La confiance des ménages s'érode aux Etats-Unis

 |  | 284 mots
Lecture 1 min.
Le chute se poursuit. Pour le cinquième mois consécutif, l'indice de confiance des consommateurs américains calculé par l'Université du Michigan s'est replié en mai. Selon les résultats de l'enquête préliminaire, l'indice est passé de 87,7 points en avril à 85,3 en mai, en dessous des attentes des économistes qui avaient tablé sur un léger rebond de l'indice aux alentours de 88,3.Avec ce nouveau recul, l'indice de confiance du consommateur touche le plancher atteint en mars 2003. Les deux principales composantes ont reculé en mai. Les indices mesurant les conditions actuelles et les attentes s'élèvent respectivement à 103 et 73,7 contre 104,4 et 77 en avril.Au regard de la baisse continue de cet indicateur de confiance, calculé sur la base d'échantillons de 300 et 500 foyers seulement, selon ses versions préliminaire et définitive, faut-il en conclure que la consommation des ménages américains - le moteur principal de l'économie outre-Atlantique - va chuter dans les prochains mois? Certains économistes en doutent. "Tout d'abord, c'est une erreur de penser que cet indice indique une baisse réelle du moral des consommateurs américains. Les questions adressées aux ménages sont très vastes, et ne reflètent que très partiellement leur vision de l'avenir. Par ailleurs, la corrélation entre cet indicateur et la consommation n'est pas si forte qu'on pourrait le penser. La dégringolade de cet indice observée au cours du second semestre 2001 ne s'est pas traduite par une chute de la consommation aux Etats-Unis ", estime Alexandra Estiot chez BNP Paribas, interrogée par latribune.fr. En témoigne d'ailleurs le rebond des ventes de détail enregistré hier par le département du Commerce (voir ci-contre).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :