Aéroports de Paris entend augmenter ses tarifs de 3,8% en 2008

Selon les informations de latribune.fr, le gestionnaire des aéroports parisiens entend augmenter ses redevances de 3,8% en moyenne en 2008. Une hausse minorée par rapport à celles de 2007 et 2006, toutes deux contestées en justice par les compagnies aériennes.

Nouvelle hausse des redevances en vue pour les compagnies aériennes sur les aéroports parisiens de Roissy et d'Orly. Selon nos informations, Aéroports de Paris (ADP) entend augmenter ses tarifs 2008 de 3,8% en moyenne par rapport à ceux de 2007. ADP tient compte dans son calcul d'une inflation évaluée à 1,44%. La hausse des redevances sera donc moindre que celle de 2007 (+4,25%), ADP ayant notamment réajusté afin de compenser une partie de l'excédent de redevances perçues cette année en raison d'un trafic en progression de 5% environ, supérieur aux prévisions.

Le sujet est sensible depuis des années. Les compagnies contestent ces hausses, alors qu'ADP les justifie pour financer ses investissements. Après avoir perdu en avril un recours déposé au Conseil d'Etat sur l'annulation du contrat de régulation économique signé début 2006 entre l'Etat et ADP, les transporteurs ont gagné l'été dernier un deuxième recours. Celui-ci portait sur l'annulation des redevances facturées en 2006 (le même recours a été déposé pour les tarifs 2007). Pendant dix ans, les transporteurs peuvent demander le remboursement du montant de la hausse des redevances, l'équivalent d'une trentaine de millions d'euros (voire deux fois moins si l'on retire les redevances passagers qui ne peut être perçues par les compagnies). Pour cela il faut lancer une nouvelle action en justice. Cela n'a pas été fait pour l'heure.

Historiquement, dans tous ces dossiers, l'attitude d'Air France est déterminante La compagnie a pacifié ses relations très tendues avec ADP depuis un an. Pour combien de temps? Beaucoup s'interrogent. Selon l'un de ses proches, Jean-Cyril Spinetta, PDG d'Air France-KLM, n'aurait pas du tout apprécié l'accord signé entre ADP et EasyJet sur l'installation d'une base en 2008 au terminal 2B de Roissy, à deux pas du hub d'Air France.

Pour l'heure, de rares compagnies (françaises) auraient décidé de retraiter toutes leurs factures à ADP en retirant du montant la hausse appliquée en 2006.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.