L'Opep annonce une baisse de sa production d'un million de barils par jour

 |   |  283  mots
Alors que la tenue d'une réunion extraordinaire en octobre a été démentie, l'Opep a annoncé que sa production serait abaissée dès que possible d'un million de barils par jour afin de désengorger le marché mondial.

La nervosité du marché pétrolier ces dernières heures se justifie pleinement. Pour la première fois depuis avril 2004, l'Opep a annoncé aujourd'hui une baisse de sa production. Ce seront un million de barils par jour (bpj) qui seront produits en moins dès que possible afin de désengorger le marché mondial. En revanche, le cartel a démenti les informations de l'agence de presse algérienne APS selon lesquelles l'Organisation des pays exportateurs de pétrole tiendrait une réunion extraordinaire les 18 et 19 octobre à Vienne.

Lundi après midi, le baril de pétrole avait reculé en deçà de 59 dollars, une première depuis février dernier. Mais c'est surtout le recul du panier de l'Opep en deçà de 55 dollars, le seuil de tolérance de l'organisation, franchit hier pour la première fois également depuis février, qui a probablement provoqué cette décision.

Ce recul de la production d'au moins un million de barils par jour représente 4% du total actuel. Un recul sensible sur les 29,8 millions de barils produits quotidiennement par les onze membres du cartel en août.

Avant cette annonce, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre était déjà remonté au-dessus de 60 dollars sur des rumeurs de baisse des quotas. La hausse a également été nourrie par les tensions au Nigeria, où sont régulièrement enlevés des employés des compagnies pétrolières, et les statistiques hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis publiées hier. Les stocks de fioul domestique - très observés à l'approche de l'hiver - se sont révélés moins étoffés que prévu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :