Trois candidats pour Galileo

Ce sont finalement trois consortiums qui vont s'affronter pour être désignés comme le concessionnaire de Galileo, ce système de navigation par satellite destiné à concurrencer le GPS américain. L'appel d'offres a été lancé par Galileo Joint Undertaking, chargé de gérer la phase de développement du programme pour le compte de la Commission européenne et de l'Agence spatiale européenne (ESA). Le premier consortium retenu rassemble des entreprises européennes autour d'Eutelsat, notamment LogicaCMG et Hispasat. Le deuxième est organisé autour d'Inmarsat et comprend notamment Thales et EADS. Enfin le troisième réunit Alcatel Space et Vinci. La Commission européenne, responsable de cette sélection, indique qu'une procédure de "négociation compétitive" va maintenant démarrer pour désigner le consortium finalement retenu. Selon le calendrier initial, le lauréat devrait être choisi avant l'été prochain.Le consortium retenu doit théoriquement apporter les deux tiers des 2,1 milliards d'euros qui vont être nécessaires pour assurer le déploiement et l'exploitation de la trentaine de satellites qui composeront le système. Pour rentrer dans ses fonds et éventuellement dégager des bénéfices, le candidat élu pourra compter sur les recettes commerciales qu'il sera capable de dégager avec les services payants de Galileo.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.