Handspring réduit de moitié ses prévisions de chiffre d'affaires

 |  | 365 mots
Après avoir donné quelque espoir les mois précédents, Handspring, le fabricant d'assistants personnels, subit de plein fouet ce trimestre (clos fin juin) les effets du ralentissement économique et les déboires de son concurrent Palm, dont il s'est inspiré pour créer son Visor. Pour le quatrième trimestre de son exercice 2000/01, Handspring ne table plus que sur un chiffre d'affaires compris entre 60 et 65 millions de dollars au lieu des 130 millions de dollars initialement prévus. Handspring va également passer une provision pour charges de 20 millions de dollars à cause d'un niveau de stocks trop élevé. Au trimestre précédent, le groupe avait réalisé 123,8 millions de chiffres d'affaires. Donna Dubinski explique cette spectaculaire révision par un ensemble de facteurs. Tout d'abord, la demande pour les assistants personnels, en raison de la morosité de la conjoncture, a ralenti d'un coup après avoir connu ces dernières années des taux de croissance exceptionnels. Par ailleurs, le leader du marché, Palm, qui a également fortement subi une baisse des ventes, a mis sur le marché deux nouveaux produits, le m500 et le m505, et a entrepris des mesures de réduction des prix, qu'Handspring a dû suivre.Le Visor Edge ne coûte donc plus que 299 dollars, à l'instar de celui de son clone le Palm Pilot. Maintenant, Handspring pense également baisser le prix du Visor Prism, la version couleur, de 449 dollars à 399 dollars. "Là où Handsping n'a pas de chance, c'est que Palm contrôle 50% du marché, et quand ce dernier a des problèmes de stocks et baisse en conséquence ses prix, il en pâtit également car il partage le même client final et les mêmes partenaires pour la distribution des produits", explique un analyste. A la mi-mai, Palm avait lui-même abaissé ses perspectives de chiffre d'affaires pour le 4ème trimestre, ne prévoyant plus que 140 à 160 millions de dollars contre 300 à 315 millions de dollars précédemment. Le groupe avait la semaine dernière annoncé un nouveau plan de restructuration, venant s'ajouter à celui d'avril qui prévoyait la suppression de 20% de ses effectifs. A New York, Handspring perdait 10,79% à 7,91 dollars en milieu de séance vendredi. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :