Cegelec repris par LBO France

 |   |  296  mots
Le groupe d'ingéniérie électrique est cédé par ses deux fonds d'investissement actionnaires à un autre groupe financier, pour environ 1,1 milliard d'euros, dette comprise.

Ce sera finalement LBO France: Cegelec, le groupe d'ingéniérie électrique jadis filiale d'Alstom, qui avait suscité de nombreuses marques d'intérêt, va être repris par ce fonds d'investissement pour environ 1,1 milliard d'euros, affirme vendredi l'AFP, citant des sources proches du dossier.

Ce prix comprendrait environ 700 millions d'euros pour les actions de Cegelec et 400 millions de reprise de dettes. Tous les accords nécessaires auraient été obtenus, l'opération devant être finalisée à la mi-mars.

Cette annonce met un terme à un processus qui a vu de nombreux acteurs se manifester depuis que les deux principaux propriétaires de Cegelec, les fonds d'investissement Charterhouse Development Capital et CDC Entreprises Capital, ont décidé de mettre en vente la société. Les deux fonds possèdent chacun 45% de son capital, le reste étant détenu par le management. Ils avaient repris Cegelec à Alstom en 2001.

Dans un premier temps, l'opération avait suscité l'intérêt de deux types de repreneurs bien distincts: des industriels, d'abord, et notamment les groupes de BTP Bouygues, Eiffage et Vinci. Des fonds d'investissement, ensuite, comme Wendel, PAI et LBO.

Mais les industriels, en fait, n'ont fait qu'un tour de piste avant de se retirer, laissant la place aux financiers. Cegelec va donc passer d'un montage de reprise avec effet de levier à un autre.

Le groupe réalise un chiffre d'affaires supérieur à 3 milliards d'euros. Il a souffert depuis deux ans d'une conjoncture morose et des difficultés de sa filiale allemande. Mais un plan de recentrage, de réduction des coûts et un désendettement plus rapide que prévu lui ont permis de renouer avec la rentabilité. Pour l'exercice 2004-2005 clos fin septembre, il devait réaliser un chiffre d'affaires en hausse de 3 à 3,5% et une marge opérationnelle de 4%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :