General Motors teste la vente de voitures en ligne avec Autobytel

General Motors montre aujourd'hui sa volonté de se positionner dans la vente en ligne de ses voitures, sans pour autant concurrencer son réseau de distributeurs. Le premier constructeur du monde a en effet décidé de s'allier avec le site Internet de vente de voitures Autobytel, pour un "test" de trois mois qui débutera le 1er mai. Pendant cette expérience, les visiteurs d'Autobytel - site multimarques - pourront obtenir, en fonction du modèle et des options choisies, un prix fixé par un concessionnaire GM proche de leur domicile, ainsi que des informations sur la disponibilité du véhicule. Ils auront la possibilité de choisir le concessionnaire chez qui la vente se concluera.General Motors a demandé à ses 7.800 concessionnaires de se joindre à l'expérience en participant à la création d'une joint-venture de 50 millions de dollars, qui pourrait à terme prendre une participation dans Autobytel. L'initiative reflète la prudence avec laquelle General Motors - comme ses principaux concurrents - mène le développement de la vente de voitures sur Internet. Une prudence doublement justifiée. D'une part, les études montrent que les consommateurs préférent se rendre sur des sites indépendants proposant plusieurs marques plutôt que sur celui d'un constructeur. Seul problème : ces sites ne possédent ni moyens financiers importants, ni réels liens avec les concesssionnaires. C'est ce défaut que General Motors espère pallier aujourd'hui. Autre difficulté rencontrée par les constructeurs : ils ne doivent pas mécontenter les réseaux de concessionnaires en détournant leurs clients vers la vente en ligne. D'où la discrétion avec laquelle GM développe son réseau de sites Buypower. Présent dans quinze pays, ce dernier renvoie systématiquement les acheteurs potentiels vers les concessionnaires.Les termes financiers du test de trois mois mené avec Autobytel n'ont pas été précisés. Les dirigeants de General Motors ne se sont pas étendus non plus sur les relations et le mode de rémunération des concessionnaires. Sur le Nasdaq, Autobuytel, introduite à 40 dollars, n'a cessé depuis de dégringoler pour valoir à ce jour environ 2 dollars. Hier en clôture, l'action terminait en hausse de 2,78% à 2,31 dollars. Ce qui valorise la société à seulement 47 millions de dollars. Une valeur inférieure aux capitaux engagés par GM et ses concessionnaires dans le nouveau projet.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.