Nokia garde la forme au quatrième trimestre

 |   |  342  mots
Le numéro un des fabricants de téléphones portables a enregistré un chiffre d'affaires de 11,7 milliards d'euros sur le quatrième trimestre, et 41,1 milliards sur l'ensemble de l'année. Sur le dernier trimestre, le groupe a vendu 106 millions de téléphones. Les marges sont toutefois toujours sous pression.

Nokia garde le cap, malgré la pression sur les prix qu'il subit. Sur le quatrième trimestre, le chiffre d'affaires du numéro un mondial des téléphones portables a atteint 11,7 milliards d'euros, en hausse de 13% sur un an. Le groupe a par ailleurs vendu 106 millions de téléphones sur le dernier trimestre de son exercice, contre 100 millions d'unités un an auparavant. Sa part de marché mondial est de 36%.

Toutefois, les marges restent tendues. En termes de bénéfices, le trimestre a été marqué par une hausse de 11% du résultat opérationnel à 1,5 milliard d'euros. La marge opérationnelle est en léger repli d'une année sur l'autre, à 13% au quatrième trimestre 2006 contre 13,2% un an plus tôt. Si la marge dans la téléphonie mobile a progressé passant à 17,8% au quatrième trimestre 2006 contre 17,1% un an auparavant, les marges du groupe dans ces autres activités sont sous pression. Le prix moyen des téléphones vendus par Nokia est également revenu de 92 à 89 euros sur le quatrième trimestre.

Sur l'année, le groupe affiche également un excellent chiffre d'affaires. Celui-ci a progressé de 20% à 41,1 milliards d'euros. Pendant l'année 2006, le groupe a réussi à gagner des parts de marché en Chine, en Asie Pacifique et en Amérique Latine.

En termes de rentabilité, le groupe tire son épingle du jeu sur l'ensemble de l'exercice. Le résultat opérationnel est quant à lui en hausse de 18% à 5,5 milliards d'euros, marqué par des évolutions disparates selon les activités. Ainsi, la hausse de la rentabilité dans la division téléphonie mobile et multimédia a compensé la baisse dans la division Solutions pour les entreprises. Au final, sur l'ensemble de l'exercice, la marge opérationnelle de Nokia s'est inscrite sur l'année à 13,3% contre 13,6% en 2005. Le bénéfice net a de son côté progressé de 19%, à 4,3 milliards d'euros contre 3,6 milliards d'euros en 2005.

Côté perspectives, le groupe reste confiant et estime que le marché mondial des mobiles devrait être en hausse de 10% en volume en 2007 à 978 millions d'unités.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :