Cinq banques européennes créent un marché électronique pour les institutionnels

 |   |  323  mots
Banco Santander Central Hispano (BSCH), San Paolo IMI, Société Générale, Royal Bank of Scotland et Commerzbank ont annoncé jeudi la création d'une place de marché électronique destinés aux clients institutionnels. Cette "entreprise commune" a pour objet la création d'un "marché financier en ligne, caractérisé par un très haut niveau de sécurité", indiquent ses fondateurs. Il proposera une "vaste gamme" de produits de gestion de trésorerie (notamment des produits dérivés) destinés aux entreprises et aux investisseurs internationaux. La plateforme sera accessible à tous les types de clients, des petites entreprises aux grands groupes mondiaux. Les clients auront la possibilité de traiter avec chacune des banques, tout en ayant accès à l'ensemble des prix, de la recherche et des autres informations de marché en provenance de chaque partenaire.Cette plate-forme télématique devrait commencer à fonctionner au printemps 2001. Les cinq banques européennes en seront actionnaires à parts égales.Le nom du portail n'a pas encore été annoncé, ni le maître d'oeuvre pour la réalisation de la plate-forme télématique. Si la plupart des banques européennes ont annoncé et engagé des projets dans la banque de détail en ligne, les projets dédiés aux institutionnels sont encore relativement peu nombreux. En France, le groupe BNP-Paribas a choisi de s'orienter vers les nouveaux services en créant Business-Village, un portail destiné aux PME et aux indépendants offrant de multiples services, pour la plupart non-financiers. A l'inverse, la start-up Bfinance a opté pour la spécialisation, en offrant uniquement des produits financiers, qu'il s'agisse de placements (monétaires, diversifiés, fonds dédiés ...) ou de financements (immobilier, flotte automobile, équipement informatique, affacturage, lignes de crédit). Bfinance ne compte aucun grand groupe bancaire parmi ses actionnaires, mais a levé des capitaux auprès de General Electric et Carlyle et se développe en partenariat étroit avec Andersen Consulting.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :