Intel entraîne STMicro dans sa chute

A peine la Bourse de Paris avait-elle ouverte vendredi matin que la chute de plus de 3% de l'indice Nasdaq la veille commençait à faire des ravages parmi les valeurs technologiques de la cote parisienne. Ainsi, STMicroelectronics a chuté de 4,45% sur la séance à 31,53 euros à la clôture. Le titre du cinquième fabricant mondial de puces est d'autant plus affecté qu'il subit le contre-coup direct de la chute de son concurrent américain Intel jeudi à Wall Street.Ce dernier a dévissé de plus de 6% sur la séance de jeudi pour finalement clôturer à 29,48 euros. Un plongeon à mettre au compte des craintes des investisseurs quant aux perspectives d'Intel. Ce sont les propos pessimistes de Banc of America Securities qui ont servi de catalyseur. La société de Bourse a en effet abaissé de plus de 5% ses prévisions de bénéfices 2002 concernant Intel, craignant une baisse de la demande pour les semi-conducteurs à court terme. En outre, le courtier craint une hausse de l'offre de processeurs, ce qui pourrait empêcher les fabricants, Intel au premier chef, d'augmenter leurs prix.Or un retard dans la hausse des prix éloigne d'autant les perspectives de reprise de l'industrie des micro-processeurs. Après la chute des volumes et des prix constatée l'an dernier, tous les fabricants de puces s'accordent à penser que 2002 sera l'année de la reprise. Encore faut-il déterminer à quel moment le secteur rebondira. A ce titre, les perspectives à court terme restent peu engageantes, les principaux acteurs du secteur tablant au mieux sur une stabilité de leurs ventes au premier trimestre et ce, sur un rythme séquentiel, c'est-à-dire par rapport au dernier trimestre de 2001 (lire article ci-contre).Vendredi à Wall Street, le titre Intel se reprend quelque peu, et s'adjuge 1% à 29,78 dollars en milieu de séance.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.