Ouverture d'une information judiciaire dans le dossier de l'UIMM

 |   |  261  mots
Le dossier UIMM franchit un nouveau seuil avec l'ouverture par le procureur de la République de Paris d'une information judiciaire. Cet acte de procédure permet désormais la nomination d'un juge d'instruction dans cette affaire où des prélèvements d'espèces douteux d'un montant de 26 millions d'euros suscitent les questions des enquêteurs.

Le procureur de la République de Paris a ouvert, ce mardi 4 décembre, une information judiciaire dans l'affaire des retraits suspects en liquide des caisses de l'Union des métiers et des industries de la métallurgie (UIMM). Cette information vise notamment l'ancien président de la fédération patronale, Denis Gautier-Sauvagnac. Elle a comme conséquence principale de conduire à la désignation d'un juge d'instruction. Elle est ouverte pour "abus de confiance, complicité et recel, destruction de preuves et travail dissimulé".

Une deuxième information judiciaire vise Dominique Renaud, le chef comptable de l'UIMM, pour complicité d'abus de confiance et recel et destruction de preuves. Enfin, une troisième, non nominative, a été ouverte "contre tous autres" pour recel d'abus de confiance et travail dissimulé.

Rachida Dati, la ministre de la Justice, avait annoncé, dès dimanche 2 décembre, l'ouverture de cette information judiciaire. Ce nouvel acte de procédure fait suite à l'enquête préliminaire ouverte le 25 septembre par le parquet de Paris. C'est dans ce cadre que Denis Gautier-Sauvagnac avait passé 48 heures en garde à vue dans les locaux de la brigade financière. Il en était ressorti libre le jeudi 29 novembre.

L'enquête menée par la Brigade financière a montré que des prélèvements d'espèces, d'un montant de 26 millions d'euros, avaient été faits entre 2000 et 2007 sur quatre comptes de l'organisation patronale et dans deux établissements bancaires. Les enquêteurs s'interrogent sur l'utilisation d'une partie de cette somme (environ 21 millions) et semblent privilégier la piste d'un financement syndical, selon des sources concordantes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :