La Banque du Japon retire 12,7 milliards d'euros du marché monétaire

 |   |  275  mots
De nouveau, la Banque du Japon (BoJ) a annoncé qu'elle allait retirer 2.000 milliards de yens (12,7 milliards d'euros) du marché monétaire nippon pour contrer la chute des taux d'intérêt.

La BoJ a, ce mercredi, d'abord annoncé qu'elle retirait 1.500 milliards du système, puis 500 milliards supplémentaires. Ces nouvelles opérations de siphonnage de liquidités portent à 3.600 milliards de yens (19,4 milliards d'euros) le montant retiré du marché par la banque centrale nippone depuis mardi.

Vendredi et lundi, la BoJ avait injecté un total de 1.600 milliards dans le marché monétaire, dans un mouvement concerté avec la Banque centrale européenne et la Réserve fédérale américaine, pour rassurer les marchés chahutés par la crise des prêts hypothécaires à risques aux Etats-Unis ("subprime").

Mais dans le cas du Japon, où les banques sont peu exposées à ces mauvaises créances et où la pénurie de liquidités ne menace donc pas, les fonds injectés par la banque centrale se sont avérés supérieurs à la demande.
Il s'en est résulté une dégringolade du taux d'intérêt au jour le jour aux alentours de 0,2% mardi et mercredi, alors que la BoJ s'est fixée pour but en février dernier de maintenir toujours ce taux au niveau officiel de 0,5%.

Pour reprendre le contrôle du loyer de l'argent, la banque centrale japonaise n'a d'autre moyen que de raréfier l'argent disponible, même si elle doit pour cela aller à contre-courant de ses homologues américaine et européenne en retirant des liquidités du marché au lieu d'en ajouter.

"Cela suggère que le marché interbancaire de Tokyo fonctionne bien jusqu'à présent", contrairement aux problèmes rencontrés dans la zone euro et aux Etats-Unis, a commenté Hiromichi Shirakawa, économiste au Crédit Suisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :