Amadeus rassure le marché avec le maintien de ses prévisions

 |  | 400 mots
En publiant ses résultats pour le premier trimestre 2001, Amadeus, la centrale de réservation de voyages, assure avoir bien résisté au ralentissement américain et à son effet direct sur son marché, à savoir la nette contraction des dépenses de voyages d'affaires outre-Atlantique. Le groupe maintient d'ailleurs ses prévisions de ventes pour l'ensemble de l'exercice en cours.Au premier trimestre, Amadeus a réalisé un bénéfice net de 54,5 millions d'euros, en hausse de 9,1% en glissement annuel. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a atteint sur les trois premiers mois de l'année 129,7 millions d'euros, soit 20,3% de plus que sur la même période de l'année 2000.Le chiffre d'affaires du premier trimestre s'est élevé à 482,2 millions d'euros, en hausse de 22,6% par rapport au premier trimestre 2000. Les revenus issus des réservations (plus de 80% de l'activité) ont augmenté de 12,7%, grâce à la progression des ventes mais également à la hausse des prix, effective depuis le 1er janvier 2001. Les autres revenus se sont accrus de 53,7%, grâce à la fourniture de prestations informatiques à British Airways et l'acquisition en novembre de Vacation.com, une société "click and mortar" américaine de vente de voyages touristiques, qui compte 8.400 agences outre-Atlantique.Le nombre total de réservations de voyage a progressé de 3,7% à 110,9 millions au premier trimestre, précise Amadeus, qui dit avoir bien résisté à la contraction du volume des voyages d'affaires sur le marché américain. "Nous sommes bien partis pour atteindre notre objectif de croissance de 16 à 20% sur l'année 2001", ajoute le PDG du groupe, José Antonio Tazon. Amadeus, dont la part de marché a progressé de 1,2 point sur les trois premiers mois de l'année pour atteindre 30%, veut continuer à diversifier ses activités.En termes de commerce électronique, si le groupe ne communique pas ses résultats, il compte néanmoins poursuivre sa stratégie fondée sur la création de co-entreprises avec des partenaires locaux. En mars, le groupe a lancé andbook.com, un site réalisé en partenariat avec Accor, Hilton International et Forte. Par ailleurs, Amadeus possède avec Terra Lycos 55% de Onetravel.com, un site américain. Le groupe désire également accroître ses revenus issus de prestations informatiques, en élargissant son offre aux produits non-aériens.A Paris, le titre a fini la séance en hausse de 3,51% à 7,66 euros. Depuis le début de l'année, l'action a toutefois perdu un peu plus de 5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :