Bénéfices et marge en baisse pour le britannique BT

Le groupe britannique de téléphonie BT a annoncé ce jeudi un bénéfice net part du groupe en baisse de 35% au premier trimestre de son exercice 2008-2009. Son profit opérationnel et sa marge reculent aussi. Le titre chute.

2 mn

C'est une baisse de 35% du bénéfice net part du groupe que le britannique BT spécialisé dans la téléphonie a enregistré à l'issue du premier trimestre de son exercice annuel 2008-2009 clos au 31 mars. Ce profit tombe à 397 millions de livres sterling (504 millions d'euros) contre 607 millions un an plus tôt.

Sur cette période d'avril à juin, le groupe a dégagé un excédent brut d'exploitation (avant éléments exceptionnels) de 1,36 milliard de livres en baisse de 4% sur un an. Quant au bénéfice opérationnel après éléments exceptionnels, il affiche un recul de 2% pour s'établir à 642 millions de livres. En terme de marge, celle-ci ressort à 12,4% du chiffre d'affaires contre 13% un an plus tôt.

Dans le même temps, le groupe a réalisé 613 millions de livres de chiffre d'affaires, signant une hausse de 3% par rapport à la même période de l'année précédente. Une hausse liée à des effets de change favorables à hauteur de 93 millions de livres, indique le groupe dans son communiqué. Le groupe fait état de 13 millions d'abonnés à l'internet haut débit au 30 juin, soit 1,8 million de clients supplémentaires sur un an.

Après avoir affirmé dans le communiqué que le groupe maintenait pour l'exercice 2008-2009 ses objectifs de "croissance" du chiffre d'affaires, de l'excédent brut d'exploitation et du bénéfice par action, Ian Livingston, le directeur général de BT, a insisté sur le programme d'investissement du groupe pour 1,5 milliard de livres dans l'Internet à très haut débit, avec pour objectif d'équiper 10 millions de logements en fibre optique d'ici 2012, d'une vitesse pouvant aller jusqu'à 100 Mb/s et avec la capacité de porter à terme des vitesses de plus de 1.000 Mb/s. Ce sont déjà plus de 10 millions de kilomètres de fibre optique déployés, notamment pour alimenter 120.000 entreprises.

Par ailleurs, ce jeudi marque pour BT la suspension, annoncée le 15 juillet dernier de son programme de rachat d'actions de 2,5 milliards de livres, déjà exécuté à hauteur de 1,8 milliard de livres.

Pour l'heure, les marchés affichent leur déception face à ses résultats en baisse. L'action BT Group dévisse de plus de 11% à la Bourse de Londres en fin de matinée, à 175,1 pence. C'est son plus bas niveau depuis mai 2004.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.