Pechiney en bonne voie pour stabiliser sa marge

Pechiney publie ce matin un bénéfice net part du groupe pour le premier trimestre 2002 en fort recul de 64,1% à 37 millions d'euros, contre 96 millions un an plus tôt. Le groupe a dégagé un résultat d'exploitation hors amortissement des écarts d'acquisition (goodwill) en baisse de 49,42% à 88 millions d'euros contre 174 millions d'euros un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté s'établi à 0,68 euro contre 1,15 euro un an plus tôt. Enfin, le chiffre d'affaires trimestriel est en légère baisse par rapport au premier trimestre 2001, à 2,814 milliards d'euros contre 2,817 milliards.La marge opérationnelle affiche une baisse de 37% sur un an, à 104 millions d'euros, mais elle est stabilisée par rapport au quatrième trimestre 2001.Ces mauvaises performances étaient largement anticipées par le consensus des analystes. Ceux-ci tablaient exactement sur un bénéfice net de 37 millions d'euros. Les analystes de Merrill Lynch, cités par Reuters, rappellent que "le prix de l'aluminium a cédé 11% au premier trimestre 2002". Le consensus espère un redressement des résultats à partir du deuxième semestre de l'année en cours.La stabilisation de la marge opérationnelle constitue la bonne surprise puisque le consensus l'attendait en baisse séquentielle à 95 millions d'euros. Le groupe Pechiney vise une marge opérationnelle stable en 2002 "avec l'hypothèse d'un prix de l'aluminium et d'une parité dollar respectivement de 1.450 dollars la tonne et de 0,90 euro par dollar pour le reste de l'année". Pour l'ensemble de 2002, les analystes interrogés par Reuters attendent un bénéfice de 268 millions d'euros contre 233 millions publiés en 2001. La marge opérationnelle est attendue en moyenne à 553 millions d'euros.Le prix moyen de l'aluminium sur le LME (London Metal Exchange) s'est élevé à 1.354 dollars la tonne "en baisse d'une vingtaine de dollars par rapport au quatrième trimestre 2001 et de près de 200 dollars par rapport au premier trimestre 2001, reflètant la dégradation de la demande tout au long de l'année 2001", écrit Pechiney dans un communiqué. L'activité "emballage" s'est située, lors des trois premiers mois de l'année, à 615 millions d'euros contre 590 millions au premier trimestre 2001 mais contre 622 millions au quatrième trimestre de l'an passé. La marge opérationnelle de l'emballage à atteint 33 millions d'euros contre 32 millions au premier trimestre 2001 et 35 millions au quatrième trimestre du dernier exercice. Le groupe réalise au premier trimestre l'essentiel de son chiffre d'affaire dans l'activité de "transformation" de l'aluminium (678 millions d'euros contre 690 millions au premier trimestre 2001), alors que celle-ci réalise les plus faibles marges (5 millions d'euros contre 9 millions). "Dans la transformation, la situation est restée difficile aux Etats-Unis et en Europe, avec une dégradation notable du marché aéronautique", souligne le groupe dans son communiqué. Jean-Pierre Rodier, PDG du groupe, réaffirmait en mars dernier à la Tribune (lire ci-contre) sa volonté de croître dans les segments plus performants de l'industrie de transformation. L'action Pechiney a doublé depuis son effondrement du 11 septembre 2001. Elle s'inscrit dans une tendance baissière, subissant l'évolution des prix de l'aluminium. Le groupe a par ailleurs émis 450 millions d'Océane pour financer sa croissance et améliorer sa structure d'endettement (lire ci-contre). Jeudi, le titre termine en forte hausse de 4,28% à 56 euros.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.