Woody Allen met deux frères sur un bateau

"Le Rêve de Cassandre", de Woody Allen, une tragédie dans la working class britannique. Pour acquérir le bateau de leur rêve deux frères commettent un acte irréversible. Un film noir, défendu par un duo d'acteurs hors-pair : Colin Farrell et Ewan McGregor.

Depuis qu'il tourne en Europe, Wooden Allen semble avoir perdu le goût de la comédie. Dernier de la trilogie londonienne entamée avec "Match Point" et "Scoop", "Le Rêve de Cassandre" est encore plus sombre que les précédents, procédant carrément de la tragédie. Le titre du film donne la tonalité, avec le nom de Cassandre, fameuse prophétesse de la mythologie qui avait prédit la chute de Troie et que nul n'écouta. Que peut-il advenir de bon à deux frères qui nomment "Rêve de Cassandre" le bateau qu'il désirent tant et qu'ils acquièrent de façon criminelle ? Rien, c'est clair, dès le générique.

Le film démarre sur un mode mineur, un peu comme un sitcom qui se situerait dans la working class londonienne à l'accent cockney. Mais la musique originale de Philip Glass, chantre de la musique répétitive, très loin des standards guillerets du jazz habituellement distillés par Woody Allen, fait peser un lourd climat sur le film.

Est-ce le talent de Woody Allen, manipulateur hors pair, ou celui des deux acteurs principaux, tous deux originaires des îles britanniques et donc très crédibles dans leur rôle ? Le fait est que très vite on se trouve embarqué dans un conte moral à la Dostoïevski, cette fratrie rappelant "Les frères Karamazov" et le poids de la faute "Crime et châtiments".

Dans la banlieue sud de Londres, deux grands garçons attardés chez leurs parents caressent un rêve commun de navigation à voile. Mais ne peuvent s'offrir le petit bijou qui mouille sur la Tamise, près de chez eux, et qui est vendre. L'un, Terry, travaille dans un garage et a la passion du jeu (formidable Colin Farrell qui tient enfin un rôle à sa mesure). L'autre, Ian (Ewan McGregor), s'occupe du modeste restaurant de leurs parents depuis que le père est invalide. Leur mère leur serine à longueur de journées la réussite exemplaire de son frère, homme d'affaires à la carrière fulgurante (Tom Wilkinson) qu'ils ne voient jamais.

Outre le bateau, les deux frères ont de gros besoins d'argent : le premier pour payer ses dettes de jeu, le second pour entretenir une maîtresse, actrice ambitieuse qui a des goûts de luxe et à qui il promet monts et merveilles. Lorsque leur oncle ressurgit soudain dans la vie familiale, il leur offre un moyen - en apparence facile - de gagner beaucoup d'argent : liquider un associé gênant qui en sait trop sur ses affaires.

Une chose est fantasmer sur les gains à venir, autre chose est mettre le plan de meurtre à exécution. Autre chose est aussi en assumer ensuite les conséquences, et le poids de ce fardeau sur la conscience. Il en coûtera aux deux frères beaucoup plus qu'ils ne l'avaient imaginé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.