Eidos sort la tête de l'eau mais reste prudent

Avec un résultat avant impôts, intérêts et amortissements (EBITDA) positif de 400.000 livres (0,63 million d'euros) sur les neuf premiers mois de son exercice 2000-2001 (qui s'achèvera le 31 mars), Eidos a remporté une première manche : l'éditeur de jeux vidéo britannique est parvenu à sortir son compte d'exploitation du rouge. Mais la partie est loin d'être gagnée pour le créateur de "Tomb Raider", qui passait pour moribond l'an dernier alors que se multipliaient les rumeurs de rachat et que son cours de Bourse s'effondrait.Sur les trois premiers trimestres de l'année fiscale en cours, Eidos affiche encore un résultat avant impôts négatif de 68 millions de livres (107,3 millions d'euros). Le groupe ne publie pas de détails pour le troisième trimestre, soulignant simplement que les trois derniers mois de 2000 ont été meilleurs qu'attendu.Une bonne surprise toute relative, puisqu'Eidos avait publié en janvier une alerte aux résultats et que le chiffre d'affaires sur neuf mois a légèrement reculé, à 138 millions de livres (218 millions d'euros) contre 143 millions sur la même période de l'exercice précédent. Et ce malgré le succès phénoménal de la version vidéo du jeu "Qui veut gagner des millions ?", vendue à plus d'un million d'exemplaires au Royaume-Uni. Eidos précise par ailleurs que, si janvier a été meilleur que prévu, les résultats pour l'ensemble de l'exercice resteront inférieurs aux attentes, en raison des retards accumulés dans le lancement de plusieurs jeux. La responsabilité de ces retards incombe à l'éditeur lui-même, mais aussi au retard pris par la console PlayStation 2 de Sony, qui n'arrive toujours pas à satisfaire la demande. Le groupe estime néanmoins que la stratégie actuelle "devrait permettre un retour aux bénéfices au cours du prochain exercice fiscal". Mais il "reste prudent sur l'activité des neuf à douze prochains mois". Une prudence justifiée notamment par le retard annoncé du lancement européen de la console X-Box de Microsoft (de l'automne 2001 au début 2002).A la Bourse de Londres, l'action Eidos a chuté mercredi de plus de 15,5%, pour clôturer à 228 pence. Le titre a perdu plus de 80% depuis la fin 1999.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.