La Bourse de Paris met un terme à trois séances de repli

 |  | 591 mots
La Bourse de Paris, qui a lâché 2,17% la semaine dernière, poursuit son timide rebond initié dans la matinée dans un marché déserté par de nombreux gérants en ce pont du 8 mai, même si la place de Paris sera ouverte demain. Le CAC 40, qui a oscillé autour des 5 500 points au fil de la séance, termine sur un gain de 0,79% à 5 498,52 points, dans une activité toutefois atone avec seulement 2,16 milliards d'euros échangés sur le SRD.L'indice du Nouveau Marché progresse quant à lui de 0,70% à 1 830,31 points.Les autres places européennes évoluent sur un note contrastée, dans une activité tout de même calme alors que les intervenants attendent vendredi pour prendre connaissance des principaux indicateurs de la semaine, à savoir les ventes au détail et les prix producteurs américains d'avril, ainsi que la version préliminaire de l'indice de confiance de l'Université du Michigan. D'ici là l'attention se portera sur les taux en Europe avec les réunions monétaires, jeudi, de la Banque d'Angleterre, dont on attend une baisse des taux, et de la Banque centrale européenne, qui devrait s'en tenir au statu quo en vigueur depuis le mois d'octobre. A l'heure de la clôture des marchés parisiens, le DAX de la Bourse de Francfort cède 0,31% à 6 119,50 points, alors que l'Eurostoxx50 prend 0,55% à 4 440,91 points. Londres est restée fermée aujourd'hui pour cause de jour férié.Outre-Atlantique, les investisseurs se débattent entre nervosité et espoir de baisse des taux, se montrant très hésitants après la progression de la semaine dernière. Les marchés semblent marquer une pause suite à de nouveaux avertissements sur profit et de nouveaux licenciements annoncés notamment par 3Com. Tantôt en hausse, tantôt en baisse, les indices américains se replient au moment de la clôture des marchés européens : le Nasdaq Composite cède ainsi 0,26% à 2 185,85 points, le DJIA 0,31% à 10 917,02 et le S&p500 0,39% à 1 261,66 points.VALEURS DU JOUR A PARIS (Cours de clôture)CGIP et Marine Wendel figurent parmi les plus fortes hausses du SRD, avec des progressions respectives de 5,12% à 47,20 euros et de 8,97% à 85 euros. La société holding CGIP, contrôlée par Marine Wendel, va réduire de moitié sa participation dans la société Cap Gemini Ersnt & Young, jusqu'à 8 millions de titres. Cette opération est jugée comme le prélude à une fusion de la holding avec sa maison mère. Les deux valeurs refont ainsi une partie du terrain perdu depuis février (-40% pour la CGIP et -20% pour Marine-Wendel), un repli lié aux multiples reports de la mise en oeuvre d'une fusion des deux holdings déjà annoncée en novembre dernier. Plus généralement, les valeurs TMT (technologie, médias, télécoms) consolident leurs gains après l'ouverture du Nasdaq. Alcatel s'adjuge 3,80% à 38,01 euros, Ericsson 2,53% à 7,30 euros, France Télécom 1,24% à 73,65 euros , Infogrames Entertainment 2,13% à 21,53 euros. Les valeurs bancaires évoluent sur une note mitigée : BNP Paribas abandonne 0,41% à 96,10 euros, après l'annonce de son intention de racheter pour 2,45 milliards de dollars les 55% du capital de la banque américaine BancWest qu'elle ne détient pas encore. Société générale reprend 1,78% à 68,70 euros après une baisse totale de 9,52% la semaine passée. Crédit Lyonnais gagne 0,29% à 41,75 euros. Vivendi Environnement cède en revanche 0,69% à 49 euros, après l'annonce d'un chiffre d'affaires en hausse de 10,4% à 6,674 milliards d'euros. Sur le Nouveau Marché, Kalisto devrait rester suspendu jusqu'au 14 mai sur le nouveau marché, dans l'attente de la publication des résultats annuels du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :