Enorme succès pour l'IPO de China Life

 |  | 513 mots
Lecture 2 min.
La plus grande introduction en Bourse de l'année est sur les rails. Vendredi, des sources proches du dossier ont confirmé que China Life était parevnu à lever les 3 milliards de dollars américains (2,46 milliards d'euros) prévus pour son IPO. Selon ces mêmes sources, l'offre a été sursouscrite près de 18 fois. Hier, on avait évoqué le chiffre de 12 fois. Mais ce sont donc bien 55 milliards de dollars qui ont été récoltés pour cette IPO. Il s'agit de la plus grosse introduction de l'année avant celle des pages jaunes britanniques Yelle qui avait levé 2,04 milliards de dollars cet été.Logiquement, le prix des 6,47 milliards d'actions qui seront mises en circulation s'est situé dans le haut de la fourchette donnée par le groupe et s'est fixé à 3,625 dollars de Hong-Kong, soit environ 38,15 centimes d'euros. L'ensemble de China Life serait ainsi estimé à 12 milliards de dollars. La cotation commencera officiellement le 17 décembre prochain à New-York et le lendemain dans l'ancienne colonie britannique. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette introduction en Bourse a déclenché une véritable hystérie en Extrême-Orient. Lundi, plus de cent personnes faisaient la queue devant les bureaux de HSBC à Hong-Kong pour récupérer des formulaires de souscription. Et, malgré les 2,3 millions de formulaires imprimés, les banques de Hong-Kong (7 millions d'habitants) ont avoué qu'elles en manquaient cruellement. Mais les 36 milliards de dollars américains d'ordres d'achats recueillis par les banques suffisent à prendre la mesure de l'enthousiasme des investisseurs. Ces derniers risquent cependant d'être déçus, car seulement 20% des actions mises sur les marchés sont destinées aux petits actionnaires de Hong-Kong, le reste étant vendu à des institutionnels ou sur les marchés japonais ou américain. Cette tranche a cependant été relevée, car elle n'était à l'origine que de 5%. L'actuelle passion autour de la Chine se confirme donc sur les marchés. Et de plus en plus de sociétés de la République populaire devraient, compte tenu de ce succès, se lancer sur les marchés financiers. Selon un responsable d'un hedge fund américain interrogé par Bloomberg, le secteur de l'assurance vie est particulièrement prisé compte tenu du développement économique de l'Empire du Milieu. Il est vrai que, ces quatre dernières années, les primes ont progressé de 38% par an en Chine et que le marché est estimé à 27 milliards de dollars américains avec un fort potentiel de croissance. Et surtout, les investisseurs se souviennent de l'exemple d'un autre assureur chinois, PICC, qui a été introduit le mois dernier à Hong-Kong et dont l'action a progressé depuis de 69%. Lors de la première séance, l'action PICC avait progressé de 50%. Avec un tel exemple, il est difficile de résister à une offre comme celle de China Life. Selon Geoffrey Galbraith, directeur associé chez China Securities, la hausse ne devrait être, lors de la première séance, que de 25 à 30%. Reste que cet enthousiasme débridé commence à faire grincer quelques dents chez certains qui n'hésitent pas - déjà - à parler de bulle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :