Bayer encore en proie à l'incertitude

Après un exercice 2001 synonyme de division par deux du bénéfice, la firme allemande Bayer avait promis des jours meilleurs pour 2002. Comme attendu par le marché, ce rebond n'a pas eu lieu au cours du premier trimestre. Ainsi, le résultat opérationnel avant exceptionnels a dévissé de 46% à 493 millions d'euros, pour des ventes qui ont reculé de 6,5% à 6,96 milliards d'euros. Les analystes s'attendaient à des mois encore difficiles et avaient pronostiqué, selon Reuters, un résultat opérationnel moyen de 498 millions d'euros. "Cette baisse de nos résultats est due à la faiblesse persistante de la conjoncture, qui pèse sur les marges du secteur des polymères, ainsi qu'à l'impact du retrait du marché de l'anticholésterol Lipobay/Baycol", précise le groupe de Leverkusen dans son rapport.Au palmarès des baisses, la branche polymères a en effet vu son résultat opérationnel plonger de 60% à 92 millions d'euros. Dans les autres divisions (chimie, agrochimie et santé), les baisses sont comprises entre 32,4 et 41,7%.Le résultat net est en revanche en hausse de 18,3% à 523 millions d'euros. Il a principalement profité de gains exceptionnels de 500 millions d'euros provenant de la cession d'actifs immobiliers.Comme il l'avait déjà annoncé (lire ci-contre), Bayer compte d'ailleurs sur son programme de désinvestissement pour augmenter de façon significative son résultat net de l'ensemble de l'exercice. Par contre, il avoue avoir beaucoup moins de visibilité sur son activité. Au regard de "l'actuelle incertitude économique", il se dit incapable de délivrer un pronostic fiable concernant le résultat opérationnel. "Nous avons besoin de quelques semaines supplémentaires", a déclaré Manfred Schneider, qui doit dès aujourd'hui laisser son fauteuil de président à Werner Wenning, jusqu'ici directeur financier.En fin d'après-midi, l'action Bayer lâche 2,21% à 36,77 euros. Mais elle reste dans le vert sur l'année avec un gain de 2,7%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.