Le point sur ... la gestion collective

 |  | 450 mots
Quelles sont les particularités du fonds EuropeOffering par rapport aux nombreux fonds technologiques disponibles sur le marché ?Marc Eichinger, promoteur du fonds :« Notre fonds est le seul OPCVM technologique qui se positionne clairement comme un placement éthique. Cela implique un certain nombre de principes de gestion. Nous nous attachons d'abord, dans nos décisions d'investissement, au respect rigoureux, par les entreprises, de normes sociales (créations d'emplois, par exemple), environementales (pollution) ou simplement légales (respect des règles fiscales). « L'éthique joue également dans la relation que nous entretenons avec nos clients. Dans un souci de transparence, ceux-ci peuvent consulter à tout moment la composition du fonds sur notre site internet, ainsi que la pondération des différentes sociétés au sein du portefeuille. « Nous nous préoccupons enfin de l'identité des souscripteurs, qui doivent au moins disposer d'un compte bancaire régulièrement ouvert en France, afin d'éviter que les fonds versés soient d'une origine inconnue. » Ces contraintes de gestion ne sont-elles pas un frein à la performance du fonds ?Marc Eichinger : « Nous ne considérons pas qu'existe une quelconque opposition entre le respect de l'éthique et la performance des placements. Depuis le lancement du fonds au début du mois de juin 2000, nous affichons d'ailleurs une progression de 4,2%, alors que notre indice de référence - l'ITCAC - n'a quasiment pas bougé. « En termes de souscription, l'aspect éthique constitue souvent une préoccupation pour les investisseurs. Aux Etats-Unis, l'encours des fonds éthiques atteint 2.200 milliards de dollar, et l'Europe est progressivement en train de rattraper son retard. »Quelles ont été vos premières décisions d'investissement ?Laurent Pancé, gestionnaire du fonds :« Premier axe de notre stratégie d'investissement, nous avons été très présents sur le marché des introductions en bourse. Depuis le début du mois de juin, nous avons par exemple acheté des titres Datatronic (société spécialisée dans la gestion de chaînes de fournisseurs) ou ESI Group (solutions complètes pour l'organisation de crash tests virtuels), deux introductions qui se sont déroulées dans de bonnes conditions. Sur le règlement mensuel, nous avons souscrit à l'offre des titres Wanadoo, qui nous semblaient disposer d'un potentiel de hausse à court terme. « Autre orientation, nous nous positionnons sur des valeurs de capitalisation plus importante, avec pour objectif de réaliser des plus-values à court terme. Dans cette optique, nous mêlons différentes techniques de gestion : analyse technique, analyse des flux et étude des qualités fondamentales des sociétés. « Depuis le lancement du fonds, nous avons notamment réalisé des allers et retours sur des valeurs telles que Cap Gemini, Alcatel, Dassault Systèmes, Altran ou Europstat. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :