Corus, en forme au troisième trimestre, fait monter les enchères

 |  | 278 mots
Lecture 1 min.
Le groupe sidérurgique, qui est convoité par l'Indien Tata Steel et le Brésilien CSN, a publié ce matin un résultat net en hausse de 63% sur le troisième trimestre, par rapport à l'année précédente, dépassant les attentes du marché. Le groupe anglo-néerlandais a par ailleurs repoussé au 20 décembre le vote des actionnaires visant à faire accepter l'offre de Tata Steel, afin de laisser le temps à CSN de faire officiellement une contre-OPA.

Alors qu'il fait l'objet de convoitises de la part de Tata Steel et de Companhia Siderurgica Nacional (CSN), le groupe anglo-néerlandais Corus affiche des résultats trimestriels supérieurs aux attentes du marché. Sur le troisième trimestre 2006, le sidérugiste affiche ainsi un Ebitda (équivalent de l'excédent brut d'exploitation) de 235 millions de livres, en hausse de 21,7% par rapport au trimestre précédent et de 63 % sur un an. Les analystes tablaient pour leur part sur un Ebitda de 219 millions de livres. Par ailleurs, le bénéfice net du groupe a atteint 15,76 pence par action, contre 5,50 pence un an plus tôt (+186%).

Le groupe Corus affiche ainsi une santé éclatante, tandis qu'il fait l'objet d'une OPA de la part du groupe indien Tata Steel, de 5,1 milliards de livres (dette comprise). Une contre-offre est par ailleurs en préparation de la part du groupe brésilien CSN, qui pourrait sortir du bois en décembre et donner lieu à une véritable bataille boursière autour de Corus.

Une bataille qui ferait l'affaire de Corus. Ce dernier a d'ailleurs volontairement repoussé de deux semaines le vote des actionnaires sur l'OPA de Tata Steel, au 20 décembre, afin de permettre à CNS de lancer officiellement une contre-offre... "La direction a décidé qu'il était dans l'intérêt de ses actionnaires de laisser encore un peu de temps à CSN pour qu'il détermine s'il lance une offre d'achat formelle ou non", a indiqué le groupe dans un communiqué diffusé ce matin.

Pour sa part, Benjamin Steinbruch, le PDG de CSN, avait expliqué par voie de presse qu'il espérait pouvoir lancer une OPA sur Corus avant le 4 décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :