Arcelor Mittal grimpe grâce à l'optimisme de Lakshmi Mittal

 |  | 338 mots
Lecture 2 min.
La stratégie d'intégration des mines du premier aciériste mondial est très appréciée du marché.

L'action Arcelor Mittal grimpe de 1,89% à 49,72 euros ce matin, après des déclarations de son dirigeant, Lakhsmi Mittal, au Frankfurter Allgemeine Zeitung. Selon le PDG, les problèmes qui secouent les marchés financiers ne devraient pas affecter la demande au niveau mondial, et traders et industriels devraient continuer à accumuler des réserves d'acier alors que les stocks mondiaux sont à un niveau faible.

En dépit des interrogations qui planent sur le marché du logement au Etats-Unis, Lakhsmi Mittal estime que la demande d'acier devrait continuer de progresser en Amérique du Sud, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Le dirigeant reconnaît que la hausse des prix du minerai de fer, dont les cours ont triplé en trois ans, et du charbon à coke utilisé pour la fabrication de l'acier, risquent de détourner les acheteurs asiatiques de la production européenne, et aussi que la fusion éventuelle entre Rio Tinto et BHP Billiton pourrait représenter un "challenge" pour l'approvisionnement en minerai.

Face au mouvement de concentration qui frappe le secteur minier, ArcelorMittal est toutefois en train d'assurer ses arrières en ayant recours à l'intégration verticale.

L'aciériste développe en effet ses propres mines. Selon le broker Bernstein, ArcelorMittal devrait disposer de capacités supérieures à celles de Rio Tinto ou BHP d'ici 2012-2014, soit environ 54 millions de mètres cubes de minerai de fer par an. Ce qui lui permettrait de ne plus dépendre des "majors" des mines que pour un quart de son approvisionnement en minerai, contre 55% aujourd'hui. Le groupe indien a notamment indiqué cette semaine qu'il allait augmenter les capacités de production d'une vaste mine qu'il possède au Libéria, soit un investissement massif, de 1,5 milliard d'euro.

Pour Bernstein, les perspectives de croissance du groupe liées à sa croissance interne sont aujourd'hui insuffisamment valorisées, alors que sa stratégie de développement intégrée est nettement plus avancée que celle de ses concurrents. Le titre Arcelor Mittal a déjà grimpé de 55% cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :