PSA continue à faire mieux que Renault

L'année 2001 avait été nettement plus favorable à PSA Peugeot Citroën qu'à Renault. Grâce au lancement de nouveaux modèles, le premier avait en effet vu ses ventes mondiales progresser de 11,3%, alors que celles du second n'avaient augmenté que de 2,2% (voir ci-contre). On peut désormais affirmer que cette tendance s'est poursuivie sur le premier semestre 2002.Certes, les chiffres que vient de publier PSA Peugeot Citroën montrent que le marché n'est pas aussi porteur que l'an passé: avec 1,657 million d'unités écoulées, la croissance des ventes du groupe ressort à 3,4%, soit pratiquement 8 points de moins qu'en 2001. Néanmoins, ce chiffre reste supérieur aux 1,3% affichés mercredi par la firme au losange (voir ci-contre).Comme son concurrent, PSA a dû affronter un marché en recul sur l'Europe de l'Ouest (il estime le repli à 4,7%). Néanmoins il est parvenu à améliorer ses ventes de 1,5% sur cette zone, à 1,34 million de véhicules. Et il est avec Renault le seul groupe dont la part de marché a augmenté en Europe de l'Ouest: de 14,5%, elle est passée à 15,5%. Ainsi, PSA souligne qu'il conforte "sa position de deuxième constructeur automobile européen".Mais, toujours comme Renault, c'est surtout sur les autres marchés que le groupe affiche les meilleurs taux de croissance. Hors Europe de l'Ouest où PSA réalise le cinquième de ses ventes, la progression globale atteint 26,6%, à 343.000 unités. On notera notamment que la hausse est de 25% en Chine et en Amérique Latine.Concernant la répartition des ventes au sein de la gamme, la part de Peugeot reste bien entendu prépondérante dans le groupe. La marque au lion représente 60,4% des ventes, contre 39,6% pour Citroën. L'an passé la répartition était de 59,3/40,7% en faveur de Peugeot.En ce qui concerne la fin de l'année, nombre d'opérateurs estimaient qu'elle serait certainement plus favorable à Renault compte tenu du renouvellement de plusieurs modèles, dont la Megane. Néanmoins, au regard des prévisions, PSA semble une nouvelle fois mieux orienté. Alors que Renault dit simplement vouloir "consolider au second semestre ses ventes mondiales", PSA chiffre quant à lui ses ambitions. Il entend écouler 3,25 millions de véhicules sur l'année, soit une hausse de 3,8% par rapport à 2001.Après ces chiffres sans surprise, le titre Peugeot cède 2,46% à 48 euros en fin d'après-midi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.