Panini France rachète les magazines jeunesse de Cyber Press Magazine

La filiale française du groupe italien Panini vient de racheter le pôle jeunesse du groupe de presse plurimédia Cyber Press Publishing. Déjà bien présent dans les comics et les mangas, l'éditeur français acquiert 12 nouveaux titres et se renforce sur le marché de la presse pour enfants.

Célèbre pour ses albums d'images à coller - notamment des équipes de football -, la marque Panini est également très bien implantée dans le marché européen de l'édition des bandes dessinées en kiosque. Sa filiale française vient de racheter le pôle jeunesse de Cyber Press Publishing et récupère ainsi les magazines Warner (Bugs Bunny Jeux, Bugs Bunny Mag, Bugs Bunny Poche, Bugs Bunny Collector, Titi et Grosminet, Scoobydoo et Tweety Girls), Animalou ainsi que les magazines Schtroumpfs.

Des personnages vedettes qui viennent s'ajouter à ceux que Panini France édite déjà. Numéro un sur le secteur des comics, le groupe a déjà repris à Marvel son super héros Spider-Man et à DC Comics le non moins célèbre Batman. En 2000, Panini s'est lancé dans les mangas, et truste là aussi les grands héros tels que Angel Heart, Saint Seiya (Les chevaliers du zodiaque) ou encore City Hunter (Nicky Larson).

Ces nouveaux personnages de choix ne peuvent que séduire les plus petits auxquels s'adressent les 12 nouveaux titres acquis par Panini France. Le groupe renforce ainsi sa position sur le marché de la presse enfants. Sa division Publishing devrait réaliser un chiffre d'affaires annuel de 25 millions d'euros pour un total de 600 parutions par an.

A l'inverse, Cyber Press Publishing se vide de sa substance. Fin 2006, le groupe avait déjà vendu son magazine vedette "Ciné Live" à Studio Magazine. La cession de son pôle jeunesse, pour un prix non communiqué, fragilise un peu plus le groupe, qui ne peut s'appuyer maintenant que sur ses pôles musique et jeux vidéo. La société a d'ailleurs indiqué dans son communiqué annonçant la vente des titres jeunesse à Panini que "des discussions sont en cours en vue de la cession éventuelle de tout ou partie de la société."

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.