Volkswagen installe trois de ses hommes au conseil de surveillance de MAN

Le groupe allemand MAN va proposer trois sièges à son conseil de surveillance à son actionnaire principal, le constructeur Volkswagen, sur fond de grandes manoeuvres pour une fusion à trois avec le suédois Scania, dans le secteur des poids lourds.

Ferdinand Piëch, président du conseil de surveillance de Volkswagen (VW) s'installe à la table de MAN. Le constructeur de camions allemand vient d'annoncer qu'il lui ouvrait ses portes, ainsi qu'à deux autres transfuges de VW: Stephan Schaller, directeur de la filiale de véhicules utilitaires, et Rupert Stadler, patron d'Audi, filiale de luxe du fabricant de la Golf.

Cette annonce survient moins d'une semaine après la montée de Volkswagen à 29,9% dans le capital de MAN, contre 20% auparavant, dans le but avoué de fusionner son activité poids lourds avec MAN et le suédois Scania. La société issue de cette opération deviendrait le premier constructeur de camions européen, devant DaimlerChrysler et Volvo.

La prise de capitale et l'annonce de l'entrée de Volkswagen au conseil de surveillance de MAN montre que le constructeur automobile "veut étendre son influence" dans le domaine des véhicules poids lourds, selon Stephen Pope, chez Cantor Fitzgerald à Londres, cité par l'agence Bloomberg.

L'accord passé entre Volkswagen et MAN vient relancer un feuilleton de six mois, pendant lequel MAN a lancé une offre sur Scania. MAN a abandonné son OPA hostile de 10,3 milliards d'euros sur le suédois fin janvier et, depuis, les négociations entre les trois constructeurs de poids lourds étaient au point mort.

De son côté, Scania a également annoncé ce mardi qu'il allait proposer Martin Winterkorn à la tête de son conseil de surveillance. Martin Winterkorn, qui n'est autre que le fidèle lieutenant de Ferdinand Piëch et le nouveau patron de Volkswagen.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.