Shell signe un accord de 3,1 milliards de dollars pour financer le pétrole nigérian

 |  | 199 mots
Lecture 1 min.
La compagnie pétrolière britannique a signé un accord avec son homologue nigérianne, la compagnie publique NNPC, destiné à financer des projets de coentreprise.

La compagnie pétrolière publique nigériane NNPC a annoncé lundi soir avoir signé un accord d'un montant de 3,1 milliards de dollars (1,96 milliard d'euros) avec Shell Petroleum Development Compagny (SPDC) destiné à financer ses projets de coentreprise.

"L'argent sera utilisé à financer leurs projets de coentreprise en amont", a précisé NNPC dans une déclaration. Aux termes de l'accord, SPDC fournira à la NNPC jusqu'à 1,3 milliard de dollars pour parer aux versements insuffisants de capitaux de la part du gouvernement nigerian pour les opérations de coentreprise au titre de 2008.

L'accord prévoit en outre un "crédit-relais" de 1,8 milliard de dollars pour financer des paiements exceptionnels de la NNPC dans le cadre des activités de coentreprise pour 2006 et 2007.

Le Nigeria, plus gros producteur de pétrole en Afrique, dispose par l'intermédiaire de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) d'une participation de 55% dans la coentreprise NNPC/SPDC. Les 45% restants se répartissent entre SPDC (30%), Nigeria Agip Oil Company (NAOC, 10%) et Elf Petroleum Nigeria Limited, filiale du groupe français Total (EPNL, 5%).

NNPC avait déjà signé la semaine dernière un accord similaire avec EPNL et Mobil Producing Nigeria (MPN), une filiale de l'américain Exxon Mobil Corporation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :