Net repli des TMT et prises de bénéfices sur Carrefour

 |  | 590 mots
Bien orienté hier, le CAC 40 abandonne 2,2% à 3.491 points à 12 heures. Le volume d'affaires atteint 3,4 milliards d'euros. Un chiffre artificiellement gonflé par de nombreuses applications. En fait, la Bourse de Paris poursuit sa valse-hésitation.Les valeurs de technologie, recherchées au cours des dernières séances, subissent des dégagements en raison de la baisse de 3,1% du Nasdaq hier, et des propos peu encourageants des responsables de grands groupes informatiques américains comme Intel ou Hewlett-Packard. Par ailleurs, la nouvelle dégradation de l'indice IFO en Allemagne, au plus bas depuis six mois, conforte les investisseurs dans leur prudence.En hausse de 5% hier, Carrefour abandonne 2,5% à 44,8 euros après la publication de ses comptes semestriels. Le numéro deux mondial de la distribution a enregistré une hausse de 4,1% de son bénéfice net à 459 millions d'euros. Le résultat courant après amortissement des survaleurs progresse de 25% à 400 millions d'euros alors que les analystes tablaient sur une progression de l'ordre de 15,6%. Le résultat d'exploitation a progressé de 4,4% à 1,08 milliard d'euros. Le groupe a confirmé ses objectifs de croissance pour l'exercice en cours.En baisse à l'ouverture, Club Méditerranée gagne 4% à 27,6 euros. Le groupe de loisirs a accusé une baisse de 13,5% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre de l'exercice 2001-2002 à 451 millions d'euros. A périmètre et à taux de changes comparables, le repli se limite à 10,9%. Au vu des réservations enregistrées au cours de l'été, la direction affiche sa confiance dans l'amélioration des comptes.Alcatel chute de 6,8% à 5,5 euros après la révision en baisse du chiffre d'affaires de l'équipementier canadien de télécommunications Nortel. Ce dernier a annoncé 7.000 nouvelles suppressions d'emplois et table sur une baisse de 10% de son chiffre d'affaires en raison de la faiblesse de la demande.De son côté, Hewlett-Packard a enregistré, au troisième trimestre, une perte nette de 2,03 milliards de dollars, mais un bénéfice de 420 millions en excluant les éléments exceptionnels. Après la direction d'Intel hier, celle de HP a souligné la morosité persistante du secteur de l'informatique.Toutes les valeurs de technologie, bien orientées ces dernières séances, perdent du terrain à l'image de France Télécom qui abandonne 3,7% à 14,90 euros. Vivendi Universal recule de 3,4% à 13,23 euros et Orange de 3,4% à 5,68 euros.Axa perd 3,9% à 15,30 euros après l'annonce de la baisse de 18% du bénéfice semestriel du bancassureur belgo-néerlandais Fortis à 1,51 milliard d'euros. Le résultat courant, après plus-values, ressort en hausse de 4% à 1,47 milliard d'euros, conformément aux prévisions des analystes.Toujours au sein du CAC 40, les hausses sont peu nombreuses. Sodexho avance timidement de 0,5% à 30,98 euros.Sur le SRD, Coface progresse de 4% à 59 euros, Imerys de 3% à 133,8 euros. A la baisse, Highwave Optical chute de 5% à 0,74 euro. Ubi Soft recule de 4% à 16,35 euros. Alten de 4% à 7,66 euros. Groupe Partouche chute de 8,5% à 76,4 euros. La société a dégagé un bénéfice semestriel de 14 millions d'euros, comme lors de la même période de l'exercice précédent. Mais la marge d'exploitation chute de 3 points, et le résultat semestriel de l'Européenne de Casino est très décevant.Eurofins Scientific progresse de 9,9% à 10,42 euros. La société a renoué avec le bénéfices, réalisant au deuxième trimestre 2002 un profit de 0,11 million d'euros. GL Trade recule de 0,7% à 44 euros après l'annonce d'un chiffre d'affaires de 61,1 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 33%. Le bénéfice courant progresse de 32% à 13,2 millions d'euros. Ideal Medical Products gagne 1,1% à 26,24 euros malgré un exercice 2002 qui s'annonce difficile.Aucune statistique n'est prévue aujourd'hui aux Etats-Unis. Eric MaubanCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :