Texas Instruments relève ses prévisions, Intel maintient les siennes

 |  | 465 mots
Lecture 2 min.
Des prévisions en hausse pour Texas Instruments, des objectifs confirmés pour Intel: les deux grands groupes américains de micro-processeurs ont fait le point la nuit dernière sur la marche de leurs affaires pour le trimestre en cours. Tous deux ont confirmé la bonne tenue du marché des puces, TI se montrant donc le plus optimiste, tandis qu'Intel sera handicapé par une charge fiscale plus lourde que prévu.Texas Instruments, le plus gros fabricant mondial de puces pour téléphones mobiles, a relevé ses prévisions pour le troisième trimestre de l'année. Soulignant que la demande pour ses produits continue à être soutenue, TI a annoncé s'attendre désormais à un chiffre d'affaires compris entre 3,48 et 3,62 milliards de dollars (2,82 et 2,94 milliards d'euros), contre une fourchette de 3,29 à 3,56 milliards annoncée en juillet dernier. Le groupe compte désormais sur un bénéfice par action de 36 à 38 cents pour le trimestre en cours, à comparer avec les 31 à 35 cents envisagés en juillet.C'est la division des semi-conducteurs, qui constitue l'essentiel des activités du groupe, qui tire les résultats de Texas Instruments. Son chiffre d'affaires devrait s'établir entre 3,02 et 3,14 milliards de dollars, au lieu des 2,84 à 3,07 milliards précédemment envisagés. Soulignant que les stocks se situent à des niveaux satisfaisants, le groupe souligne que la demande "reste très forte" pour l'ensemble de ses produits.Chez Intel, leader mondial des puces, le ton est un peu plus mesuré. Le groupe n'a pas annoncé de relèvement de ses objectifs, se contentant de resserrer la fourchette annoncée précédemment. Intel compte désormais sur un chiffre d'affaires compris entre 9,8 et 10 milliards de dollars pour le trimestre en cours, au lieu des 9,6 à 10,2 milliards prévus jusqu'ici. Le point moyen demeure donc inchangé à 9,9 milliards.Comme son concurrent texan, Intel souligne que la demande demeure forte. Le groupe prévoit notamment une poursuite de sa croissance à deux chiffres, due essentiellement "à la forte demande pour les PC portables". Mais cette demande demeure en ligne avec les prévisions précédentes du groupe californien.Moins positif: Intel prévient qu'un problème d'imposition pèsera sur les résultats du trimestre. Le rapatriement aux Etats-Unis de bénéfices réalisés à l'étranger se traduira en effet par un supplément d'impôts d'environ 250 millions de dollars, faisant passer le taux d'imposition du groupe à quelque 30,5%.Le groupe a également resserré ses prévisions en matière de marge. La marge brute du trimestre devrait désormais être "légèrement supérieure" à 60%, plus ou moins 1%. Intel visait jusqu'ici 60%, plus ou moins 2%.Le marché reflète les tonalités différentes des deux groupes. Vendredi aux Etats-Unis, l'action Texas Instruments était quasiment stable, cédant 0,03% à 33,74 dollars. Le titre Intel, en revanche, chutait de 3,22%, à 25,25 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :