LVMH redresse la barre au troisième trimestre

 |  | 397 mots
Lecture 2 min.
LVMH (propriétaire de La Tribune) vient de confirmer la reprise des ventes annoncée le mois dernier. Après un premier semestre où l'activité a reculé de 9,9% sous l'effet de la chute du dollar et du SRAS, le chiffre d'affaires du numéro un mondial du luxe a limité son repli à 3,24% entre juillet et septembre. A 2,93 milliards d'euros, il est en ligne avec les 2,94 milliards d'euros anticipés par le marché, selon Reuters.Le dollar a encore pesé sur l'activité. Mais d'après son communiqué, le groupe a dans le même temps profité du "lancement de plusieurs produits très innovants" et de "l'ouverture de nouveaux magasins".Côté croissance interne, les chiffres sont également conformes, voire légèrement supérieurs, aux attentes. De 1% au premier semestre, la progression à structure et taux de change constants a grimpé à 6% au troisième trimestre. Les analystes comptaient en moyenne sur une hausse de 5%.Dans ces conditions, le bilan sur neuf mois s'avère un peu plus flatteur que celui qui avait été dressé au bout de six mois d'exercice. A 8,17 milliards d'euros, les ventes de LVMH sont en baisse de 8%, mais elles font également ressortir une croissance organique de 3%.Ce sont notamment les "vins et spiritueux" (+5%) et la "mode et maroquinerie" (+7%) qui ont tiré la croissance organique. "Louis Vuitton enregistre une croissance organique à deux chiffres de ses ventes sur les neuf premiers mois", précise le groupe. Le pôle montres et joaillerie s'est bien repris au troisième trimestre (+8%). Mais il reste en repli sur le cumul des neufs premiers mois (-3%). Enfin, la distribution sélective est elle aussi sur la voie du redressement, avec une croissance organique de -2% à neuf mois contre -3% à fin juin.Conforté par cette reprise sensible, LVMH se veut confiant pour la fin de l'année et ce, "malgré une base de comparaison élevée au quatrième trimestre 2002". D'après le groupe, "le tourisme continue à s'améliorer progressivement en octobre et les signes de reprise économique aux Etats-Unis et au Japon se confirment. Cette tendance devrait se prolonger durant le quatrième trimestre". Dès lors, LVMH confirme son objectif d'une "croissance sensible" du résultat opérationnel en 2003.Après la publication de ces chiffres sans grande surprise, l'action est hésitante à Paris. Après avoir ouvert en hausse, elle cède 0,43% (57,90 euros) en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :