère et la plus constante des prétendants. Je connais sa Région où elle est très appréciée. Donc, il me semble que bien entourée (pas avec cet escroc de Strauss-Khan) elle ferait une bonne présidente.
Jean-Claude Meslin
Réponse de le 25/01/2011 à 8:12 :

Comment pouvez dire que S R reste trés appréciée en poitou charentes
savez vous qu'a POITIERS tout le monde longe les murs croyez moi je vous l'affirme elle ne sera jamais PTE de la REPUBLIQUE elle n'a pas le volume et le carisme d'une femme d'état et tant mieux pour la FRANCE ceci étant je ne la compare pas à NS qui lui nous a trahis
Réponse de le 31/01/2011 à 15:26 :
Sixième essai: Je vous jure La Tribune qu'un jour, on règlera nos comptes! JCM
Réponse de le 05/03/2011 à 16:14 :
JCM vous êtes bien comme Royal, toujours menaçant. C'est une maladie chez les socialos, menaces, diffamation, insultes........demandez le programme.
a écrit le 23/01/2011 à 15:23 :
Ah bon, il ont une stratégie au parti socialiste, et laquelle s'il vous plait?.
a écrit le 23/01/2011 à 14:22 :
Aubry , on prend les perdants ,et on repart , on remet les 35 h , on supprime la réforme des retraites, et pour la réélection on dit que si ça ne marche pas c'est de la faute à SARKOZY et pendant ce temps là COPE rigole avant de dire la même chose.Autant continuer avec le même le pire est déjà fait .
a écrit le 23/01/2011 à 13:47 :
pauvre MARTINE une tache impossible se prépare ......refaire travailler les francais satisfaire tous ses fonctionnaires est mission impossible .....elle même n y crois plus
a écrit le 23/01/2011 à 11:15 :
Les dernières informations disponibles ne vont pas dans le sens que vous affiermez. Le nombre de logements sociaux construits en 2010 est en nette augmentation par rapport aux années antérieures. Le budget 2011 marque une nette volonté de réduire le déficit budgétaire.Faire accepter les réductions de dépense n'est pas facile à faire accepter. L'opinion publique française est toujours convaincue qu'une catégorie sociale est plus privilégié qu'une autre.
Réponse de le 23/01/2011 à 13:07 :
Les logements socaux HLM ont pour vocation de loger les accidentés de la vie. Un ménage normal ne doit pas loger en HLM
Réponse de le 23/01/2011 à 17:20 :
Sur ce plan là, je suis totalement d'accord avec vous. Permettre à des gens à hauts revenus de demeurer dans des Hlm est une lourde anomalie
a écrit le 23/01/2011 à 9:42 :
Martine Aubry ou DSK ne changeraient en rien la politique dite de l'UMPS. Le déficit bugétaire continuerait à galoper, les chômage aussi ainsi que le manque de logements HLM sous l'effet conjuguée de la poussée non contrôlée de l'immigration et du maintien en HLM de 300 000 ménages avec de hauts revenus. AvecMartine Aubry ou DSK, le marasme s'installerait à un niveau jamais atteint comme une suite de l'endettement excessif de Nicolas Sarkozy.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :