Nouveau coup de torchon sur les places boursières mondiales

 |   |  344  mots
A la clôture, Paris accuse un fort recul de 2,52% à 5.296 points, à l'image des principales places européennes et des bourses asiatiques, toutes en baisse mercredi de 2 à 3%. Les marchés mondiaux subissent leur deuxième accès de déprime en moins de trois semaines. Mais après avoir reculé à la mi-séance, Wall Street s'est bien repris pour finir en hausse de 0,48 % sur le Dow Jones et de 0,9% sur le Nasdaq. Rendez-vous jeudi matin pour voir si cela va inspirer positivement les marchés asiatiques.

Après avoir donné le sentiment de se stabiliser, la Bourse de Paris replonge à la clôture comme l'ensemble des places européennes. A Paris, le CAC 40 recule en fin de séance de 2,52% à 5.296 points. Même mouvement ailleurs sur le Vieux continent. A Londres, le Footsie se replie de 2,6% à 6.000 points tandis que Francfort s'affaisse de 2,7% à 6.447 points. Les investisseurs sont restés fébriles aujourd'hui, attentifs aux soubressauts des marchés américains.

Alors qu'à la mi-séance, le Dow Jones perdait 0,40% (passant sous la barre des 12.000 points pour la première fois depuis novembre dernier) après avoir déclenché la veille, avec une baisse de 2%, l'onde de choc qui a touché aujourd'hui l'ensemble des places financières mondiales, il s'est repris en fin de séance et termine en hausse de 0,48 %. Le Nasdaq, la bourse des valeurs technologiques, a même progressé de 0,9% . Toutefois, le specte des craintes de faillites sur le marché américain du crédit immobilier continuent de peser sur les marchés outre-Atlantique.

Ainsi en Asie, la Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 2,9% ce mercredi. L'indice phare de la Bourse nipponne, le Nikkei, a perdu 501,95 points à 16.676,89. Le Topix a pour sa part reculé de 2,93%, ou 50,49 points, à 1.674,94.

Le raffermissement du yen, qui a flirté avec des plus hauts de trois mois face au dollar, a par ailleurs pénalisé les valeurs liées à l'exportation comme Honda Motor qui à dégringolé de 3,52%. Les investisseurs ont également pris leurs bénéfices sur des valeurs de l'immobilier, comme Sumitomo Realty & Development qui a chuté de 6,78%.

La Bourse de Bombay a perdu quant à elle 3,49% mercredi en fin de séance. Les titres des banques, du ciment, de l'acier et de l'informatique étaient les plus touchés. Depuis son plus haut à 14.723,88 points atteint le 9 février, l'indice de Bombay a perdu 15%.

De son côté, la Bourse de Shanghai a cédé 1,97%. L'indice composite de ses principales valeurs termine à 2.906,33 points. Et la Bourse de Hong Kong a connu une journée encore plus mauvaise avec un recul final de 2,56% à 18.836,93 points.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :