Boeing : les résultats restent solides malgré les déboires avec le Dreamliner

Le constructeur aéronautique américain a publié des résultats supérieurs aux attentes du marché pour le premier trimestre à 1,2 milliard de dollars. Boeing assure être en mesure de dégager un bénéfice en hausse l'an prochain en dépit des retards pris dans son programme 787.

Boeing a fait état mercredi d'une hausse de son bénéfice net au premier trimestre, grâce à l'augmentation du nombre de livraisons d'avions civils. L'avionneur américain, concurrent d'Airbus (groupe EADS) a annoncé un résultat net de 1,2 milliard de dollars pour les trois premiers mois de l'année, soit 1,62 dollar par action, contre 877 millions (1,13 dollar) il y a un an. Le profit marque donc une progression de 38% sur un an.

Ces résultats sont supérieurs aux attentes du marché. Les analystes tablaient sur un bénéfice par action (BPA) de 1,35 dollar. Pour l'ensemble de l'année 2008, Boeing maintient sa prévision de BPA inchangée par rapport à ses précédentes prévisions, entre 5,70 dollars et 5,85 dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 4% à 16 milliards de dollars, en deçà des attentes du marché, qui tablait sur 16,52 milliards.

Fin mars, Boeing détenait un carnet de commandes "record", représentant une valeur de 346 milliards de dollars, en hausse de 32% sur un an. Le carnet de commandes dans l'aviation commerciale totalise 271 milliards de dollars, "soit plus de sept fois le chiffre d'affaires attendu en 2008", et représente 74,8 milliards dans la défense, soit "plus de deux fois le chiffre d'affaires escompté en 2008", selon Boeing. Par division, l'aviation commerciale a représenté 8,2 milliards de dollars de revenus au premier trimestre (+8%), et la défense 7,6 milliards (+11%).

Bonne surprise pour les investisseurs. Le constructeur aéronautique américain a d'ores et déjà assuré être en mesure de dégager un bénéfice en hausse l'an prochain en dépit des retards pris dans son programme 787. Le groupe table en effet pour 2009 sur un bénéfice par action (BPA) compris entre 6,80 et 7 dollars, représentant une croissance de l'ordre de 20% par rapport à celui espéré pour 2008.

Dans l'aviation commerciale, Boeing a confirmé les grandes lignes de son point d'étape sur le 787 "Dreamliner", fait début avril. Il table sur un premier vol d'essai au cours du quatrième trimestre 2008 et sur des premières livraisons au troisième trimestre 2009.

"Les progrès sur le 787 se poursuivent selon le calendrier révisé livré en début de mois", a indiqué Boeing. A ce jour, l'avionneur a repoussé son calendrier par trois fois, et le programme 787 a pris près d'un an et demi de retard. Au premier trimestre, Boeing a enregistré 75 nouvelles commandes pour le 787, portant le total des commandes à 892 appareils. Dans la défense, Boeing a notamment bénéficié d'une commande pluri-annuelle d'avions de transport V-22 et d'hélicoptères de transport CH-47. Boeing n'a pas fait de commentaires sur le dossier des avions ravitailleurs, méga-commande de l'armée américaine attribuée en mars au consortium rival Northrop/EADS, et que Boeing conteste par la voie administrative

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.