QXL.com creuse ses pertes au 3e trimestre

La compagnie britannique de ventes aux enchères par internet QXL.com a vu augmenter de 32% ses pertes imposables hors coûts d'acquisitions et contributions sociales durant le trimestre achevé fin décembre par rapport à celui achevé fin septembre, à 10,7 millions de livres (17,5 millions d'euros). Mais sa marge brute a augmenté, de 8,2% à 10,4%. Le chiffre d'affaires s'est réduit de 19,8% par rapport au trimestre précédent, à 1,55 million de livres, en raison de l'introduction d'un nouveau système de vente directe avec commission versée par le vendeur, précise le groupe. Par rapport au même trimestre de l'exercice précédent, le chiffre d'affaires a progressé de 125%. QXL.com, qui compte parmi ses actionnaires le Français Bernard Arnault, patron de LVMH, affirme parallèlement qu'il comptait fin janvier 400.000 membres et 500.000 utilisateurs enregistrés (c'est à dire, outre les personnes ayant rempli un formulaire d'enregistrement, celles qui ont demandé des informations par courrier électronique). Fin décembre, la compagnie comptait 300.000 membres soit 130% de plus qu'à fin septembre. QXL.com, qui a des sites en sept langues, souligne qu'il a renforcé sa présence européenne par une série d'accords commerciaux, de rachats ou de prises de participation et a désormais plus de la moitié de ses membres hors du Royaume-Uni. Le nombre d'objets mis aux enchères s'est accru de 49% sur la période, à 1,3 million, et la valeur brute des enchères de 43% à 5,2 millions de livres (8,5 millions d'euros). Plus de 30 millions de pages ont été imprimées en janvier. Les charges liées à des acquisitions ont représenté 12,6 millions de livres durant le trimestre achevé fin décembre contre 2,9 millions durant le trimestre achevé fin septembre. QXL.com va lancer durant le trimestre entamé en janvier un service d'évaluation sous la houlette de Hugh Scully et de Charlotte Christofferson, venue de Sotheby's.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.