"Le secteur automobile va naviguer à vue cette année"

"La Tribune" - La production automobile montre des signes de reprise aux Etats-Unis...Marc Gouget - Effectivement, en termes de volumes de ventes, les chiffres sont meilleurs qu'attendu mais je ne suis pas sûr que le plus dur soit passé. Dans un contexte de ralentissement du marché automobile, ce sont les rabais, plus que la baisse des volumes qui constituent le sujet le plus préoccupant. A force d'externaliser une part croissante de la production d'équipements, les constructeurs ont réduit une partie de leurs coûts fixes et sont désormais mieux armés pour résister à une baisse des volumes.Cependant, le manque de visibilité est tel que les principaux constructeurs restent prudents sur leurs perspectives et continueront vraisemblablement à naviguer à vue durant les prochains mois.Anticipe-t-on toujours une stabilité du marché automobile en Europe cette année ?Si l'on veut simplifier, la prévision en début d'année d'un marché automobile stable en Europe était fondée sur une légère reprise en Allemagne et une légère baisse des autres marchés. Or, il n'y a absolument aucun signe de reprise du marché outre-Rhin et il est fort probable que les ventes automobiles en Europe régressent d'environ 2% cette année.De plus, il est possible que les constructeurs allemands, je pense notamment à Volkswagen, cherchent à gagner des parts de marché hors d'Allemagne pour compenser la baisse de la demande domestique ce qui aurait pour effet d'accroître encore la pression sur les prix des autres constructeurs.Quels sont les acteurs qui pourraient être épargnés ?L'effet nouveauté crée la demande et c'est encore plus vrai pour le secteur automobile. Les constructeurs qui tireront leur épingle du jeu cette année sont bien évidemment ceux qui seront les plus dynamiques en termes de lancement de modèles et d'innovations. A ce titre, PSA Peugeot Citroën est le mieux placé. Sur le plan boursier, ses ratios demeurent très modérés et le titre devrait poursuivre son mouvement de hausse. La publication en juillet prochain des résultats du premier semestre sera d'ailleurs l'occasion pour les investisseurs de se porter sur le titre.Propos recueillis par Hélène Mazie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.